Indispensables

Ne laissez plus de commentaires taggés Windows quand vous êtes au travail, signez les avec votre distribution Linux favorite.

Voici une petite astuce pratique et sympathique. Beaucoup d’entre vous utilisent déjà l’extension Firefox User Agent Switcher (GNU GPL) afin d’être identifiés comme utilisateurs d’Internet Explorer pour naviguer sur certains sites sélectifs ou pour contourner leurs administrateurs pointilleux.

En ce qui me concerne, ce n’est pas cette utilisation que je vais présenter ici car tout à déjà été écrit à ce sujet. Je vais plutôt me pencher sur l’idée inverse.

Comme beaucoup, mon employeur me fait travailler sur un PC Windows avec Internet Explorer 6 comme navigateur unique (Bien entendu, ce PC est plus que verrouillé et je ne dispose pas des droits d’administration). Heureusement, Firefox peut quand même s’installer sans aucune difficulté et je peux désormais utiliser un « vrai » navigateur sur mon poste de travail.

Ce qui m’ennuie, c’est que si je réponds à  un commentaire posté sur mon blog, comme j’ai choisi d’y faire apparaitre et l’O.S., et le navigateur, je suis identifié comme étant sous Windows avec Firefox.

Pour changer ceci, il suffit d’installer l’extension User Agent Switcher.

Ensuite, il faut aller dans Outils > Default User Agent > Edit User Agents… ,cliquer sur le bouton « New » et entrer les lignes suivantes :

UBUNTU LUCID LYNX (ou tout titre que vous jugerez approprié)

Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686;  fr; rv:1.9.0.11) Gecko/2009060309 Ubuntu/10.04 (Lucid) Firefox/3.6.3

Il ne reste plus qu’à aller dans Outils > Default User Agent > UBUNTU LUCID LYNX

Vous êtes désormais identifié comme utilisateur d’Ubuntu 10.04 navigant avec Firefox 3.6.3.

Amusez-vous bien

Retouchez facilement vos images avec Pinta

Pinta est un logiciel de retouche d’image développé en GTK et fortement inspiré de Paint.net dont l’objectif avoué est de proposer une alternative simplifiée aux utilisateurs occasionnels de Gimp.

On trouve dans Pinta tous les outils et toutes les fonctionnalités que nous sommes en droit d’attendre de n’importe quel éditeur d’image et ce dans une interface agréable.

Ses principales caractéristiques sont :

  • Effets (niveau automatique, noir et blanc, Sépia, …)
  • Filtres multiples (pas autant que dans Gimp
  • Fonction undo / redo (annuler/recommencer) illimitée
  • Outils de dessin (pinceau, crayon, formes, …)

Pinta est actuellement au début de son développement, de nouvelles fonctionnalités sont donc à prévoir dans le futur.

Inconvénient majeur : il est en Anglais

Avantage : est disponible sous Windows, Mac et Linux.

Pour l’installer dans votre distribution préférée, rendez-vous sur la page de téléchargement.

Amusez-vous bien

Source : MakeTechEasier

 

Traitez vos images par lots avec Phatch

Si comme moi vous n’êtes pas un « aficionado » de la retouche et du travail de l’image, Phatch est une sympathique boite à outils qui vous permettra de réaliser quelques opérations facilement.

Phatch (contraction de PHoto et de bATCH) est un logiciel graphique libre qui est disponible tant pour Linux que pour Mac et Windows qui va nous permettre d’arrondir les angles de nos photos, d’y apporter une ombre, de redimensionner, d’incliner, etc…

L’outil est plutôt simple d’utilisation car il suffit d’indiquer les actions à effectuer dans l’ordre souhaité (Ombre après arrondissement pour respecter les nouveaux angles par exemple) :

Phatch Animé

En dernière action vous devrez choisir « Sauvegarder »

Puis vous irez dans outils pour lancer l’exécution

Si vous avez oublié l’action de sauvegarde, Phatch vous rappellera à l’ordre et le fera pour vous.

Vous devez alors relancer l’exécution de la tache pour que Phatch vous demande la localisation du dossier à traiter ainsi que le format des images sur lesquelles les modifications seront apportées.

Cliquez sur « Lot » afin de lancer le traitement qui est plutôt rapide :

Et voilà le résultat :

Pour installer Phatch dans Ubuntu, rien n’est plus simple puisque cette application est présente dans les dépôts, il vous suffit d’ouvrir un terminal et de copier la ligne ci-dessous :

sudo apt-get install phatch

Amusez-vous bien

Site officiel de Phatch : http://photobatch.stani.be/

Luttez contre les troubles musculosquelettiques (TMS) sous Linux avec Workrave

Vous vous souvenez sans doute de la campagne Nationale lancée par le gouvernement Français contre les TMS (ou LATR, lésions articulaires dues au travail répétitif, au Québec ou RSI, repetitive strain injury chez les Anglophones ) l’année dernière sur nos médias (« TMS, parlons-en pour les faire reculer »).

La répétition de mêmes mouvements pendant plusieurs heures, la monotonie d’une tache, la mauvaise position du corps, le travail sous pression font partie de ces facteurs qui peuvent engendrer des troubles musculosquelettiques.

Ces troubles  se situent principalement au niveau du poignet, de l’épaule, du coude et du dos.

Les tendinites, le syndrome du canal carpien, la sciatique par hernie discale, … sont des TMS.

Beaucoup d’entre nous passent plusieurs heures par jour devant leur(s) écran(s) et oublient de prendre des pauses,  ce qui à la longue peut entraîner des micro-traumatismes répétés.

Heureusement Workrave est là pour nous rappeler à l’ordre en nous remettre dans le droit chemin en nous proposant des pauses régulières accompagnées d’exercices anti-TMS pour les yeux, le dos, les épaules et pour aider à prévenir les maux de dos, les maux de tête et les douleurs du canal carpien.

Workrave dispose également d’un outil de statistiques vous permettant d’analyser le temps passé sur l’ordinateur…

… l’utilisation de la souris (mesure des distances), le  nombre de clics, le nombre de frappes sur le clavier…

Plus vous travaillez longtemps, plus la jauge de progression se remplit et, lorsqu’elle est pleine, Workrave affiche une fenêtre (sans bordure) vous proposant de faire une pose. Cette fenêtre reste présente durant 30 secondes puis, si vous l’ignorez, disparait pour revenir 2 minutes après jusqu’à ce que vous acceptiez enfin de faire cette indispensable pause.

Cette application étant disponible dans les dépôts Ubuntu, il suffit pour l’installer d’ouvrir un terminal et d’y recopier la ligne suivante :

sudo apt-get install workrave

Pour lancer Workrave, il vous suffit d’aller dans Applications > Accès Universel  > Workrave.

Pour les autres distributions Linux, il vous suffira d’aller chercher l’archive sur la page de téléchargement de Workrave (Il y a même la version .exe pour Windows mais à priori pas de .dmg pour Mac).

Un applet Workrave  fonctionnant tant sous KDE que sous Gnome  est visible dans zone de notification.

Vous pouvez bien sûr développer cet applet

Et paramétrer les temps et les intervalles des pauses

Pour bénéficier au mieux des bienfaits de cette thérapie, je vous invite a lancer Workrave automatiquement au démarrage de votre ordinateur. Pour ce faire, allez dans Système > Préférences > Applications au démarrage, cliquez sur ajouter et complétez comme ci-dessous :

Enfin, pour les vrais accros qui naviguent d’un poste à un autre, Workrave sait fonctionner en réseau  pour surveiller votre activité quelque soit le poste utilisé.

Amusez-vous bien et… faites une pause.

Sources : Wikipédia, Webupd8

Liens : Site Officiel

Protégez vos dossiers dans Ubuntu avec Cryptkeeper

Je vais vous présenter une application qui va vous permettre de protéger vos dossiers facilement à l’aide d’un mot de passe au cas où  plusieurs utilisateurs accèdent à la même session : Cryptkeeper (applet gérant le système de chiffrement EncFS).

  • Pour installer Cryptkeeper, rien n’est plus simple. Ouvrez un terminal et copiez les lignes suivantes :

sudo apt-get install cryptkeeper

  • Fermez votre session puis rouvrez la.
  • Allez ensuite dans Applications > Outils Système > Cryptkeeper et lancez l’application.
  • Vous voyez alors apparaitre un nouvel icône représentant une paire de clé dans votre tableau de bord :

  • Cliquez sur ces clés puis sur « Nouveau dossier chiffré » afin d’ouvrir la boite de dialogue (image ci-après) pour renseigner le nom de votre nouveau dossier crypté ainsi que sa destination

  • Validez et entrez un mot de passe

  • En fonction de vos paramètres Gnome, s’ouvre alors une fenêtre du gestionnaire de fichiers Nautilus ou apparait votre dossier crypté.

  • Cryptkeeper a monté ce dossier crypté comme un disque crypté.
  • Pour refermer ce dossier crypté (et le protéger), cliquez à nouveau sur les clés du tableau de bord et décochez ce dossier.

  • Pour accéder à nouveau à ce dossier, effectuez la même manipulation en cochant cette fois ci le dossier demandé.

  • Entrez votre mot de passe et attendez que la fenêtre s’ouvre en vous donnant directement l’accès à vos fichiers :

Amusez-vous bien

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres