Carnets de Voyage

Florida 2008 : 13 ème jour, Lundi 12 mai, Routes US 64 et US 27

Aujourd’hui nous partons pour Kissimee. Cette ville de la banlieue d’Orlando sera notre point de chute pour notre visite d’Universal Studio.Beaucoup de kilomètres en perspective et deux choix s’offrent à nous : soit l’Interstate 75 puis l’Interstate 4 qui sont l’équivalent de nos autoroutes, soit l’US 64 puis l’US 27 qui correspondent à nos routes nationales.

Si vous avez lu le titre, vous savez pour quelle solution nous avons opté.

Nous quittons donc Sarasota pour rouler en pleine campagne. Les quelques habitations que nous voyons sont des exploitations agricoles. De chaque coté de la route se succèdent terres cultivées, forêts, chevaux, vaches et champs d’orangers.

Vers 12h30 nous quittons l’US 64 (O ⇒ E) pour l’US 27 (S ⇒ N).

Une poignée de kilomètres plus loin, nous faisons une halte déjeuner à l’Orange Box Café (rien avoir avec le fournisseur d’accès internet, ni avec la livebox), c’est un petit restaurant de bord de route avec un vrai menu comprenant une entrée, un plat principal et une boisson (coca, soda ou jus de fruit), le tout pour 4 € par personne. La nourriture est bonne, abondante et le jus d’orange y est exceptionnel, c’est du vrai de vrai, avec des vrais oranges élevées ici et pressées sur place, sans sucre ajouté.

Nous reprenons la route et quittons peu à peu la nature pour un retour progressif à la civilisation. Les routes s’élargissent, se multiplient, se séparent et le flot de véhicules ne cesse de croître. Les zones commerciales alternent avec les zones hôtelières, elles deviennent de plus en plus vastes à l’approche de Kissimee. Les enseignes lumineuses sont de plus en plus hautes, grandes, lumineuses et fréquentes : touriste, tu es ici pour consommer !

Nous arrivons enfin au Knight Inn où nous passerons deux nuits. Là encore, piscine, clim, TV, frigo, micro-onde et wifi pour un prix défiant toute concurrence grâce à notre inestimable trésor : le livre de coupons.

Ce soir, nous dînons dans une pizzeria All U Can Eat : gare à la taxe surpoids au vol retour.

Kilomètres parcourus en voiture :  334

 

Le best of selon Nathalie

  • Parking

Nath : On est arrivé ?

Claude : Oui, on a jamais été aussi près.

Nath : Mais c’est un parking ?

Claude : Oui, c’est même celui d’Universal Studio.

Nath : C’est bête, ce n’est que demain qu’on doit venir !

Ça fait quand même cher la visite du parking d’Universal mais stratégiquement nous saurons que celui-ci coûte 11 $, qu’il n’est pas remboursé en cas de pluie et que les places au soleil se trouvent au sommet de celui-ci.

Florida 2008 : 12 ème jour, Dimanche 11 mai, Sarasota : les îles

Aux Etats-Unis, c’est aujourd’hui qu’on fête les mamans. J’en connais une qui a de la chance car elle lui sera souhaitée deux fois cette année.

Ce matin nous partons visiter les îles qui font face à Sarasota. Elles sont toutes en longueur et suivent un axe nord-sud. Nous commençons tout au nord par Anna Maria Island. C’est une île très mignonne. Nous descendons ensuite Longboat Key. Nos arrêts sont fréquents car les plages sont magnifiques. Comme nous sommes Dimanche, elles sont plus fréquentées que les autres jours. Aux environs de midi, nous arrivons sur Lido Key. C’est la plus petite de ses îles mais elle possède un vrai centre ville qui s’avère être plutôt luxueux, boutiques Georgio Armani, Ralph Lauren, etc. Les restaurants chics y sont nombreux et de la musique classique est diffusée dans les rues. Contrairement aux précédentes, cette île n’est pas reliée à la suivante par un pont. Nous regagnons donc le continent et en profitons pour faire un arrêt déjeuner.

Nous repartons ensuite pour Siesta Key avec pause promenade à Turtle Beach. Le sable y est plus que fin. Pour accéder à Casey Key où les maisons sont des palais et où il n’existe pas de stationnement hormis le parking privé de chaque maison ce qui permet aux résidents d’avoir la plage pour eux seuls, nous devons stopper devant un pont car celui ci a pivoté sur un axe central afin de laisser passer les bateaux.

Nous terminons notre périple par Manasota Key avec baignade à Venice Beach qui est la seule plage avec douches, ce qui n’est pas du luxe car le Golf du Mexique est très très salé. Nous y passons l’après-midi. L’océan est à 27,8°C, autant dire que c’est un délice d’y faire la planche.

C’est ici que s’achève notre traversée des îles car Palm Island n’est accessible que par voie maritime et Gasparilla Island nous conduis trop au sud.

Kilomètres parcourus en voiture :  181

Le best of selon Nathalie

  • L’accent

Cette histoire s’est déroulée hier au Mote Marine Laboratory, j’avais oublié de la noter.

Alors que j’expliquais mon émerveillement à voir les dauphins jouer entre eux, deux Italiens nous demandent dans un français presque parfait si l’on accepte de les prendre en photo.

Ils nous demandent ensuite si on est Canadiens.

Nath : Euh, non.

Lui : vous avez un accent, vous parlez patois ?

Nath (intérieurement) : T’es sûr que tu la veux ta photo ?

Florida 2008 : 11 ème jour, Samedi 10 mai, Sarasota

Il est midi et nous venons de prendre possession de notre chambre au Suburban Motel à Sarasota (Motel trouvé grâce aux coupons d’hier). Nous allons déjeuner dans un restaurant typique pour une poignée de dollars : The Oaks Open Pit Bar-B-Q. Comme dans les films Américains on y voit des gens qui déjeunent au bar, des bouteilles de ketchup sur toutes les tables, des serveuces avec le T-shirt à l’effigie du restaurant, etc… La viande y est servie au poids et elle est excellente.

Nous filons ensuite sur le Mote Marine Laboratory qui est un centre de recherche sur les animaux marins mais également un centre de soins donc pas de show à l’américaine.

Il se divise en deux bâtiments. Dans le premier se trouvent des aquariums avec poissons exotiques, requins, crustacés, méduses et calamars, le deuxième étant reservé aux tortues, lamantins et dauphins.

Nous assistons au repas des tortues (poisson frais) et des lamantins (salade). Nous restons un bon moment en admiration devant deux dauphins qui s’amusent comme des fous dans un très grand bassin à l’air libre. C’est quand même plus facile de les photographier ici qu’en mer.

Comme la chaleur est toujours aussi étouffante, nous décidons de partir pour le Lido. Non, pas la boite de nuit de Saint Paul en Cornillon, nous nous rendons à Lido Beach sur Lido Key, petite île attenante à Sarasota. L’océan est à 25°C (affiché sur le panneau du beach guard) . Nous nous y baignons un bon moment. La plage de sable blanc quant à elle s’étend sur plusieurs kilomètres.

Puis nous retournons au motel pour goûter à la piscine. Là, l’eau n’est pas bonne, elle est carrément chaude (même un peu trop). Nous restons tout de même un bon moment autour.

Ce soir, après un dîner au Kentucky Fried Chiken , nous allons faire un tour à Siesta Key (une autre île) pour boire un café. Sur Ocean Boulevard se trouvent les restaurants et bars à cocktail, c’est la vraie station balnéaire, beaucoup de monde en terrasse, des voitures et des Harleys dans la rue, l’American Riviera.

Kilomètres parcourus en voiture :  245

Le best of selon Nathalie

  • Tôt ce matin

Deux heures du mat j’ai pas d’frisson…mais on frappe à la porte.

Nath : Claude, y’a quelqu’un qui tape !

Claude se redresse tout endormi : Ben c’est l’heure.

Nath : C’est l’heure de faire quoi à 2 heures du mat ?

Coclusion : on ouvre pas la porte à un Américain au beau milieu de la nuit.

  • Une nouvelle histoire de café

Claude (20h00) : j’ai envie d’aller boire un café sur le bord de l’océan.

Nous voilà donc partis. Tous les magasins sont ouverts mais pas un endroit où boire un café. Dans les bars, toutes sortes de boissons sont proposées mais pas de café.

Claude : Ben voyons, cet après midi quand je voulais une glace, il n’y avait que des motels et maintenant que je veux un café il n’y a que des bières.

De dépit, nous allons dans une grande surface pour chercher des dosettes et nous faire un café au motel. Quand Claude veux pousser la porte du supermarket, celle-ci s’ouvre toute seule : grand moment de solitude avec le bras tendu dans le vide.

Arrivé au rayon café, surprise, uniquement des sachets de café à infuser, la tête de Claude !!!

Claude : tant pis, je veux un café, on essaye.

En retournant à la voiture, on voit une station service.

Claude : si on allait voir, ils font peut-être du café.Gagné !!!

Conclusion : L’Américain va à la station service pour boire son café.

Florida 2008 : 10 ème jour, Vendredi 9 mai, Fort Myers Beach – Fort Myers

Ce matin, grasse matinée (d’après Claude, pas d’après Nath !!!), nous nous réveillons à 8h30 et flemmardons tranquillement jusqu’à 9h30, heure à laquelle nous partons pour Fort Myers Beach.

Comme son nom l’indique, Fort Myers Beach longe la mer. C’est la ville touristique par excellence, avec son lot de restaurants, fast-foods et boutiques de souvenirs. Tous ces établissements sont très colorés et donnent un sentiment de gaîté à la ville.

Nous flânons de boutiques en boutiques pour arriver jusqu’au pier (la jetée) et là, que voyons nous sous nos pieds, à quelques mètres du rivage ? Un dauphin qui lui, accepte de se faire immortaliser (numériser ?) sur carte SD. Ce moment est extraordinaire.

Qui dit jetée dit pêcheur et, qui dit pêcheur dit pélican. Ils sont nombreux sur la balustrade et ne semblent pas avoir peur de l’homme, ils se laissent aisément approcher.

Nous retournons ensuite déjeuner dans notre chambre.

L’après-midi, nous partons nous promener à Fort Myers. La chaleur y est étouffante. D’ailleurs nous sommes les deux seuls êtres humains non motorisés qui errent dans les rues, enfin dans celles qui ne sont pas fermées pour cause de travaux. De toute façon il n’y a pas grand chose d’intéressant à voir dans cette ville, il y a quelques bars, des cabinets d’avocat en grand nombre mais absolument aucun commerce. C’est à se demander comment font les habitants non motorisés ou agés pour faire leur course. Fort Myers ne nous laissera pas un grand souvenir.

Kilomètres parcourus en voiture :  57

Le best of selon Nathalie

  • Sur la jetée :

Nath : Mais, il y a un dauphin ! Celui-ci n’est pas aussi matinal que celui de Naples, il s’adapte à mon biorythme.

  • Au supermarché :

Claude : one packet of ten marlboros please

Le vendeur : two pakets of five ?

Claude : no one of ten

Le vendeur ouvre de grands yeux, puis la cartouche et compte le nombre de paquets de cigarettes qu’il y a dedans.

Conclusion : l’Américain n’achète pas de cartouches.

  • Midi :

Nath : Je suis malade, j’ai trop mangé de fried chiken (poulet frit) avec sauce au bleu

  • Soir

Nath : Moi je suis à la diète, ce sera yaourt à boire. Mais au resto, pas de yaourt à boire alors ce sera salade.

Découverte du menu : salade au poulet frit, salade au poulet pas frit…

Nath : Bon, ben pour moi ce sera un burger frites.

Le serveur : avec une sauce au bleu ?

Nath : non nonLe serveur : avec quoi alors ?

Claude : What… Ce serait plus facile si tu prenais une sauce au bleu.

Nath : (fou rire) j’en peu plus, je veux du light.

Le serveur : Burger one again yum shlum ging ?

Claude : Yes yes, ça ira.

Nath : ouf, pas de sauce au bleu.

Florida 2008 : 9 ème jour, Jeudi 8 mai, Fort Myers – Captiva

En route pour Fort Myers, la difficulté du jour serait d’après le guide du routard de trouver un logement abordable car cela n’existe pas à Fort Myers et encore moins à Sanibel ou CaptivaIci, c’est l’aventure tous les jours, que ce soit pour comprendre comment fonctionne la pompe à essence automatique, le distributeur de billets ou le café en libre service à la station d’essence, on met juste un peu plus de temps que l’autochtone mais on s’en sort.

Pas de logement sur la route principale, nous décidons de quitter l’U.S. 41 pour essayer de trouver un motel en battant la campagne mais là aussi nous faisons chou blanc. Puisque c’est comme ça, on va laisser tomber pour l’instant et aller faire une ballade à Cape Coral. A peine le pont traversant la mer franchi, nous apercevons un Visitor Center. Comme d’habitude, nous allons y pratiquer le sport national : la recherche de coupons. On trouve ces coupons dans des espèces de petits livres les recensant par thème, ils donnent droit à des réductions sur les attractions, les restaurants, etc… Nath  trouve un de ces fameux livres sur les hôtels et motels de Floride. Du coup, nous laissons tomber Cape Coral et nous rendons au Howard Johnson Inn à Fort Myers où nous réservons deux nuits. Ce motel est équipé de la piscine et du wifi (qui rame) et on trouve dans notre chambre non seulement clim et TV comme partout ici mais également un frigo, une cafetière (avec café fourni) et un micro ondes.

A midi nous déjeunons chez Fortino’s, c’est un All U Can Eat où l’on mange salades et pizzas à gogo pour même pas 6€ par personne pourboire inclus, impossible d’avoir encore faim en sortant de table.

Nous partons ensuite pour Tanger Outlet (non ce n’est pas au Maroc) dévaliser les magasins d’usine de marque.

Comme il fait très chaud (33°C), nous rentrons à l’hôtel pour nous détendre dans la piscine et nous attendons la fin de l’après-midi pour nous rendre à Captiva. Pour rejoindre cette île, il faut d’abord passer par une autre île : Sanibel qui est reliée au continent par un pont sur la mer. La route au milieu de la mer rappelle les Keys.

Arrivés à Captiva, comme tous le monde nous participons au ramassage des coquillages (vides, on a pas le droit d’en prendre des vivants). Nous y restons jusqu’au coucher du soleil qui, sur cette plage orientée plein ouest est un spectacle à ne pas manquer. Bien sûr, nous avons pris pleins de photos qui nous l’espérons ne vous dégouterons pas à jamais des couchers de soleil.

Kilomètres parcourus en voiture :  245

Le best of selon Nathalie

  • Longue histoire de café

Claude reveillé très tôt ce matin est allé sur la terrasse avec l’ordi pour surfer sur le net.

Retour de Claude dans la chambre : je dors toujours, il est 9 heures moins 70 minutes.

Claude : Nath, réveille toi, j’ai trouvé un hôtel pour ce soir.

Nath : Hein ?

Claude : Tu veux un café ?

Nath : je dors.

Claude : Oui mais j’ai un hôtel.

Nath : j’ai sommeil.

Claude : Il est sur la plage en formule bed and breakfast pour 67 $ la nuit.

Nath : Je sais pas, j’arrive pas à refléchir.

Claude : Tu veux un café ?

Nath : j’ai sommeil.

Claude : On fait quoi ? Y’a presque plus de place !

Nath : Peut-être mais moi je suis pas réveillée.

Claude : Et un café avec du lait ?

Nath : Mais va le chercher ton café, moi je sais pas !

Claude : Et si je t’en rapporte un, tu le boiras ?

Nath : Non !!!

Claude part cherché son café et revient un moment après.

Claude : Et on fait quoi pour l’hôtel ?

Nath : Si tu veux va le réserver.

Claude revient 10 minutes plus tard.

Claude : Nath, je crois que je suis un homme mort.

Nath : Hein ?

Claude : c’était 67 $ par personnes donc pour les deux nuits ça fait 268 $, je n’ai pas réservé.

Nath : Finalement je veux bien un café.

Claude : Avec ou sans lait ?

  • Visitor Center

Claude : tu vas chercher les coupons ?

Dans les boites à l’exterieur, je ne trouve rien d’interessant. Comme il y a du monde à l’interieur, je me décide à rentrer en pensant passer inaperçue.

Je trouve les brochures quant un employé me demande : Do you need some help ? La je comprend tout et je réponds. No, I just see. Pensant pouvoir m’aider il me demande : You’re German ? Pourtant j’ai pas une tête de Germaine moi, I’m just French.

Il me répond : Oh, I’m sorry.

Conclusion, l’Américain peut aider une Germaine, pas une Française.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres