Look

« MAGIC » ! La nouvelle Hybryde Fusion 13.04 est définitivement « MAGIC »

Je suis un chanceux ! Comme à son habitude, la Team Hybryde m’a une fois de plus proposé de découvrir en avant-première la toute nouvelle version de sa distribution aussi atypique que sympathique basée sur Ubuntu 13.04 Raring Ringtail. Bien entendu, même si mes journées sont avec la préparation de la fête des mères actuellement bien remplies, je me suis empressé d’installer Hybryde Fusion 13.04 sur une clé USB afin de l’essayer en Live-USB.

HY01

Pour mémoire, Hybryde est LA distribution qui permet de tester une multitude d’environnements de travail. Son menu et sa présentation utilisant le Concept HY-D-V1, première version d’un bureau Gtk/WebKit écrit en Python procure une expérience très agréable à l’utilisation.

HY02

Ce que j’apprécie le plus dans cette distribution, c’est la façon qu’a la Team Hybryde de se remettre systématiquement en question pour proposer à chaque version de vraies nouveautés. Sur cette version, il s’agit notamment de la fonction « Magic » du menu qui permet une navigation aisée et réactive pour accéder aux applications installées sur cette distribution en utilisant une sorte de dash très intuitif.

HY03

Le dash de cette fonction « Magic » permet également d’accéder à quelques informations système.

HY04

Hybryde Fusion 13.04 devrait être mise sur orbite d’ici peu et disponible au téléchargement sur le site officiel. En attendant, je vous propose de la découvrir sur cette vidéo.

Amusez-vous bien.

Edit : Hybryde Fusion 13.04 est disponible au téléchargement en version 32 bits depuis le 18 mai 2013, 22H30. Rendez vous sur www.hybryde.org.

Zorin OS 6.2 Core ou comment faciliter le passage de Windows à GNU/Linux.

Zorin OS est un fork d’Ubuntu 12.04 LTS avec un look à la Windows 7 dont l’objectif principal est de convertir des Windowsiens à GNU/Linux en utilisant l’argument de la similitude des l’interfaces afin que les nouveaux venus trouvent rapidement leurs repères et ne soient pas déconcertés par un environnement trop différent de ce qu’ils connaissent comme pourraient l’être Unity, Gnome Shell et même Windows 8.

Zorin01

Pour me rendre compte de ce qu’était Zorin OS, j’ai téléchargé l’iso afin de me créer une clé USB bootable pour tester cette distribution en Live-USB. Effectivement, l’environnement est différent de ce que je connais mais même si je n’ai jamais utilisé Windows 7, j’ai rapidement trouvé mes repères.

Le navigateur internet installé par défaut est google chrome mais, comme sur Windows, le choix d’en utilise un autre est proposé.

Zorin02

En ce qui concerne la bureautique, comme pour Ubuntu, c’est la suite Libre Office qui est installée. Pour les images,  on retrouvera shotwell pour la gestion des photos et Gimp pour les retouches. Pour modifier l’apparence, Ubuntu tweak et le gestionnaire de configuration Compiz Config sont eux aussi installés par défaut ainsi que Zorin look changer que je n’ai pu tester car fonctionnel que dans le cas d’une installation « en dur ».

Zorin03

Pour le son et la vidéo, on disposera de Rhythmbox, Totem, VLC et Openshot Video Editor. Enfin, puisque cet OS s’adresse à des « primo-accédants » arrivant de Windows, PlayOnLinux sera également installé d’origine.

J’ai trouvé l’expérience plutôt intéressante avec même en Live USB une fluidité et une légèreté d’utilisation comme le montre la vidéo ci-dessous. En revanche, je ne sais si le fait de ressembler à Windows ou non est réellement un plus pour inciter les utilisateurs à venir goûter au monde de GNU/Linux et ensuite à y rester. Quitte à changer de système, ne serait-il pas souhaitable de changer également ses habitudes ?

Si vous souhaitez essayer Zorin OS 6.2 Core, rendez-vous sur le site officiel et téléchargez l’image iso.

Zorin04

Amusez-vous bien.

Mechanig est mort ? Vive Unity Tweak Tool

Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, Mechanig était un outil permettant de configurer votre Ubuntu au niveau du dash, du dock et de l’apparence. Les développeurs ayant décidé de modifier son appellation, bienvenue à Unity Tweak Tool.

UTT01

 

Même si l’application n’est pour l’instant pas traduite en Français, la simplicité de son interface et la clarté des icônes permettent de se débrouiller même si l’on ne maîtrise pas la langue de nos amis d’outre-Manche.

L’écran de départ est divisé en quatre parties permettant d’accéder aux réglages d’Unity, au gestionnaire de fenêtres, à l’apparence générale et enfin aux réglages système.

UTT02

Il est par exemple possible dans la rubrique « Launcher » d’Unity de modifier le comportement du dock comme du dash tant au niveau des effets de transparence et d’animation. Vous pourrez également changer la taille des icônes, activer ou non l’affichage du dock, etc.

UTT03

L’onglet « Workspace » de la rubrique « Windows manager » permet de modifier le nombre de bureaux.

UTT04

La rubrique « Appearance » concerne la modification des thèmes, icônes, etc.

UTT05

Enfin, la rubrique « System » gérera la présence d’icônes sur le bureau, les barres de scroll, etc.

En conclusion, Unity Tweak Tool est un outil de paramétrage et de personnalisation facile d’utilisation qui ne présente à mon sens qu’un seul défaut, ne pas être traduit en français.

Comme cette application n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne pouvez l’installer qu’en toute connaissance de cause d’une part et qu’à partir de la version 12.10 d’Ubuntu en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:freyja-dev/unity-tweak-tool-daily

afin d’indiquer l’adresse du PPA puis :

sudo apt-get update

afin de mettre notre liste de sources à jour et enfin

sudo apt-get install unity-tweak-tool

afin d’installer l’application.

Une fois cette installation terminée, ouvrez votre dash et recherchez Untiy Tweak Tool.

UTT07

Amusez-vous bien.

Retrouvez votre cube de bureau sous Ubuntu 12.10 Quantal Quetzal

Et un p’tit cube, ça vous dirait ? Sans faire crasher Unity ? C’est possible et c’est pas compliqué à installer. La première opération consiste à ouvrir un terminal et à entrer la commande :

sudo apt-get install compizconfig-settings-manager compiz-plugins-extra

afin d’installer le gestionnaire de configuration CompizConfig et ses plugins.

Une fois l’installation terminée, ouvrez le dash et recherchez :

ccsm

Attention, CCSM peut modifier la configuration de votre système, suivez scrupuleusement mes indications si vous souhaitez avoir le cube et ne touchez à rien d’autre, je ne ferai pas le SAV.

Allez dans Général > Options générales,

faites défiler les onglets jusqu’à « Taille de bureau » et entrez les mêmes valeurs que dans la capture d’écran ci-dessous :

  • Taille virtuelle horizontale =4,
  • Taille virtuelle verticale = 1,
  • Nombre de bureau = 4,

cliquez sur précédent,

allez à la rubrique Bureau et cochez « Cube de Bureau » et « Rotation du Cube »,

cliquez ensuite sur « Cube de « Bureau » pour paramétrer la couleur des faces supérieures et inférieures et pour éventuellement ajouter une image de skydome (image de fond).

Votre cube est enfin prêt. Pour le faire pivoter, appuyez simultanément sur les touches [Ctrl] et [Alt] de votre clavier et bougez votre souris en maintenant le clic gauche.

Amusez-vous bien.

Source : Ubuntu Sharing

PS: Vous l’aurez sans doute remarqué, il n’y a pas de publicité sur mon blog car je ne suis pas en recherche d’une quelconque rémunération pour mes écrits mais, exceptionnellement, comme mon épouse vient de lancer son activité en fabriquant à la main des savons au lait d’ânesse, je profite de ce billet pour vous proposer de visiter son site en cliquant sur l’Âne ci-dessous.

L’Âne à Nath
Savons à 30%
de lait d’ânesse

D’avance merci.

Changez automatiquement de fond d’écran sur Ubuntu et bien d’autres distributions grâce à Wally

Wally est une application en QT4 qui permet de changer automatiquement de fond d’écran en utilisant soit les images de vos dossiers personnels, soit différentes sources comme Flickr, Yahoo!, Panoramio, Ipernity, Photobucket, Buzznet, Picasa, Smugmug, Google, Vladstudio, deviantART images ou un dossier FTP distant.

L’interface graphique est simple, intuitive et facile à paramétrer tant pour les réglages que pour le choix des sources d’images.

Vous pouvez choisir de filtrer ces images afin d’éviter certains contenus choquants.

Wally est disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu. Vous pouvez donc l’installer soit à partir de la logithèque, soit en ouvrant un terminal et en entrant la commande

sudo apt-get install wally

Pour lancer l’application, appuyez simultanément sur les commandes [Alt] et [F2] de votre clavier et entrez la commande

wally

Malgré le filtre vu précédemment,  un message d’avertissement apparaît afin de vous informer des « surprises » que peuvent réserver les sites de partage de photos. Une fois l’avertissement validé, une nouvelle icône apparaît dans votre tableau de bord. Il vous suffit de cliquer dessus pour ouvrir la rubrique « paramètres ».

Si vous souhaitez que Wally se lance au démarrage de votre machine, cherchez dans le dash « applications au démarrage »

Choisissez « Ajouter » et indiquez « wally » comme commande

Wally est disponible pour de nombreuses distributions GNU/Linux mais également pour MacOSX et Windows. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du projet.

Amusez-vous bien.

Source : Distro Geeks

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres