Indispensables

Un lanceur Google+ « Uploader » d’images dans le dock Unity d’Ubuntu

A l’heure où Google+ fait le buzz, voici un lanceur plus que pratique pour les utilisateurs de Google + sous Ubuntu 11.04 Natty Narwhal.

Pour en bénéficier, vous devez dans un premier temps installer GoogleCL soit en passant par la logithèque, soit en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install googlecl

Une fois GoogleCL installé, ouvrez un terminal et entrez la commande :

google picasa list

Renseignez comme demandé votre nom d’utilisateur (machin@gmail.com). Votre navigateur va alors vous ouvrir une page vous proposant d’autoriser l’accès à votre compte par cette application.

Il reste maintenant à télécharger le lanceur Google+ en cliquant sur l’icône ci-dessous

Décompressez ce dossier dans votre home.

Comme nous devons modifier ce lanceur, nous allons l’éditer en ouvrant un terminal à l’aide de la commande :

gedit ~/.googleplus/google+.desktop

Remplacez les deux « clapico » par le nom de votre session Ubuntu puis enregistrez et fermez l’éditeur de texte.

Rendez vous ensuite dans votre home afin de rechercher le dossier .googleplus précédemment décompressé . Celui-ci étant caché, il vous faudra appuyer simultanément sur les touches [Ctrl] et [H] pour le faire apparaître.

Ouvrez le

Faites un clic droit sur le fichier google+.desktop puis dans propriétés sélectionnez l’onglet « Permissions » et cochez la case « Autorisez l’exécution du fichier comme un programme ».  Le fichier google+.desktop devrait s’être transformé en Google+

Il ne reste plus qu’à le faire glisser dans votre dock.

Non seulement ce lanceur vous propose d’accéder directement à la rubrique choisie mais vous pouvez aussi faire glisser des images directement dans la nouvelle îcone afin de les « Uploader » sur vote compte Picasa.

Une fois l’image transférée, votre navigateur s’ouvrira automatiquement sur l’album Picasa.

Amusez-vous bien.

Source : OMG Ubuntu

Optimisez le menu Cardapio du Dock Unity d’Ubuntu 11.04 Natty Narwhal

Hello Clapico, j’ai fait un tuto pour installer la dernière version de Cardapio et l’optimiser avec Unity, un peu plus complet que ce que propose le Libriste que tu citais.
Je me dit que tu as plus d’audience que moi et si tu avais envie de le reprendre sur ton site cela serai une bonne chose.
voir http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=564831 et https://sites.google.com/site/jovialubuntu/divers/cardapio-menu-on-unity
Bye
Jean-luc

Vous l’aurez compris, le billet qui suit est la reprise du Tutoriel de Jean-Luc que j’ai bien évidement testé.

Comme Cardapio n’est pas présent dans les dépôts officiels d’Ubuntu, ne suivez ce tutoriel qu’en toute connaissance de cause.

Pour bénéficier d’un menu intégré au Dock Unity d’Ubuntu, la première opération consiste à installer Cardapio en ouvrant un terminal et en copiant la commande suivante afin d’indiquer l’adresse des dépôt, de mettre la liste de ces dépôts à jour et enfin d’installer ce menu.

sudo add-apt-repository ppa:cardapio-team/unstable && sudo apt-get update && sudo apt-get install cardapio

La deuxième opération est la création d’un lanceur pour le dock. La encore, nous devons recourir au terminal afin de créer le fichier de ce lanceur :

mkdir ~/.local/share/applications
gksudo gedit ~/.local/share/applications/Cardapio.desktop

L’éditeur de fichier étant ouvert, il suffit d’y copier les lignes suivantes…

[Desktop Entry]
Version=1.0
Type=Application
Terminal=false
Exec=cardapio show-near-mouse
Name=Ubuntu menu
Icon=gnome-main-menu

X-Ayatana-Desktop-Shortcuts=Cardapio options;Cardapio site;

[Cardapio options Shortcut Group]
Name=Menu options
Exec=cardapio options
TargetEnvironment=Unity

[Cardapio site Shortcut Group]
Name=Cardapio site
Exec=firefox https://launchpad.net/cardapio
TargetEnvironment=Unity

… et d’enregistrer.

Pour transférer ce fichier dans le dock, entrez dans un terminal la commande :

nautilus ~/.local/share/applications/

afin d’ouvrir le dossier…

puis de faire « glisser » le fichier Cardapio-desktop dans le Dock.

Cardapio est désormais opérationnel mais présente encore quelques défauts. En effet, lorsqu’on le lance, le menu s’ouvre dans les couleurs du thème « Radiance » et se place là où sera positionné le curseur de la souris.

Pour place ce menu à côté du dock, il faut au préalable installer, si ce n’est déjà fait le Gestionnaire de Configuration Compiz Config en ouvrant un terminal et en copiant la commande :

sudo apt-get install compizconfig-settings-manager

Le Gestionnaire est alors accessible depuis le bouton d’extinction du tableau de bord à la rubrique « Réglages du système ».

Dans la rubrique fenêtre de ce dernier, allez dans Placement des fenêtres, choisissez l’onglet Placement des fenêtres fixes, cliquez sur Nouveau et entrez les données suivantes :

Fenêtre  positionnée name=cardapio
position x = 52
position y = 26

Ce premier problème étant réglé, nous allons modifier l’apparence du menu afin qu’il s’intègre parfaitement au thème par défaut  « Ambiance » d’Ubuntu en modifiant directement ce dernier en entrant dans un terminal la commande :

gksudo cp /usr/share/themes/Ambiance/gtk-2.0/gtkrc /usr/share/themes/Ambiance/gtk-2.0/gtkrc-original && sudo gedit /usr/share/themes/Ambiance/gtk-2.0/gtkrc

L’éditeur ouvre alors le fichier du thème a la fin duquel nous allons ajouter les lignes suivantes :

# cardapio menu dark style for Ambiance------------------------------------------

style "cardapio-background"
{
xthickness = 1
ythickness = 1

fg[INSENSITIVE]   = "#FFFFFF" #insensive text
fg[ACTIVE]        = "#FFFFFF" #item text active
bg[INSENSITIVE]   = "#575153" #bg item insensive
bg[ACTIVE]        = "#575153" #bg item active

engine "murrine" {
focusstyle      = 0
#focus_color     = "#FFFFFF"
roundness       = 2
}
}
widget "CardapioWindow*" style:highest "cardapio-background"

style "cardapio-sidebar-header"
{
font_name = "9"
#fg[NORMAL] = "#A6A3A4"
}

widget "CardapioWindow*ViewLabel"         style:highest "cardapio-sidebar-header"
widget "CardapioWindow*SearchLabel"       style:highest "cardapio-sidebar-header"

style "cardapio-apppane-header"
{
font_name = "9"
#fg[NORMAL] = "#A6A3A4"
}
widget "CardapioWindow*GtkFrame.GtkLabel" style:highest "cardapio-apppane-header"

style "cardapio-buttons"
{
fg[NORMAL] = "#ededed"
bg[NORMAL] = "#3d383a"
#bg[PRELIGHT] = "#FFFFFF" # white
bg[PRELIGHT] =  @selected_bg_color # orange
fg[PRELIGHT] = "#FFFFFF"# orange
}
widget "CardapioWindow*" style "cardapio-buttons"

style "cardapio-app-buttons"
{
text[NORMAL] = "#ededed"
base[NORMAL] = "#4D4749"
}
widget "ApplicationPane" style "cardapio-app-buttons"

style "cardapio-entry"
{
xthickness = 2
ythickness = 2

base[NORMAL]      = "#EDEBEB"
engine "murrine" {
focusstyle      = 3
#focus_color     = "#FFFFFF"
}
}
widget "CardapioWindow*Entry*" style:highest "cardapio-entry"

Enregistrez puis, allez dans Réglages du système > Apparence, choisissez le thème Radiance par exemple puis revenez au thème Ambiance afin que les modifications soient prises en compte. Ouvrez le menu Cardapio :

Enfin, pour éviter le temps de latence au démarrage d’Ubuntu, il est conseillé d’ajouter ce dernier dans la liste de vos applications au démarrage. Pour y accéder, pourquoi ne pas utiliser notre nouveau menu ?

Ajoutez la commande cardapio hidden

Merci à Jean-Luc pour son remarquable travail.

Amusez-vous bien.

Unity Grab Handles ou comment ajouter d’inutiles poignées à vos fenêtres

Dans la série puisque ça ne sert à rien c’est forcément indispensable, voici un moyen amusant de redimensionner ou déplacer vos fenêtres à l’aide de poignées !

Si vous avez déjà installé le Gestionnaire de Configuration CompizConfig, vous bénéficiez déjà de cette fonctionnalité inutile. Si ce n’est pas le cas, il vous suffit de passer par la logithèque ou par la ligne de commande en entrant dans votre terminal :

sudo apt-get install compizconfig-settings-manager

Nous devons maintenant ouvrir le gestionnaire en cliquant sur le bouton d’extinction du tableau de bord puis en allant sur « préférences du système » afin d’ouvrir le centre de contrôle.

Ouvrez ensuite le gestionnaire de configuration CompizConfig

Vérifiez à la rubrique « Chargement d’image » que la case Png soit bien cochée

Rendez-vous ensuite à la rubrique Unity MT Grab Handles. Vérifiez ici aussi que la case soit cochée…

Et cliquez dessus afin de configurer ces poignées.

Cliquez sur « Désactivé »

Cochez la case « Activé »

Choisissez la combinaison de touches qui vous permettra enfin d’afficher ces fameuses poignées. J’ai choisi chez moi [Ctrl] + [Alt] + [g]

Il ne reste plus lorsqu’une fenêtre est réduite à appuyer simultanément sur les touches choisies à l’étape précédente pour afficher ces fameuses poignées puis les « saisir » à l’aide de la souris.

Amusez-vous bien.

Source : Tech Drive-in

 

 

Évolution de Classic Menu Indicator pour le tableau de bord Unity d’Ubuntu 11.04 Natty Narwhal

Je vous présentais en début de mois Classic Menu Indicator, un lanceur d’applications accessible depuis le tableau de bord Unity  de votre Ubuntu 11.04 Natty Narwhal. J’indiquais alors :

cet indicateur est encore perfectible puisque d’une part il est non modifiable et puisque d’autre part il ne me propose ni l’accès à la rubrique « Raccourci », ni à la rubrique « Système »

Bonne nouvelle, cet indicator vient d’évoluer et les accès aux rubriques « Préférences » et « Administration » y sont désormais intégrées.

La deuxième évolution, plus discrète, concerne l’icône mono de l’indicateur qui s’intègre beaucoup mieux dans l’environnement Unity d’Ubuntu.

  • Avant :

  • Après :

Il ne manque plus que l’accès aux raccourcis mais gageons que cela arrive rapidement.

Pour bénéficier de ces dernières évolutions ainsi que des prochaines, il suffira d’ajouter l’adresse des dépôts et de lancer (ou relancer) l’installation de Classic Menu Indicator. Comme ce dernier n’est pas présent dans les dépôts officiels d’Ubuntu, ne suivez la procédure ci-dessous qu’en toute connaissance de cause. Il convient également de préciser qu’il s’agit encore d’une version Alpha susceptible de présenter quelques bugs.

Ouvrez un terminal et copiez la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:diesch/testing && sudo apt-get update && sudo apt-get install classicmenu-indicator

Redémarrez votre session.

Amusez-vous bien.

Dis Clapico, comment j’enlève ces PPA de ma Ubuntu ?

Régulièrement je propose sur ce blog des applications, des applets, des indicators… qui ne proviennent pas des dépôts officiels d’Ubuntu. Bien entendu, j’indique alors de n’installer ces applications qu’en toute connaissance de cause en rouge et en caractères gras mais… qui lit ce type d’avertissement ? Il est facile lorsque l’application en question ne convient pas ou ne convient plus de la supprimer à l’aide d’un sudo apt-get remove mais quid des dépôts ajoutés ?

Commentaire original posté par nova_jerem
Étant donné le nombre de ppa dont vous faites mention dans vos articles, il serait peut-être judicieux de faire un post sur ppa-purge…

C’est suite à ce commentaire que j’ai décidé d’écrire ce billet.

Plusieurs solutions existent pour supprimer ces fameux PPA.

  • En ligne de commande

La première solution consiste à enlever le PPA en question à l’aide d’une simple ligne de commande à entrer dans un terminal :

sudo apt-add-repository --remove ppa:nom_du_dépôt

Cette solution ne supprimera pas les paquets du PPA en question. Si vous souhaitez également les supprimer, il faudra au préalable installer PPA-purge en passant soi par la logithèque Ubuntu, soit en entrant dans un terminal la commande

sudo apt-get install ppa-purge

Une fois PPA-purge installé, la commande pour supprimer le PPA et ses paquets sera

sudo ppa-purge ppa:nom_du_dépôt

Si vous ne vous souvenez pas du nom du PPA installé, ouvrez votre centre de commande Ubuntu en passant par le bouton d’extinction du tableau de bord et en choisissant « réglages du système » et sélectionnez « Sources de logiciels » onglet « autres logiciels » (ou dans la rubrique Administration pour les menus Gnome).

  • À l’aide d’une interface graphique

Alin Andrei a concocté il y a quelques temps un outil permettant à la fois de lister ses PPA, de les supprimer avec ou sans les paquets, d’en rechercher de nouveaux sur Launchpad, de vérifier les doublons, de les sauvegarder, de les restaurer…

Pour utiliser les différentes fonctionnalités de Y PPA Manager puisque tel est son nom, il faudra penser à double cliquer sur la fonction désirée.

Y PPA Manager n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause… en ajoutant un nouveau PPA !

Pour ce faire, il faut ouvrir un terminal et entrer la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/y-ppa-manager && sudo apt-get update && sudo apt-get install y-ppa-manager

Y PPA Manager se trouve désormais dans la rubrique Système de votre dash Unity (ou dans la rubique Outils Système de votre menu Gnome).

Amusez-vous bien

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres