Google Wave : premières impressions

closeCet article a été publié il y a 6 ans 11 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être obsolètes.

gw01

Si j’écris ce billet sur Google Wave, c’est grace à P4tr1ck. En effet, c’est par lui que j’ai eu mon sésame pour rejoindre la communauté des waveurs lundi 19 Octobre 2009.

Un fois mon compte activé, je suis tombé sur une interface complètement vide avec un seul contact renseigné, P4tr1ck. Je devais faire la même tête qu’une poule devant un couteau suisse. Mais à quoi sert cet outil vide de contact ? A part envoyer un wave de remerciement à P4tr1ck, que puis-je faire d’autre avec ce truc ? Comme je n’avais pas le temps de creuser plus loin, j’ai laissé tomber.

Pour des raisons professionnelles je suis parti passer trois jours à Lille et trois jours, ça veut dire deux nuit d’hôtel; et hôtel ça veut dire WiFi et longues soirées devant le PC Windows du travail booté avec ma clé USB Ubuntu !!!  C’était l’occasion rêvée pour chercher plus profondément l’intérêt de cet outil qui faisait le buzz.

Dans ce monde virtuel, lorsque l’on ne comprend pas quelque chose, il existe un merveilleux précepte que, même si vous ne l’appliquez pas, connaissez tous : »Google est ton ami !!! ». J’ai donc lancé quelques recherches sur le sujet et ai trouvé plusieurs sites intéressant m’expliquant comment lire les waves publics et comment en écrire : j’étais sauvé. Il suffit d’écrirer dans la barre de recherche :

  • « group:public@a.gwave.com » pour lire tous les messages publics
  • « group:public@a.gwave.com lang:fr » pour les avoir en français
  • « group:public@a.gwave.com linux » pour avoir ceux concernant Linux (ou autre sujet qui vous intéresse)

Pour écrire un message public, vous allez rajouter un contact : « public@a.gwave.com ». GW vous dira que ce contact n’existe pas mais faites tout de même « Entrée » et cela fonctionnera. C’est à lui que vous enverrez les waves que vous voulez publics.Une fois que vous commencez à trouver ou à écrire des waves intéressants, comme sur Twitter ou Identi.ca vous aller échanger avec d’autres Waveurs et créer votre petite communauté.gw02Et c’est à partir de ce moment là que vous allez découvrir comment fonctionne cet outil et à quoi il peut servir, vous pourrez avoir des conversations privées avec vos nouveaux amis, des échanges publics…Ses principales fonctions me font penser à du( et je précise entre guillemets) :

  • Micro-blogging
  • Chat
  • Wiki
  • Forum
  • Partage de fichiers/documents/images/…

Je ne cite pas ici la fonction mail car mes contacts habituels ne sont pas (encore) des waveurs et, si on réfléchi bien, hormis le cadre professionnel, quels types de mails recevons nous ? Pubs ? Spams ? Sans oublier les personnes qui découvrent internet et qui inonde votre boite à lettre de hoax, blagues stupides et chaines d’amitié débiles !!! A qui écrivons nous des mails ? À la famille ? Aux enfants ? Au conjoint ? Finallement cette fonction pour l’instant ne me manque pas.Une remarques complémentaires : GW semble mieux fonctionner sous Chrome que sous Firefox.Un inconvénient : Gwibber pour Twitter et Identi.ca + GW + Claws-mails = beaucoup trop de temps sur le clavier !!!Sources m’ayant aidé à utiliser GW :

Amusez-vous bien

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=1&ved=0CAYQFjAA&url=http%3A%2F%2Fdescary.com%2Fgoogle-wave-5-astuces-et-outils%2F&ei=vPLhSoOpH-HajQfLpti8AQ&usg=AFQjCNG8-IFoPr0EEqaBaTs5K7SZ1HasRg&sig2=13GaOX271-dT0nTjP3Wecg

6 réponses à Google Wave : premières impressions

  • « la même tête qu’une poule devant un couteau suisse » Ahahah !! Pas mal 😀

  • Cil20 dit :

    Sympa ton article, c’est concis mais très explicite. Je ne me suis pas encore penché sur GW, de toute façon je n’ai pas d’invit mais au moins je saurais par où commencer le moment venu.

  • julroy67 dit :

    Comme quoi Wave serait quand même vachement intéressant, ça fait quand même saliver de lire des choses comme ça, surtout quand on a pas encore reçu le sésame pour y accéder.

  • Bristow dit :

    Merci pour ce post, je me suis retrouvé aussi comme une poule !J’y vais de manière régulière afin de voir si je n’ai pas d’invit à distribuer à mes copains geeks !Mais tu m’ouvres de nouvelles perspectives avec les waves publics 🙂

  • Lordphoenix dit :

    Le concept est certes très intéressant. À mon sens c’est vers ce genre de choses que devrait évoluer tout les services de messageries. Il ne manque plus qu’un moyen standard permettant de suivre les réponses à un commentaire dans un blog ou autres.Mais ça pose quand même quelques problèmes:1°) On est encore dans une logique de plate-forme les waveurs parlent aux waveurs et c’est tout. Encore une fois on cherche à rendre l’utilisateur captif. Ils sont où les protocoles standard permettant à d’autres de s’interfacer? Je fais comment pour envoyer des messages à d’autres personnes. Ce n’est pas pour rien qu’il n’y a pas de mail, je parierais que c’est volontaire.2°) Étant donnée l’aspirateur à données personnelles qu’est Google, lui confier intégralement la totalité de mes outils de communication ça me fait froid dans le dos rien que d’y penser. Passer de Microsoft à Google c’est tomber de Charybde en scilla. Je ne suis pas passé aux logiciels libres pour rien.3°) À priori ça n’a pas l’air particulièrement intuitif. S’il faut googler même pour les usages de bases Mme Michu elle est pas prête de s’en sortir. Certes il est probable que ce soit plus un concept expérimental vers lequel évoluera petit à petit l’ensemble des services de communication cela doit rester simple.

Laisser un commentaire

Blog en pause
pause
Traducteur
    Translate to:

Catégories
Archives
Tout ouvrir | Tout fermer
Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres