Console

Twittez en console avec Twidge sur Ubuntu

Si vous êtes un accro de la console, Twidge est fait pour vous. Cette application sous licence GNU vous permettra en effet de twitter en console.

Pour l’installer dans Ubuntu, rien de plus simple puisqu’il suffit d’ouvrir un terminal afin de modifier son fichier sources list :

sudo gedit /etc/apt/sources.list

et d’y rajouter les lignes suivantes :

##Twidge pour twitter en console

deb http://ftp.de.debian.org/debian squeeze main

Fermez le fichier sources.list en enregistrant et copiez la ligne suivante dans votre terminal pour rafraichir la liste des dépôts :

sudo apt-get update

Enfin, pour installer Twidge, entrez :

sudo apt-get install twidge

Twidge étant installé, nous allons le paramétrer en ouvrant un terminal et en écrivant :

twidge setup

Mon identifiant et mon mot de passe étant renseignés, je peux enfin utiliser cette application et, comme je veux lire les 20 derniers tweets, je tape

twidge lsrecent -su

Cette commande me permet de lire les derniers messages non lus. Je peux remplacer lsrecent par lsreplies si je ne souhaite lire que ceux qui me sont directement adressés.

Si je souhaite poster un tweet, je vais alors écrire :twidge update "mon message"sans oublier ni les guillemets, ni d’appuyer sur la touche [entrée] pour envoyer.

Twidge propose toutes les fonctionnalités de n’importe quel client Twitter. Pour connaitre la liste des commandes, tapez :twidge lscommands

Si vous souhaitez des détails sur une commande en particulier, tapez :twidge nom de la commande --help

Si vous souhaitez lire l’aide :twidge --help

Vous pouvez également télécharger le manuel d’utilisation expliquant toutes les commandes et toutes les fonctions de twidge.

Il semblerait que Twidge puisse se connecter sur le réseau Identi.ca mais je n’ai pas encore trouvé le fichier de paramétrage.

IMPORTANT : n’oubliez pas d’enlever à votre fichier sources.list les dépôts rajoutés précédemment et de refaire un sudo apt-get update (Merci Guillaume)

Amusez-vous bienSources :

Ubuntu, comment corriger les erreurs de signature GPG ?

Si lorsque vous mettez à jour vos sources de logiciels vous avez une erreur de type

W: GPG error: http://ppa.launchpad.net jaunty Release: Les signatures suivantes sont invalides : BADSIG 40976EAF437D05B5 Ubuntu Archive Automatic Signing Key

Voici deux méthodes proposées par Ubuntu Geek pour les corriger :

  • Ouvrez un terminal et entrez les unes après les autres les commandes suivantes :

sudo -iapt-get cleancd /var/lib/aptmv lists lists.oldmkdir -p lists/partialapt-get cleanapt-get update

Pour information, cette première méthode n’a pas corrigé l’erreur que j’ai indiquée dans cette première solution. J’ai donc essayé la deuxième possibilité.

  • Ouvrez un terminal et entrez la commande suivante :

sudo aptitude -o Acquire::http::No-Cache=True -o Acquire::BrokenProxy=true updateentrez enfin : sudo apt-get update

afin de recharger la liste des paquets.En ce qui me concerne mon problème a été résolu à l’aide de cette seconde solution.

Amusez-vous bien

Réinstallez Ubuntu à l’aide d’une simple commande

En cas de mise à niveau échouée, non terminée ou en cas de soucis majeur, si vous n’avez pas de back-up, vous pouvez essayer la commande suivante :

sudo dpkg-reconfigure -phigh -a

Cette commande va réinstaller et reconfigurer automatiquement tous vos paquets, prévoyez que son exécution dure au moins une heure.

En cas de problème mineur de dépendances, essayez plutôt celle ci dessous (plus connue) car elle est plus rapide.

sudo apt-get install -f

Attention, l’utilisation de ces commandes en mode super administrateur s’effectuent sous votre seule et entière responsabilité.

Source : webupd8

Xman : liste de commandes pour UBUNTU

Installé par défaut dans Jaunty Jackalope, Xman liste et explique les commandes permettant de faire fonctionner votre machine.Faites ALT + F2 et entrez xmanxman01Cliquez sur Manual Page puis Sys.administration (ou tout autre type de commande que vous souhaitez parcourir).xman02Cliquez ensuite sur la commande souhaitéexman03Et voici l’explication de celle-ci…….en Anglais.xman04Amusez-vous bien

Quelques lignes de commandes pratiques sous LINUX

1. Indique combien de RAM libre que vous avez:free

2. Où se trouve l’application que je viens d’installer (tous les répertoires)

whereis nom de l'application

3. Utilisation de l’espace disquedf -h

4. Pour faire une liste de lecture de fichiers audio dans un dossier

ls -R > playlist.m3u

5. Pour tuer un processus par son nom:

sudo killall nom de l'application (par exemple: sudo killall firefox.

Ou vous pouvez tuer par pid (N° de programme):

sudo kill pid

et pour voir le pid:

pidof nom de l'applicationf , par exemple: pidof firefox

ou vous pouvez essayer la liste des processus en cours d’exécution avec:ps -e

6. Pour connaître la version des logiciels installés:apt-cache policy nom du paquet

7. Pour connaître les UUID de vos partitions:ls /dev/disk/by-uuid/ -alh

8. Visualiser les dix processus en cours – triés par l’utilisation de la mémoire:ps aux | sort -nrk 4 | head

9. Réglez l’alarme sonore lorsque une adresse IP est en ligne

ping -i 60 -a IP_address

10. Monter un fichier iso sous Linux:

mount /path/to/file.iso /mnt/cdrom -oloop

11. Partager un fichier par http port 80:

nc -w 5 -v -l -p 80

De l'autre machine ouvrir un navigateur web et aller à l'I.P. de la machine qui lance netcat (http://ip-address/)

Si vous avez un serveur Web à l'écoute du port 80, alors vous ne devez arrêter ou sélectionnez un autre port avant le lancement netcat ;-)

P.S. : Vous devez installer l'outil netcat

12. Conversion d'un seul FLAC (ou APE) avec des fichiers cue fichier en plusieurs fichiers FLAC:

cuebreakpoints "$2" | shnsplit -o flac "$1"(Requiert: - cuetools)

13. Ajouter les étiquettes ID3 dans un fichier à la queue des fichiers flac:

cuetag *.cue *.flac(Requiert: - cuetools)

14. Extrait audio d’un fichier AVI en utilisant mencoder:

<mencoder "${file}" -of rawaudio -oac mp3lame -ovc copy -o audio/"${file/%avi/mp3}"

15. Capture vidéo d’un ordinateur de bureau linux:

ffmpeg -f x11grab -s wxga -r 25 -i :0.0 -sameq /tmp/out.mpg

16. Télécharger l’ensemble d’un site web:

wget --random-wait -r -p -e robots=off -U mozilla http://www.example.com

-p indique à wget d’ inclure tous les fichiers, y compris les images.

-e robots = off vous ne voulez pas que wget obéisse au fichier robots.txt

-U Mozilla indique l’identité de votre navigateur.

-–random- permet de laisser un nombre aléatoire de secondes à attendre pour éviter de passer dans la liste noire.

Autres paramètres wget utiles :

–limit-rate=20k limite la vitesse à laquelle il télécharge des fichiers.

-b permet à wget de continuer après une déconnexion.

-o $ HOME / logs wget_log.txt : déconnexion

17. Tuer un processus qui verrouille un fichierfuser -k filename

18. Scans les ports ouverts par telnet:HOST=127.0.0.1;for((port=1;port/dev/null | grep 'Connected to' > /dev/null; then echo -en "nnport $port/tcp is opennn";fi;done | gre

Article original => http://webupd8.blogspot.com/2009/03/20-great-linux-unix-terminal-commands.html

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres