Etats d’Âme

Le Clapico’s blog se met en pause

pause

Je ne sais si vous l’avez ou non constaté mais le dernier billet que j’ai publié remonte au 18 mai 2013. Pourquoi ? Parce que depuis que mon épouse a monté son élevage d’âne et qu’elle fabrique des savons au lait d’ânesse, j’ai découvert d’autres centres d’intérêts que l’ordinateur.

tracteur

C’est plus bruyant que l’ordinateur mais quel plaisir !

Du coup, je suis beaucoup moins présent qu’avant sur ma bécane bourrée de composants électroniques d’où je ne fais que lire mes mails, survoler mon agrégateur RSS et utiliser certains réseaux sociaux pour relayer les nouvelles de l’Âne à Nath.

Quoi qu’il en soit, je n’envisage pas de fermer le blog car d’une part pas mal de liens de la documentation Ubuntu-fr et du forum Ubuntu-fr pointent sur différents billets et il est hors de question que je prive les lecteurs d’une information qui les intéresse, d’autre part il est tout à fait possible que je souhaite un jour ou l’autre publier un nouvel article. En attendant, quand je lis les billets publiés sur le Planet Ubuntu-fr, je sais que la relève est assurée et que les informations pertinentes continueront à être relayées alors continuez à bien vous amuser avec votre Ubuntu et…

À bientôt.

P.S. J’ai volontairement fermé la rubrique « commentaires » car comme quand je prends le train, je n’aime pas les « au revoir »

train

 

Téléchargez et visionnez les dernières diffusions d’Arte dans votre Ubuntu

C’est le post ci-dessous que j’ai lu dans mon fil Google + qui m’a donné envie d’écrire ce billet sous la forme d’une réponse à la problématique de Jean-Baptiste.

arte000

Mon cher Jean-Baptiste,

encore une fois, les utilisateurs de GNU/Linux sont mis de côté et, comme d’habitude, ne sont considérés que ceux de Windows et de Mac OS et, si comme moi tu n’as pas de système propriétaire à la maison, tant pis pour toi qui ne représente qu’une infime quantité des internautes.

Heureusement, il te reste une possibilité pour visionner gratuitement films et documentaires diffusés les sept derniers jours sur Arte dans ta Ubuntu: Arte + 7 recorder.

arte-plus-7-recorder

Cette application développée par Benjamin Baudoin s’installe en deux coups de cuiller à pot dans ta distribution préférée. Je dois avant tout te préciser que cette application ne se trouve pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, tu ne dois donc l’installer que si tu sais ce que tu fais. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe un PPA. Tu vas donc ouvrir un terminal et indiquer à ta machine l’adresse du dépôt en entrant la commande:

sudo add-apt-repository ppa:arte+7recorder/ppa

Tu mettras ensuite à jour la liste de tes dépôts avec un

sudo apt-get update

puis tu pourras enfin l’installer avec la commande

sudo apt-get install arte+7recorder

Arte + 7 recorder est maintenant dans le Dash de ton ordinateur, ouvre le.

arte03

Comme c’est le premier démarrage de l’application, tu as un message te demandant de configurer Arte + 7 recorder.

arte01

Comme tu le vois sur l’image suivante, ce n’est pas compliqué, il suffit d’indiquer son lecteur vidéo, le répertoire dans lequel tu souhaites sauvegarder les vidéos puis de redémarrer.

arte02

L’interface est agréable, tu as la liste des vidéos disponibles et lorsque tu cliques sur un titre, apparaît le résumé du film ou documentaire que tu as choisi.

arte04

Un simple clic sur le symbole « + » de couleur verte et hop, l’émission est sélectionnée. Il ne te reste plus qu’à cliquer sur le bouton « Télécharger » qui se transforme alors en bouton « Annuler » si toutefois tu changeais d’avis.

Cerise sur le gâteau  tu n’es pas obligé d’attendre la fin du téléchargement pour lire la vidéo, à condition que ton débit internet soit suffisant, un simple clic droit sur le nom de l’émission en cours de téléchargement et…

arte07

… tu peux immédiatement visionner ton programme.

arte05

Amuse-toi bien.

Les Savons au lait d’ânesse fabriqués manuellement par mon épouse sont enfin disponibles

La plupart des lecteurs de ce blog le savent, mon épouse Nathalie lance sont activité professionnelle : la fabrication de savons au lait d’ânesse.

L’Âne à Nath, c’est une ferme, un élevage d’ânes et une fabrique de savons naturels au lait d’ânesse livrables en France métropolitaine.
Tous les savons contiennent 30% de lait d’ânesse trait à la main. La composition exceptionnelle du lait d’ânesse (vitamines A, B, C, D, E et minéraux) lui confère un pouvoir régénérant. Il est un tenseur pour la peau et possède le pouvoir de ralentir son vieillissement.

Les savons sont prêts à être vendus

Les premiers savons sont secs, le numéro de SIREN est enregistré, les étiquettes sont prêtes, la vente des savons peut enfin commencer.

Pour accéder à la boutique, c’est ICI.

Pear Linux, Un fork d’Ubuntu en forme de poire qui se prend pour une pomme !

C’est un billet plutôt négatif de Frédéric Bézies traitant de Pear OS qui a éveillé ma curiosité. En effet, n’ayant  jamais entendu parler de ce fork d’Ubuntu équipé de GNOME-Shell et étant curieux par nature, j’ai comme Frédéric téléchargé l’image ISO afin de me faire ma propre opinion de cette distribution au logo évocateur.

Je n’ai  tenté l’installation ni en dur, ni en virtualisation mais me suis contenté de créer un Live-USB pour essayer Pear Linux; mes essais ne concernent donc en aucun cas l’installation de cette OS, il ne s’agit que d’un essai en live.

Bien qu’il s’agisse d’une distribution française, l’image ISO est en anglais. Je me suis donc empressé de la passer en Français (en mettant les mains dans le cambouis car je n’ai pas réussi avec l’outil de configuration). On remarque en arrivant sur le bureau la présence d’une icône « LAUNCH ME FIRST » qui permet de mettre immédiatement à jour Pear Linux.

Si Firefox est le navigateur internet installé par défaut, une icône présente sur le dock (Pear Linux Browser Manager) permet de choisir d’en utiliser un autre. Dommage que Chromium Browser ne soit pas proposé à la place de Google Chrome !

Comme évoqué en introduction, Pear Linux est un fork d’Ubuntu livré avec l’environnement de travail GNOME-Shell.

Bien qu’en Live-USB, je n’ai rencontré ni problème de fonctionnement, ni de lourdeur.

En fait, si j’arrêtais mon billet ici, je dirai chouette, une nouvelle distribution Linux qui semble plutôt bien fonctionner !  Sauf que je n’ai pas terminé d’écrire car comme Frédéric, j’ai quelques incompréhensions à l’encontre de cette distribution censée évoquer l’univers à la Pomme:

  • Puisqu’il s’agit d’une distribution Française créée par un Français nommé David Tavares, pourquoi le site officiel , de surcroît en « .fr », est-il en Anglais uniquement ? Même chez les Américains d’Apple le site Français est en Français.
  • Pourquoi vouloir ressembler à Apple, leader incontestable du logiciel propriétaire lorsque l’on crée un fork alors qu’il existe depuis plusieurs années le projet Mac4Lin (Mac for Linux) permettant de doter des distributions telles qu’Ubuntu, Fedora, OpenSuse, Linux Mint, Debian d’un thème Apple plutôt bien léché .
  • Puisqu’il s’agit d’un fork d’Ubuntu, pourquoi cette distribution n’est-elle livrée sans aucune application de bureautique, de graphisme, de son et vidéo et sans même un client courriel ? Je peux comprendre que dans le monde ultra propriétaire d’Apple on préfère vendre les applications en plus mais dans le cas de logiciels libres, pourquoi ne pas proposer le minimum syndical ? Serait-ce uniquement afin de promouvoir un magnifique « Pear Appstore » ?Heureusement, ce dernier renvoie bien vers des applications libres mais un lecteur audio, un lecteur vidéo, une suite bureautique et un client courriel auraient pu être installés par défaut.

Je n’aime pas dénigrer le travail et la créativité de ceux qui modifient et proposent tant forks que nouvelles distributions mais Pear Linux me laisse un drôle de goût dans la bouche. Si cette distribution est esthétiquement très réussie, je n’en comprends pas les motivations puisqu’elle n’apporte rien qui n’existe déjà et qu’elle risque même, si un internaute non averti prenait l’idée de la télécharger et de l’installer de lui faire dire : « Linux, c’est comme les autres, il n’y a rien au départ, il faut tout installer soi-même ! »

N’oublions pas non plus de tirer des leçons de notre passé, notamment en matière de marketing et d’utilisation de la forme spécifique de la poire qui semblait pour Renault être une bonne idée alors qu’en réalité c’est cette image de la poire qui a terni la carrière de la R14.

Si malgré tout vous souhaitez essayer Pear Linux, vous pouvez vous rendre sur la page « Download » – ça veut dire téléchargement ;) – du site officiel.

Amusez-vous bien.

C’est l’été, le blog tourne au ralenti

L’Âne à Nath : Ânes & Savonnerie

Depuis ce week-end, le blog tourne au ralenti : pas le temps d’écrire de nouveaux billets, des commentaires validés au compte goutte,…

Plusieurs raisons à cela :

  • Je viens d’emménager dans ma nouvelle maison et comme il n’y a jamais eu de ligne téléphonique, je dois en faire installer une pour avoir internet. La tranchée est prête, les gaines sont passées jusqu’au pied du mur mais ce mur étant en pierre et très épais, je dois le percer.
  • Mon épouse lance son projet professionnel, elle crée un élevage d’ânes avec fabrication artisanale de savons au lait d’ânesse. Je profite donc de mes vacances pour l’aider à aller chercher les ânes, monter les parcs et réaliser les travaux nécessaires à l’activité.

Cadichon, âne commun âgé d’un mois et dune semaine

Les seuls billets que j’écris actuellement se trouvent donc sur son site à la rubrique les nouvelles de la ferme.

À très bientôt autour d’Ubuntu et de Linux.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres