Ubuntu Quantal Quetzal GNOME Remix 12.10 en version Alpha sur ma clé USB

closeCet article a été publié il y a 1 an 10 mois 19 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être obsolètes.

Lorsque j’ai appris qu’une version Alpha d’Ubuntu Quantal Quetzal 12.10 sortait en version GNOME, même si la curiosité est un vilain défaut, je n’ai eu qu’une envie : l’essayer! Je me suis donc rendu sur la page de l’Ubuntu Wiki afin de la télécharger.

Comme il s’agit d’une version Alpha, la traduction est incomplète sur l’image ISO mais s’installe en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install language-pack-gnome-fr

J’ai ensuite rebooté la machine pour arriver sur une Ubuntu version GNOME intégralement francisée.

Sont installées par défaut les applications suivantes :

  • «Web» (Epiphany) pour la navigation
  • Evolution pour la messagerie
  • Abiword pour traitement de texte
  • Gnumeric pour les tableaux
  • GDM pour l’écran de connexion
Les ajouts d’applications se font soit en ligne de commande, soit avec le gestionnaire de paquets « Software ».
Le souhait des développeurs étant de proposer une expérience GNOME la plus « pure » possible, Ubuntu Quantal Quetzal GNOME Remix 12.10 utilise l’environnement GNOME 3.6 bêta (GNOME 3.5.90) même si pour des raisons de cohérence avec les dépots d’Ubuntu 12.10, les versions retenues pour  Nautilus et Totem ne sont pas les toutes dernières mais les précédentes.

En ce qui concerne l’utilisation à proprement parler, l’environnement GNOME est dans un premier temps, pour l’habitué d’Unity que je suis un peu déroutant mais j’imagine que la réciproque est vraie, d’autant plus que l’on s’y fait relativement rapidement.  J’ai immédiatement installé mes applications habituelles et testé la machine de la même façon que je l’utilise traditionnellement.

Bien que mes essais soient effectués sur une version Live-USB branchée sur le PC portable de modeste capacité fourni par mon employeur, cette Ubuntu GNOME Remix fonctionne sans lenteur, ni plantage.

Pour une version Alpha et même s’il existe certains bugs connus comme par exemple la faible lisibilité de l’installateur due au thème Adwaita installé par défaut, ce premier essai avec cette version de Quantal Quetzal est très prometteur et devrait réconcilier les déçus d’Unity avec Ubuntu.

Amusez-vous bien

11 réponses à Ubuntu Quantal Quetzal GNOME Remix 12.10 en version Alpha sur ma clé USB

  • tchibeck dit :

    Franchement… Entre Gnome 3.x et Unity, je préfère encore Unity.
    D’ailleurs on escamote la barre latérale avec Tweaks, et on installe Cairo Dock, et on a le meilleur bureau de la meilleure distro au monde :-)

  • kao_chen dit :

    Voilà, maintenant, la communauté Gnome a son GnomeOS tant désiré.
    Je trouve l’initiative intéressante et importante.

  • thierry dit :

    J’ai une petite dizaine de PC en ubuntu (pro et perso) et j’ai tout passé en gnome depuis la 11.10. La communauté est très active et avec 2 ou 3 extensions la version gnome d’ubuntu est (je trouve) plus efficace en utilisation pro sur PC. Il reste que je trouve dommage que les logiciels installés par défaut (firefox, libreoffice, …etc) changent tout le temps !!! Mais bon ! heureuse initiative …

  • bochecha dit :

    > « même si pour des raisons de cohérence avec les dépots d’Ubuntu 12.10, les versions retenues pour Nautilus et Totem ne sont pas les toutes dernières mais les précédentes. »

    Au vu des screenshots, ton GNOME Shell n’est pas le dernier non plus.

  • m_h_n dit :

    Les choix politiques de GNOME posent question…

    Mais, force est de constater, que le travail réalisé est d’excellente qualité. Gros gros testeur d’environnements et de distros depuis de nombreuses années, c’est avec Gnome 3 que la transition a été la moins pénible / la plus fiable. J’ai eu BEAUCOUP plus de problèmes avec Unity, KDE 4 et même Cinnamon.

    Ensuite, il y a les choix de « vision » et d’ »ergonomie » : je n’ai pas d’avis définitif, mais avec 2 extensions bien choisies, installées en qques clicks, en l’occurrence Axe Menu et Panel Docklet, j’obtiens un bureau qui s’utilise comme Gnome 2 avec en plus les fonctionnalités et modernité de Gnome 3.

    Bref, ça m’ennuie un peu de voir autant de scissions et autant de gens cracher sur Gnome 3 quand il s’avère (selon moi) qu’il s’agit en réalité du bureau le plus robuste. Après tout, c’est bien ça le plus important !

    • tchibeck dit :

      Intéressant et constructifs, tous ces commentaires ! Dès que j’ai fini ma sieste j’essaie ça :-)
      Juste pour dire que c’est bien sur Clapico qu’on lit les meilleures infos :-)
      J’ai sans doute pas assez testé Gnome 3
      Faut donc que je recommence.

      • Claude Picot dit :

        La plupart de ces infos ne sont que reprises de billets publiés dans d’autres langues et qui proposent des tas de trucs et astuces que je m’amuse à essayer afin de pouvoir en parler et exprimer mon propre ressenti.
        En tout cas, merci pour ton sympathique commentaire :)

    • karim dit :

      Excellente nouvelle que cette version pure Gnome 3 d’Ubuntu, grace à elle je vais pouvoir revenir vers Ubuntu moi qui avait fuit devant le choix prehistorique d’Unity.
      Gnome 3.6 est de loin la version majeure de Gnome 3 avec de nouvelles applications (Disks par exemple est une merveille), une nouvelle barre de notifications…
      J’etais dejà fan de Gnome 3 mais là je suis desormais accroc, peut plus m’en passer…

    • karim dit :

      +1, entierement d’accord avec toi, trés bonne analyse.

  • H2L29 dit :

    plus qu’à passer à Debian Wheezy/Sid :P http://www.debian.org/devel/debian-installer/

Laisser un commentaire

Blog en pause
pause
Traducteur
    Translate to:

Catégories
Archives
Tout ouvrir | Tout fermer
Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres