12.04

Emmabuntüs 2, une distribution à vocation humanitaire installable sans internet

Emmabuntüs 2, distribution basée sur Xubuntu 12.04 est sortie ou plutôt a débarqué mais pas qu’en Normandie le 6 juin dernier en version bêta. Cette distribution a été spécialement créée das le cadre de projets humanitaires pour le reconditionnement de vieux ordinateurs et présente l’énorme avantage de pouvoir être installée dans son intégralité sans pour autant être connectée à internet car tous les paquets nécessaires sont dans l’image iso, notamment le Français, l’Anglais et l’Espagnol ainsi que des codecs audio et vidéo non libres pour lesquels le choix de les intégrer ou non est proposé.

Cette nouvelle version d’Emmabuntüs n’est plus basée sur Ubuntu mais sur Xubuntu et peut fonctionner sans problème sur du matériel vétuste puisque elle nécessite seulement un processeur cadencé à 1.4 GHz, de 384 Mo de RAM et de 20 Go d’espace libre sur le disque dur pour l’installation.

Cela fait maintenant une semaine que je l’utilise en Live-USB afin de la tester et à l’instar de Xubuntu, je la trouve fluide et légère, efficace. De plus, les applications installées par défaut (liste ici) sont amplement suffisante pour un usage traditionnel et je n’ai personnellement rien ajouté ou modifié.

L’accès aux applications se fait soit par le dock qu’il vous est proposé d’activer ou non,

soit par le menu classique.

Le côté intuitif de la prise en main de cette distribution peut donc parfaitement convenir pour les personnes désireuses de découvrir GNU Linux, même sur un vieil ordinateur.

En ce qui me concerne, je n’ai pas relevé de bug particulier et j’ai apprécié la légèreté d’Emmabuntüs que j’invite tout un chacun à essayer.

Vous pouvez télécharger l’image ISO d’Emmabuntüs ici ou .

Amusez-vous bien

Après Unity, GNOME Classic, GNOME Shell et Cinnamon, Essayez Ubuntu 12.04 LTS avec Enlightenment

Pour tous les déçus d’Unity, GNOME Classic, GNOME Shell ou Cinnamon mais qui souhaitent conserver Ubuntu, il est désormais possible d’utiliser le gestionnaire de fenêtre Enlightenment dans Ubuntu 12.04 LTS.

Enlightenment propose un environnement radicalement différent d’Unity et de GNOME tout en laissant la possibilité de le personnaliser et configurer à souhait.

Comme Enlightenment n’est pas disponible dans les dépôts officiels, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:hannes-janetzek/enlightenment-svn && sudo apt-get update && sudo apt-get install e17

Une fois l’installation terminée, déconnectez votre session et cliquez sur l’icône se trouvant à côté du nom d’utilisateur pour choisir Enlightenment.

Pour fermer votre session lorsque vous êtes sous Enlghtenment, dans le menu allez  sur « Enlightenment » puis cliquez sur « quitter ».

Amusez-vous bien.

Source : Ubuntu Portal

 

Testez les applications de la logithèque Ubuntu (11.10 et 12.04) sans les installer

La logithèque Ubuntu regorge d’applications intéressantes mais les installer sans être sûr de leur utilité peut parfois s’avérer fastidieux. Heureusement, il existe un moyen d’en essayer certaines sans passer par l’étape de l’installation en installant QTNX, client NX pour bureau à distance.

QTNX peut s’installer directement à partir de la logithèque Ubuntu ou en ouvrant un terminal et en lançant la commande

sudo apt-get install qtnx

Une fois ce dernier installé, ouvrez la logithèque et recherchez l’application à tester.

Un bouton « Test de fonctionnement » apparaît sous les captures de l’application : cliquez dessus.

Si vous utilisez Unity 2D, précisez le ici, sinon choisissez « gnome-fallback »

Une nouvelle fenêtre s’ouvre alors. Sélectionnez votre langue.

Il ne vous reste plus qu’à tester l’application sans l’avoir installée.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

Ubuntu + Cinnamon + Extra = Cubuntu

Quelque soit l’opinion que l’on puisse avoir sur la décision de Canonical, l’arrivée d’Unity aura permis de donner naissance à de sympathiques réalisations. En effet, après Voyager (Cocorico !), je découvre aujourd’hui Cubuntu.

Peut-on dire que Cubuntu est une distribution à part entière ? Je n’en suis pas sûr puisque Cubuntu est en fait une Ubuntu 12.04 à 100% sur laquelle ont été rajoutés plusieurs éléments :

  • En matière d’interface graphique puisque l’utilisateur peut choisir à la connexion d’utiliser soit Unity, soit Gnome soit Cinnamon,
  • En matière d’application puisque si aucune n’a été enlevée, on trouvera par défaut Chrome, Geany, Radiotray, virtualbox, skype, Vlc,  Audacity, Tweak, Filezilla, synaptic,
  • En matière de codecs (non libres) puisqu’on y trouve Mp3, Divx et Flash entre autre.

L’interface graphique Cinnamon puisque tout l’intérêt de Cubuntu réside dans l’utilisation de cette dernière est très facile à prendre en main et l’on (re)trouve facilement ses repères.

Vous pouvez télécharger Cubuntu sur le site officiel et le tester dans un premier temps en version Live-USB. Il convient de noter que l’image ISO proposée au téléchargement est régulièrement mise à jour afin de bénéficier de toutes les évolutions d’Ubuntu 12.04 LTS en temps et en heure. En ce qui me concerne, je teste Cubuntu sur la base d’Ubuntu version 12.04 LTS v15.

Vous arrivez alors sur la version Unity mais…

… comme la vie est bien faite ;), vous trouvez sur le bureau un fichier intitulé « comment-utiliser-cinnamon.txt » qu’il ne vous reste plus qu’à ouvrir.

La manipulation est extrêmement simple puisqu’il suffit de fermer sa session puis, une fois sur l’écran de connexion de cliquez sur la roue crantée se trouvant sur la droite de « ubuntu » et sélectionner Cinnamon.

Pour information, le nom d’utilisateur à entrer est « custom » et vous n’avez pas à renseigner de mot de passe. Une fois cette étape franchie, il ne vous reste plus qu’à vous familiariser avec ce nouvel environnement.

Merci à Jean-Marie, un des lecteurs de ce blog de m’avoir fait découvrir Cubuntu.

Amusez-vous bien.

 

 

Un indicateur d’espace de travail sur le tableau de bord Unity d’Ubuntu 12.04 LTS

J’avais écrit en juin 2011 un billet expliquant comment disposer d’un indicateur d’espace de travail dans le tableau de bord Unity d’Ubuntu 11.04. Avec la version 12.04 d’Ubuntu, la manipulation ne fonctionne plus et les utilisateurs qui ont pris l’habitude d’utiliser cet applet pour savoir sur quel bureau ils se trouvent et/ou pour changer d’espace de travail peuvent regretter la disparition de cet indicateur.

Il existe heureusement une possibilité pour le retrouver dans Ubuntu 12.04 LTS mais, comme précédemment, sans passer par les dépôts officiels d’Ubuntu. Vous ne devez donc l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en copiant la commande :

sudo apt-get install python-wnck

puis

wget -O indicator-workspaces_0.6.4_all.deb http://goo.gl/SG2dz

et enfin

sudo dpkg -i indicator-workspaces_0.6.4_all.deb

Pour lancer l’indicateur, appuyez simultanément sur les touches [Alt] & [F2] et entrez la commande

indicator-workspaces

Allez ensuite dans préférences pour choisir « Start indicator at login » afin que cet applet se lance automatiquement.

Vous pouvez également utiliser cette rubrique « Préférences » afin de paramétrer le nombre d’espaces souhaités ainsi que la disposition de ces derniers.

Amusez-vous bien.

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres