O.S.

« MAGIC » ! La nouvelle Hybryde Fusion 13.04 est définitivement « MAGIC »

Je suis un chanceux ! Comme à son habitude, la Team Hybryde m’a une fois de plus proposé de découvrir en avant-première la toute nouvelle version de sa distribution aussi atypique que sympathique basée sur Ubuntu 13.04 Raring Ringtail. Bien entendu, même si mes journées sont avec la préparation de la fête des mères actuellement bien remplies, je me suis empressé d’installer Hybryde Fusion 13.04 sur une clé USB afin de l’essayer en Live-USB.

HY01

Pour mémoire, Hybryde est LA distribution qui permet de tester une multitude d’environnements de travail. Son menu et sa présentation utilisant le Concept HY-D-V1, première version d’un bureau Gtk/WebKit écrit en Python procure une expérience très agréable à l’utilisation.

HY02

Ce que j’apprécie le plus dans cette distribution, c’est la façon qu’a la Team Hybryde de se remettre systématiquement en question pour proposer à chaque version de vraies nouveautés. Sur cette version, il s’agit notamment de la fonction « Magic » du menu qui permet une navigation aisée et réactive pour accéder aux applications installées sur cette distribution en utilisant une sorte de dash très intuitif.

HY03

Le dash de cette fonction « Magic » permet également d’accéder à quelques informations système.

HY04

Hybryde Fusion 13.04 devrait être mise sur orbite d’ici peu et disponible au téléchargement sur le site officiel. En attendant, je vous propose de la découvrir sur cette vidéo.

Amusez-vous bien.

Edit : Hybryde Fusion 13.04 est disponible au téléchargement en version 32 bits depuis le 18 mai 2013, 22H30. Rendez vous sur www.hybryde.org.

SME Server Inc

Article écrit le 12 mai 2013 par Stéphane de Labrusse alias stephdl

Smeserver_logo

La distribution SME Server vous connaissez, c’est ce Linux si particulier qui vous permet d’outrepasser les services de Google et d’avoir à domicile votre Cloud et vos données, à une époque ou il est des plus importants de pouvoir contrôler ce qui peut circuler ou ce qui doit rester privé.

Ce projet communautaire à connu de grand chambardement en cette fin d’année 2012, avec un électrochoc que nous devons à un « fork » philosophique Nethserver qui a permis de redonner un souffle et une envie d’aller de l’avant. En effet la SME Server 9.0 est sur les rails (en version alpha3), le passage des contribs compatibles vers leur dépôt est en passe de se terminer, la documentation à vu un sérieux coup de lifting, et moi…j’aime bien sentir cet air frais remplir mes poumons 🙂

 

Mais ce n’est pas tout, La SME Server souffrait d’un manque de cap, d’un manque de décisions qui faisait que cette distribution à vocation de serveur de Cloud personnel et d’entreprise s’était endormi sur ses lauriers.

Nous avons voulu avec un groupe de toutes nationalités (Anglais, Américains, Néo-zélandais, Allemand, Français, Italien), de tous niveaux de compétences, offrir pendant 18 mois notre expérience et notre envie de propulser au plus loin que la communauté nous le permettra, notre distribution préférée.

Pour cela nous avons crée une Fondation en Oregon (US) à but non lucratif dont le bureau est nommé pour les 18 mois prochains afin de se consacrer plus sur les efforts et les actions à mener que sur les débats si nous mettions des élections immédiates.

Bon là comme a si bien dis John, il est temps de ressortir le « guide du voyageur galactique » et de reprendre sa phrase favorite « don’t panic«

Tout de suite pour ceux qui viendront avec le « Non » avant de venir proposer quelques chose de constructif…je tiens à les rassurer, SME restera Libre et Open Source. (ARTICLE V)

  • Membres du bureau

President : John Crisp (GB)
Secretaire : Tony Keane (NZ)
Tresorier : Greg Zartman (US)

  • membres du conseil d’administration :

Daniel Berteaud (FR)
Stéphane de Labrusse (FR)
Shad Lords (US)
Hsing Foo Wang (D)
Stefano Zamboni (IT)
Ian Wells (GB)

La première tache à laquelle nous nous sommes attelés est d’ancrer et de protéger la « marque » communautaire et open-source de la SME Server. En effet de nombreux cybersquatteurs se sont emparés du nom, empêchant toutes utilisations  associatives ou commerciales.

Un exemple, il suffit de voir que smeserver.com est une entreprise crée dans l’utah et que smeserver.us redirige vers…Microsoft himself…..BOUH!

L’idée est de redonner un souffle, une envie, un électrochoc à notre rêve éveillé, pour cela nous avons trouvé le nom qui caractérise le mieux ce renouveau pour nous que sera la version 9

Koozali SME Server

Nous avons commencé à travailler sur les logos et vous pouvez voter pour celui qui vous plaira le plus…le travail est soigné…à vous de juger maintenant !

k01 k02 k03 k04 k05

La SME Server est une Distribution qui provient de la nuit des temps et qui a manqué depuis longtemps d’une gouvernance et d’un cap à tenir…car vous pouvez avoir la carte (ou le code) sans direction à suivre vous tournez en rond.

Nous espérons pouvoir regrouper autour de Koozali tous les niveaux nécessaires du débutant au développeur, car une distribution Linux c’est avant tout une formidable aventure humaine qui voit des hommes et des femmes de tout bord travailler vers un but Commun.

Notre seconde tache sera d’assurer un avenir financier, sans parler de rentabilité, puisque notre distribution a très peu de contributeurs financiers. François Elie a une phrase géniale que je vais utiliser  :

« Un logiciel libre est gratuit une fois qu’il a été payé »

Voila C’est tout pour l’instant…Pensez à choisir le Logo

Zorin OS 6.2 Core ou comment faciliter le passage de Windows à GNU/Linux.

Zorin OS est un fork d’Ubuntu 12.04 LTS avec un look à la Windows 7 dont l’objectif principal est de convertir des Windowsiens à GNU/Linux en utilisant l’argument de la similitude des l’interfaces afin que les nouveaux venus trouvent rapidement leurs repères et ne soient pas déconcertés par un environnement trop différent de ce qu’ils connaissent comme pourraient l’être Unity, Gnome Shell et même Windows 8.

Zorin01

Pour me rendre compte de ce qu’était Zorin OS, j’ai téléchargé l’iso afin de me créer une clé USB bootable pour tester cette distribution en Live-USB. Effectivement, l’environnement est différent de ce que je connais mais même si je n’ai jamais utilisé Windows 7, j’ai rapidement trouvé mes repères.

Le navigateur internet installé par défaut est google chrome mais, comme sur Windows, le choix d’en utilise un autre est proposé.

Zorin02

En ce qui concerne la bureautique, comme pour Ubuntu, c’est la suite Libre Office qui est installée. Pour les images,  on retrouvera shotwell pour la gestion des photos et Gimp pour les retouches. Pour modifier l’apparence, Ubuntu tweak et le gestionnaire de configuration Compiz Config sont eux aussi installés par défaut ainsi que Zorin look changer que je n’ai pu tester car fonctionnel que dans le cas d’une installation « en dur ».

Zorin03

Pour le son et la vidéo, on disposera de Rhythmbox, Totem, VLC et Openshot Video Editor. Enfin, puisque cet OS s’adresse à des « primo-accédants » arrivant de Windows, PlayOnLinux sera également installé d’origine.

J’ai trouvé l’expérience plutôt intéressante avec même en Live USB une fluidité et une légèreté d’utilisation comme le montre la vidéo ci-dessous. En revanche, je ne sais si le fait de ressembler à Windows ou non est réellement un plus pour inciter les utilisateurs à venir goûter au monde de GNU/Linux et ensuite à y rester. Quitte à changer de système, ne serait-il pas souhaitable de changer également ses habitudes ?

Si vous souhaitez essayer Zorin OS 6.2 Core, rendez-vous sur le site officiel et téléchargez l’image iso.

Zorin04

Amusez-vous bien.

Mise à niveau d’Ubuntu 12.10 vers Ubuntu 13.04 Raring Ringtail bêta

Comme à mon habitude, je n’ai pas su patienter, j’ai hier soir lancé la mise à niveau de ma Ubuntu 12.10 vers la version bêta de la prochaine Ubuntu 13.04 Raring Ringtail. La première modification visible à l’écran concerne l’évolution de certaines icônes comme le logo et les fichiers.

Raring10

La deuxième modification que j’ai instantanément découvert est le nouveau look de Nautilus.

Raring11

Le dash m’a semblé plus réactif et propose de nouvelles fonctions intéressantes, notamment dans la rubrique « Documents » puisque l’on peut avoir un aperçu de certains fichiers et que l’on peut à partir du dash les joindre à un courriel.

Raring12

Le dock propose lui aussi de sympathiques évolutions comme la possibilité lorsque une application a plusieurs fenêtres ouvertes de basculer facilement de l’une à l’autre.

Raring16

Le gestionnaire de mises à jour a également été modifié et plutôt que de faire apparaître la liste de l’intégralité des paquets à mettre à jour, ne sont mentionnées que les applications concernées, libre à vous d’aller voir le détail des paquets impactés.

Raring17
Le message d’extinction de l’ordinateur a également été modifié.

Raring13

Quelques gadgets m’ont fait sourire comme dans le menu « Mouse & Touchpad » la fonction test de la souris.

Raring15

Bien entendu, d’autres nouveautés intéressantes sont au programme d’Ubuntu 13.04 Raring Ringtail. Vous pouvez pour en savoir plus lire les billets d’Ubuntuser et de La vache libre. Vous pouvez également, mais à vos risques et périls bien entendu mettre votre Ubuntu 12.10 à niveau vers cette version 13.04 en tapant simultanément les touches [Alt] et [F2] de votre clavier et en entrant la commande

update-manager -d

raring01 Réfléchissez bien avant de cliquer sur « Mise à niveau… » car je n’assurerai pas le SAV puis laissez-vous guider. Raring03

Seconde chance, êtes-vous sûr et certain de vouloir tenter l’expérience ?

Raring06

Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant.

Amusez-vous bien.

Hybryde Fusion, le cadeau de Noël des Geeks

Que peut attendre un Geek comme cadeau de Noël ? Un nouvel ordinateur, une tablette numérique ? Un smartphone ? Tout ça coûte cher ! Pourquoi ne pas lui offrir un cadeau gratuit ? C’est ce qu’a décidé de faire la Team Hybryde en mettant en ligne le 24 décembre Hybryde Fusion, distribution que je vous avais présentée en avant première sous le nom de HY-Desktop il y a déjà deux mois.

Fusion04

Plus qu’un desktop (HY-D-V1), elle est le fruit de cinq mois de travail, un véritable jeu à Geek. Hybryde Fusion, c’est tout le contraire d’une distribution légère, c’est le mélange de la puissance, de la beauté et de l’expérience multiple puisque permettant comme à son habitude à partir de son déconcertant bureau de jongler de KDE à GNOME 3 en passant par Unity, E17, XFCE, LXDE, OPENBOX et FVWM sans avoir besoin de se déconnecter.

Fusion02

Hybryde Fusion possède un moteur graphique entièrement basé sur CC3 tellement puissant que tous les fantasme des rois du web-design deviennent réalisables.
Le principe est le même que sur Gnome2, un répertoire .theme/HYDV1/ accueille les thémes pour ce desktop. Chaque theme se résume à un fichier CSS et un fichier de configuration. Un tutoriel de création de thèmes devrait rapidement être disponible.
Hybryde Fusion est livrée avec quelques thèmes et l’on peut comme le montre la vidéo ci-dessous passer allègrement de l’un à l’autre rien que pour le plaisir des yeux.
Si vous souhaitez vous aussi vous amuser avec cette nouvelle Hybryde Fusion, rendez-vous sur le site Hybryde nouvellement relooké afin de télécharger la belle. Pour les questions, le forum Hybryde est actif et réactif alors, n’hésitez pas à en user et en abuser.
Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres