Applet

Un indicateur de confidentialité pour le tableau de bord Unity d’Ubuntu

Privacy Indicator est un indicateur que l’on trouve dans le tableau de bord Unity d’Ubuntu. Il permet d’une part d’indiquer rapidement quels paramètres de confidentialité sont utilisés ou non et d’autre part de les activer ou désactiver rapidement selon le besoin du moment.

Indicateur de confidentialité

Les paramètres pris en charge par Privacy Indicator sont :

  • « Utiliser les résultats de recherche en ligne dans le tableau de bord  » : si cette option est activée, le Dash Unity envoie des requêtes de recherche sur un serveur chez Canonical pour obtenir des résultats de recherche supplémentaires (Amazon).

Dash et recherche en ligne

  • « Enregistrer les activités (l’esprit du temps) » : J’adore cette traduction littérale du mot allemand Zeitgest !!! Si cette option est activée, un service exécuté localement appelé Zeitgeist recueille des informations sur l’activité des utilisateurs, les enregistre dans le dossier personnel de l’utilisateur et permet à d’autres programmes de les utiliser. Zeitgeist est un journal d’activités. Il enregistre les activités de l’utilisateur et les évènements (fichiers ouverts, sites Web visités, conversations avec d’autres personnes, etc.) et rend l’information pertinente disponible aux autres applications. Il permet de déterminer les relations entre des éléments en se basant sur les modèles d’utilisation.Les fichiers ayant été ouverts sont indexés, et peuvent faire l’objet de recherches rapides sur leur nom ou leur contenu, via une interface dédiée comme la zone de recherche du dash de Unity (source Ubuntu-fr)
  • « Effacer la liste des fichiers récents » : comme son nom l’indique, cette fonction permet d’effacer la liste des fichiers utilisés récemment.

privacy04

  • « Effacer le journal de l’esprit du temps » : il s’agit bien entendu d’effacer les éléments contenus dans le journal d’activité Zeitgest.

privacy06

  • « Afficher le nom réel dans le panneau » : cette option sert à faire apparaître ou non le nom d’utilisateur dans le tableau de bord Unity.

Clapico

Privacy Indicator n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu. De plus, il s’agit de la version Alpha, ce qui signifie qu’elle peut présenter des bugs importants même si en ce qui me concerne je n’ai rien remarqué depuis cinq jours d’utilisation. Elle ne fonctionne que sous Ubuntu 12.10 Quantal Quetzal aussi, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant les commandes suivantes :

sudo add-apt-repository ppa:diesch/testing

puis

sudo apt-get update && sudo apt-get install indicator-privacy

Si vous ne souhaitez pas installer cette application, la plupart des réglages présentés ci-dessus sont accessibles depuis l’application Vie privée.

vie privée

Amusez-vous bien.

Source d’inspiration : Julien (un fidèle lecteur de ce blog)

Source : Florian Diesch

Listez et naviguez facilement dans les fenêtres ouvertes d’Ubuntu sous Unity

Un des reproches régulièrement fait à l’encontre d’Unity concerne l’absence d’un affichage clair des fenêtres ouvertes. Fort de ce constat, James Wigley a développé un indicateur nommé window-list permettant de remédier à cela en permettant d’une part d’afficher la liste des fenêtres ouvertes, d’autre part de naviguer de l’une à l’autre.

Window-list existe donc pour les versions d’Ubuntu utilisant l’environnement Unity et est donc disponible à partir d’Ubuntu 11.04.

Comme cet indicateur n’est pas présent dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:jwigley/window-list && sudo apt-get update && sudo apt-get install window-list

Une fois l’installation terminée, appuyez simultanément sur les touches [Alt] et [F2] de votre clavier et entrez la commande

window-list

Vous pouvez désormais afficher aisément la liste des fenêtres ouvertes et passer sans peine de l’une à l’autre.

Amusez-vous bien.

 

 

Un indicateur d’espace de travail sur le tableau de bord Unity d’Ubuntu 12.04 LTS

J’avais écrit en juin 2011 un billet expliquant comment disposer d’un indicateur d’espace de travail dans le tableau de bord Unity d’Ubuntu 11.04. Avec la version 12.04 d’Ubuntu, la manipulation ne fonctionne plus et les utilisateurs qui ont pris l’habitude d’utiliser cet applet pour savoir sur quel bureau ils se trouvent et/ou pour changer d’espace de travail peuvent regretter la disparition de cet indicateur.

Il existe heureusement une possibilité pour le retrouver dans Ubuntu 12.04 LTS mais, comme précédemment, sans passer par les dépôts officiels d’Ubuntu. Vous ne devez donc l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en copiant la commande :

sudo apt-get install python-wnck

puis

wget -O indicator-workspaces_0.6.4_all.deb http://goo.gl/SG2dz

et enfin

sudo dpkg -i indicator-workspaces_0.6.4_all.deb

Pour lancer l’indicateur, appuyez simultanément sur les touches [Alt] & [F2] et entrez la commande

indicator-workspaces

Allez ensuite dans préférences pour choisir « Start indicator at login » afin que cet applet se lance automatiquement.

Vous pouvez également utiliser cette rubrique « Préférences » afin de paramétrer le nombre d’espaces souhaités ainsi que la disposition de ces derniers.

Amusez-vous bien.

 

Modifier le lecteur audio du menu son Unity d’Ubuntu

Après un passage avec Banshee, Ubuntu 12.04 LTS propose à nouveau Rhythmbox comme lecteur audio par défaut avec pour conséquence la présence de ce dernier dans le menu son du tableau de bord d’Unity et, même si l’on décide d’utiliser un autre lecteur audio que celui installé par défaut dans Ubuntu, il reste présent.

Si vous souhaitez faire disparaître Rhythmbox de ce menu pour le remplacer par un autre lecteur que vous avez installé, deux possibilités s’offrent à vous : la méthode en mode graphique ou le terminal.

  • La méthode en mode graphique :

Pour utiliser cette méthode, vous devez installer l’application Éditeur dconf (dconf Éditor) que vous trouverez dans la logithèque en recherchant « dconf ».

(vous pouvez installer dconf Éditeur en entrant dans un terminal la commande sudo apt-get install dconf-tools mais comme je parle ici de la méthode en mode graphique…)

Une fois cette application installée, recherchez la dans votre dash et ouvrez la.

 

Naviguez jusqu’à com > canonical > indicator > sound

Cliquez sur ['rhythmbox'] et remplacez le par le(s) lecteur(s) de votre choix. Dans mon exemple, si je souhaite incrémenter Clémentine et VLC, j’inscris ['clementine', 'vlc']

Renseignez dans « blacklisted-media-players » le(s) lecteur(s) que vous ne voulez pas voir apparaître.

Fermez et relancez votre session pour que la modification soit prise en compte.

 

  • La méthode « Terminal »

Pour faire la même manipulation que celle vue précédemment sans passer par l’Éditeur dconf, il suffit d’ouvrir un terminal et, pour ajouter au menu Clémentine et VLC entrer la commande :

gsettings set com.canonical.indicator.sound interested-media-players "['clementine','vlc']"

Puis blacklister Rhythmbox à l’aide de la commande

gsettings set com.canonical.indicator.sound blacklisted-media-players "['rhythmbox']"

Pour vérifier la liste des lecteurs actifs dans le menu son, entrez la commande

gsettings get com.canonical.indicator.sound interested-media-players

Pour voir les  blacklistés, entrez la commande :

gsettings get com.canonical.indicator.sound blacklisted-media-players

Vous n’avez plus qu’à choisir la méthode qui vous convient le mieux.

Amusez-vous bien.

Source : How-To Geek

 

 

Gagnez de la place dans le tableau de bord Unity d’Ubuntu en supprimant votre nom

Un  nombre excessif d’applets dans le tableau de bord s’avère parfois gênant lors de l’utilisation de certaines applications car ces derniers peuvent masquer certaines fonctions comme dans l’exemple ci-dessous la rubrique « Aide » de Gimp qui se retrouve à moitié cachée.

Si vous ne souhaitez pas vous séparer d’un de vos nombreux applets, une solution consiste à supprimer le nom de l’utilisateur. Pour ce faire, il suffit de taper simultanément sur [Alt] et [F2] et d’entrer la commande

gsettings set com.canonical.indicator.session show-real-name-on-panel false

puis toujours en tapant simultanément sur les touches [Alt] et [F2] de relancer unity à l’aide de la commande

unity --replace

« Clapico » a disparu et la rubrique « Aide » est désormais visible dans son intégralité.

La session reste accessible par l’icône qui lui est dédiée.

Si vous souhaitez revenir à l’affichage du nom d’utilisateur, la manipulation devra être effectuée avec la commande

gsettings set com.canonical.indicator.session show-real-name-on-panel true

sans oublier de relancer Unity à l’aide de la commande

unity --replace

Amusez-vous bien

Source : Ubuntued

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres