Supprimez vos anciens et inutiles Noyaux Linux grâce à la logithèque Ubuntu (12.04 & 12.10)

Supprimer les précédents noyaux Linux permet d’une part d’augmenter son espace disque, d’autre part de nettoyer le Grub. Chaque fois que l’on effectue une mise à jour d’Ubuntu et qu’il y a un nouveau noyau, le précédent est conservé, ce qui peut rendre bien des services en cas de pépin sur la dernière version. Pour autant, il ne sert à rien d’en avoir trente-six, cela tient de la place pour rien et ça surcharge inutilement votre menu Grub.

En résumé, si vous avez plus de deux noyaux dans votre machine et si enlever ceux en trop en ligne de commande vous fait peur, la solution « Logithèque Ubuntu » est faite pour vous.

La première opération consiste à identifier le noyau utilisé actuellement sur la machine. Pour ce faire, ouvrez un terminal et entrez la commande :

uname -r

En ce qui me concerne, le noyau utilisé à ce jour sur mon PC est le 3.5.0.17-generic

Ouvrons maintenant la logithèque et entrons dans la barre de recherche « linux-image » afin de chercher quels sont les autres noyaux présents.

Lorsque l’on clique sur « Afficher x éléments techniques », une liste apparaît. Prenez le temps d’identifier les anciens noyaux.

Il ne reste plus qu’à les supprimer un par un en prenant garde de conserver les deux derniers.

Une fois ces anciens noyaux supprimés, nous devons mettre le Grub à jour en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo update-grub

Les anciens noyaux n’apparaîtront plus dans le menu Grub.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

Ubuntu 12.10 Quantal Quetzal bêta 2 sur mon PC

Depuis le nouveau métier de mon épouse et notre nouvelle vie en Bresse Bourguignonne, je manque cruellement de temps pour faire joujou sur mon PC. J’avais prévu de faire une installation totale de la bêta 2 d’Ubuntu 12.10 en 64 bits, je me suis contenté d’une mise à niveau de ma 32 bits en appuyant simultanément sur les touches [Alt] et [F2] et en entrant la commande

update-manager -d

Une fois le gestionnaire de mises à jour ouvert, j’ai lançé la mise à niveau qui s’est déroulée sans aucun problème particulier.

Les premiers changements par rapport à la 12.04 sont visuels avec notamment un dock dont les icônes des applications ouvertes sont sur fond coloré et les autres sur fond transparent, ce qui s’avère plus pratique pour identifier les programmes ouverts.

Autre changement visuel majeur, le dash avec l’arrivée polémique de la publicité pour Amazon.

Pour vous débarrasser de ces publicités, ouvrez un terminal et entrez la commande :

sudo apt-get remove unity-lens-shopping

puis

unity --replace

pour que cette opération soit immédiatement effective.

Le dash présente de nouvelles fonctions intéressantes pour les débutants comme le clic droit sur une application pour en savoir plus sur cette dernière, pour l’installer si vous ne l’avez pas ou pour la supprimer sans passer par la logithèque.

Ce fameux clic droit fonctionne également sur vos musiques et vidéos

Je ne sais si les évolutions d’Unity donneront envie à ses détracteurs de retenter l’expérience mais hormis l’apparition de cette lens Amazon, les évolutions du dock comme celles du dash sont agréables et pratiques à l’utilisation.

Le gestionnaire de mise à jour a également été modifié :

La recherche des mises à jour se fait dans une petite fenêtre spécifique

Le détail des mises à jour n’apparaît pas directement, peut-être pour ne pas effrayer les débutants…

Heureusement, le détail est toujours accessible mais je préférai l’affichage direct.

L’avancement se voit également dans une petite fenêtre

Avec ici aussi possibilité de visualiser les détails

En contrepartie, le message indiquant la nécessité de redémarrer est très visible !

À l’heure où j’écris ce billet, je n’ai rencontré aucun bug sur cette version bêta qui me semble donc plutôt stable. Si vous ne souhaitez pas tenter la mise à niveau, vous pouvez télécharger l’image ISO sur la page dédiée afin de tester cette nouvelle version en Live-USB.

Pour ma part, il faudra tout de même que je trouve le temps de faire une installation complète en 64 bits.

Amusez-vous bien.

Changez automatiquement le fond d’écran d’Ubuntu avec Wallch

Marre d’avoir toujours le même fond d’écran en face de vous ? Changez en automatiquement !

Wallch est une application conçue au départ pour GNOME qui permet de changer automatiquement votre fond d’écran en fonction des paramètres que vous aurez renseigné et des photos que vous aurez sélectionné.

L’interface est simple et utilisable par le premier venu sans aucun problème. Pour la mettre en français, lancez l’application Wallch, allez dans Éditer > Préférences, modifiez la langue, fermez et relancez Wallch.

Wallch propose quelques extras intéressants comme :

  • la possibilité de bénéficier d’un fond d’écran de la Terre vue du ciel en temps réel (réactualisation toutes les 30 minutes),

  • le chargement automatique de « l’image du jour » Wikipédia,

Wallch étant disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous pouvez l’installer directement depuis votre logithèque Ubuntu. Amusez-vous bien.

Nostalgique de Space-Invaders ? Essaye Ninvaders dans le terminal d’Ubuntu

L’image ci-dessous vous rappelle des souvenirs ? Le bistrot en face du lycée où vous preniez votre café avant d’aller en cours  et les 1 francs que vous mettiez dans la machine pour faire des parties endiablées de ce célèbre jeu en 2D ?

Pour revivre ces mémorables moments dans votre terminal, vous pouvez installer Ninvaders. Pour Ubuntu, ouvrez un terminal et entrez la commande :

sudo apt-get install ninvaders

Une fois l’installation terminée, lancez le jeu à l’aide de la commande

ninvaders

C’est parti !

La touche [espace] vous permet de démarrer le jeu puis de tirer. Pour vous déplacer, utilisez les touches [←] et [→] de votre clavier. Pour arrêter le jeu, il suffit de presser la touche [Q]

Amusez-vous bien

Identifiez les modifications de vos sites favoris dans Ubuntu avec Deltify

Qu’y a-t-il de nouveau sur les site que je fréquente régulièrement ?

  • De nouveaux billets ?
  • De nouveaux commentaires ?
  • Des modifications d’articles ?

Deltify est un utilitaire permettant en un seul coup d’oeil d’identifier les modifications intervenues sur un site à condition que ce dernier soit enregistré dans les marque-pages de votre navigateur internet préféré.

En scannant les pages internet de vos marque-pages, Deltify va prendre en compte et vous informer des différences présentes depuis la dernière lecture.

Lorsque vous ouvrez Deltify pour la première fois, vous devez choisir de quel navigateur doivent provenir les marque-pages à surveiller.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix dans les préférences de l’application.

Lancez ensuite le scan.

Une fois ce dernier terminé, les sites ayant subi des modifications apparaissent en gras dans la colonne de gauche. Vous pouvez visualiser les modifications en cliquant sur le nom du marque-page en question.

Comme vous pouvez le constater, les modifications de texte sont surlignées en jaune.

Deltify ne remplacera jamais un lecteur de flux RSS mais peut vous être utile lorsque le flux RSS d’un site est défaillant ou lorsque vous savez qu’un de vos blogueurs préférés modifie régulièrement des billets déjà publiés.

Pour installer Deltify dans votre Ubuntu, il vous suffit de le rechercher dans la logithèque ou d’entrer dans un terminal la commande

sudo apt-get install deltify

Amusez-vous bien.

Source : iloveubuntu

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres