Florida 2008 : 10 ème jour, Vendredi 9 mai, Fort Myers Beach – Fort Myers

closeCet article a été publié il y a 8 ans 6 mois 26 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être obsolètes.

Ce matin, grasse matinée (d’après Claude, pas d’après Nath !!!), nous nous réveillons à 8h30 et flemmardons tranquillement jusqu’à 9h30, heure à laquelle nous partons pour Fort Myers Beach.

Comme son nom l’indique, Fort Myers Beach longe la mer. C’est la ville touristique par excellence, avec son lot de restaurants, fast-foods et boutiques de souvenirs. Tous ces établissements sont très colorés et donnent un sentiment de gaîté à la ville.

Nous flânons de boutiques en boutiques pour arriver jusqu’au pier (la jetée) et là, que voyons nous sous nos pieds, à quelques mètres du rivage ? Un dauphin qui lui, accepte de se faire immortaliser (numériser ?) sur carte SD. Ce moment est extraordinaire.

Qui dit jetée dit pêcheur et, qui dit pêcheur dit pélican. Ils sont nombreux sur la balustrade et ne semblent pas avoir peur de l’homme, ils se laissent aisément approcher.

Nous retournons ensuite déjeuner dans notre chambre.

L’après-midi, nous partons nous promener à Fort Myers. La chaleur y est étouffante. D’ailleurs nous sommes les deux seuls êtres humains non motorisés qui errent dans les rues, enfin dans celles qui ne sont pas fermées pour cause de travaux. De toute façon il n’y a pas grand chose d’intéressant à voir dans cette ville, il y a quelques bars, des cabinets d’avocat en grand nombre mais absolument aucun commerce. C’est à se demander comment font les habitants non motorisés ou agés pour faire leur course. Fort Myers ne nous laissera pas un grand souvenir.

Kilomètres parcourus en voiture :  57

Le best of selon Nathalie

  • Sur la jetée :

Nath : Mais, il y a un dauphin ! Celui-ci n’est pas aussi matinal que celui de Naples, il s’adapte à mon biorythme.

  • Au supermarché :

Claude : one packet of ten marlboros please

Le vendeur : two pakets of five ?

Claude : no one of ten

Le vendeur ouvre de grands yeux, puis la cartouche et compte le nombre de paquets de cigarettes qu’il y a dedans.

Conclusion : l’Américain n’achète pas de cartouches.

  • Midi :

Nath : Je suis malade, j’ai trop mangé de fried chiken (poulet frit) avec sauce au bleu

  • Soir

Nath : Moi je suis à la diète, ce sera yaourt à boire. Mais au resto, pas de yaourt à boire alors ce sera salade.

Découverte du menu : salade au poulet frit, salade au poulet pas frit…

Nath : Bon, ben pour moi ce sera un burger frites.

Le serveur : avec une sauce au bleu ?

Nath : non nonLe serveur : avec quoi alors ?

Claude : What… Ce serait plus facile si tu prenais une sauce au bleu.

Nath : (fou rire) j’en peu plus, je veux du light.

Le serveur : Burger one again yum shlum ging ?

Claude : Yes yes, ça ira.

Nath : ouf, pas de sauce au bleu.

Laisser un commentaire

Blog en pause
pause
Traducteur
    Translate to:

Catégories
Archives
Tout ouvrir | Tout fermer
Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres