Installation

Créez lanceurs et raccourcis facilement dans le dock Unity d’Ubuntu Natty Narwhal

J’écrivais précédemment que les développeurs n’étaient pas en manque d’imagination pour nous faciliter notre vie d’Ubuntéros accueillant Unity avec plus ou moins d’enthousiasme, s’il fallait une preuve supplémentaire de leur imagination, la voilà !

Jusqu’à présent, la méthode pour créer un raccourci ou un lanceur dans le dock d’Unity pouvait sembler fastidieuse. Heureusement, Laudeci Oliveira a eu la bonne idée de créer « Unity Launcher Editor ».

Cette application permet en effet à l’aide d’une interface graphique non seulement de créer de nouveaux lanceurs mais également de paramétrer plusieurs raccourcis dans chaque icône.

Malheureusement, cette application n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, il ne faudra l’installer qu’en toute conséquence de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande suivante :

sudo apt-get install bzr

puis celle ci :

bzr branch lp:unity-launcher-editor

Il ne reste plus qu’à naviguer dans son /home/votre_user/unity-launcher-editor/unitylauchereditor/ afin de lancer le fichier main.py

Les lanceurs ainsi créés ou modifiés se trouveront alors comme il se doit avec l’extension .desktop dans /home/votre_user/.local/share/applications.

Ce projet possède déjà sa page Lauchpad et est bien entendu sous licence GNU GPL v3.

Amusez-vous bien.

Source : Ubuntu Life

Configurez Unity avec Confity et/ou Gunity pour Ubuntu 11.04 Natty Narwhal

Depuis qu’Ubuntu a fait le choix d’Unity, les développeurs s’en donnent à cœur joie pour nous faciliter la vie et le paramétrage du Dock et du Dash en nous créant de sympathiques applications.  En voici deux qui, même si elles sont perfectibles, permettent de modifier sensiblement mais facilement notre environnement. Bien entendu, ces applications ne se trouvant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, il conviendra de les installer en toute connaissance de cause.

  • Confity

Cette application permet de modifier les effets du Dock, de choisir la taille des icônes mais également celle du Dash. Elle permet également d’ajouter quelques raccourcis à certains des lanceurs.

Pour installer Confity, il suffit de télécharger le fichier tar.gz. Il reste alors à décompresser l’archive, puis à lancer confity.py

Info : si vous choisissez d’ajouter des contrôles ou des raccourcis aux icônes, n’oubliez pas ensuite d’appuyer simultanément sur les touches [Alt] et [F2] afin de relancer Unity à l’aide de la commande Unity --replace

  • Gunity

Gunity permet également de modifier les effets du Dock et du Dash, de modifier la taille des icônes, de changer les raccourcis claviers, etc.

Si vous souhaitez l’installer, le DEB est disponible chez son développeur : CKdevelop

Pour lancer Gunity, tapez simultanément sur les touches [Alt] et [F2] et entrez la commande gunity

Merci aux développeurs pour leurs travaux de facilitation.

Amusez-vous bien.

Source : Unixmen

 

 

Créez et personnalisez facilement votre Conky Ubuntu avec ConkyWizard

ConkyWizard est une interface graphique écrite en C++  permettant de créer et personnaliser son conky de façon intuitive. Comme cette application n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, ne l’installez qu’en toute connaissance de cause.

  • La première opération consiste à installer Conky et libqtgui4 (si vous ne les avez déjà) en ouvrant un terminal et en y recopiant la commande suivante : sudo apt-get install conky libqtgui4
  • Il faut ensuite télécharger le deb de ConkyWizar en 32 bits ou 64 bits et décompresser l’archive.
  • Une fois cette archive décompressée, il suffit de lancer ConkyWizard_32bits_V1.0_Beta1 (ou 64bits selon votre version)
  • Il ne reste plus qu’à paramétrer Conky en cliquant sur « Next »

Le premier écran permet de choisir la couleur du fond , des titres et des lignes, l’effet de transparence recherché, la police choisie et la position du Conky sur l’écran.

L’écran suivant propose d’affiner la position choisie à l’étape précédente, ce qui peut s’avérer pratique si l’on souhaite le faire apparaître du côté gauche de l’écran en laissant de l’espace pour le dock d’Unity sur Ubuntu 11.04 Natty Narwhal.

C’est sur l’avant dernier écran que nous choisissons ce que nous souhaitons faire apparaître dans notre Conky.

Pour finir, il n’y a plus qu’à indiquer le temps avant le démarrage. Personnellement je préconise au moins 20 secondes, histoire que toutes les applications se lançant au démarrage de votre machine soient ouvertes.

Si vous cochez la case « Run Conky after the end of ConkyWizard », voici un exemple de ce qui pourra apparaître une fois ConkyWizard refermé sur votre écran :

Chez moi la rubrique « Network » n’indiquait même pas votre adresse IP car ConkyWizard paramètre par défaut un reseau ethernet alors que je suis en wifi. Si vous êtes dans le même cas que moi, vous devrez effectuer quelques modifications « à la mano » en éditant le fichier en root. Ouvrez un terminal et entrez : sudo gedit /home/votre user/.ConkyWizardTheme/ConkyWizardTheme

Modifiez les lignes  61 à 65 en remplaçant eth0

${GOTO 36}Upspeed:${GOTO 120}${upspeedgraph eth0 10,75 B7B2AD B7B2AD}
${GOTO 36}Downspeed:${GOTO 120}${downspeedgraph eth0 10,75 B7B2AD B7B2AD}
${GOTO 36}Uploaded:${GOTO 120}${totalup eth0}
${GOTO 36}Downloaded:${GOTO 120}${totaldown eth0}
${GOTO 36}Local IP:${GOTO 120}${addr eth0}

par votre connexion réseau (chez moi wlan0)

${GOTO 36}Upspeed:${GOTO 120}${upspeedgraph wlan0 10,75 B7B2AD B7B2AD}
${GOTO 36}Downspeed:${GOTO 120}${downspeedgraph wlan0 10,75 B7B2AD B7B2AD}
${GOTO 36}Uploaded:${GOTO 120}${totalup wlan0}
${GOTO 36}Downloaded:${GOTO 120}${totaldown wlan0}
${GOTO 36}Local IP:${GOTO 120}${addr wlan0}

Enfin, pour que votre conky s’affiche lorsque vous démarrez votre ordinateur, il ne reste plus qu’à aller dans « Applications au démarrage » (passer par réglages du système pour Ubuntu 11.04),

cliquer sur « Ajouter », renseigner le nom (par exemple Conky) et la commande : /home/votre_user/.ConkyWizardLaunch

Attention, si vous installez ce Conky en plus d’un autre, choisissez un temps de démarrage supérieur au premier.

Amusez vous bien

 

Steel Conky, Un Conky Geek dans votre Ubuntu

Steel Conky est un Conky original composé de plusieurs cadrans en forme de compteur automobile.

Le premier nous donnera l’heure dans une magnifique montre analogique, , la date et le temps écoulé depuis l’ouverture de ce dernier.

Le second nous renseigne sur l’utilisation du processeur, de la mémoire RAM, la température et le disque dur.

Le troisième et dernier concerne le Wifi, l’état de la batterie, le volume sonore ainsi que le débit montant et descendant.

  • Si vous ne l’avez pas déjà fait, la première étape consistera à installer Conky qui est présent dans les dépôts officiels en ouvrant un terminal et en entrant la commande suivante :

sudo apt-get install conky

  • La seconde étape sera la création du dossier dans lequel sera installé Steel Conky. Pour cela, la commande est la suivante :

mkdir -p /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky

  • La troisième étape est le téléchargement du script et sa décompression à l’aide de la commande

wget http://gnome-look.org/CONTENT/content-files/133654-Steel_Conky.zip

unzip 133654-Steel_Conky.zip

  • La quatrième étape est la création du dossier qui contiendra la police utilisée par Steel Conky :

sudo mkdir /usr/share/fonts/truetype/steelconky
sudo cp -r fonts/ /usr/share/fonts/truetype/steelconky

  • La cinquième et dernière étape consiste à copier cette police dans le dossier :

cd  /home/Votre_nom_d_utilisateur/Conky

cp -r steel_*/ ~/.Conky
sudo fc-cache -fv

Steel Conky est enfin prêt à fonctionner, il ne reste plus qu’à le lancer à l’aide de la commande suivante :

cd ~/.Conky/steel_amber
sh start_conky.sh

Steel Conky existe également en bleu, pour l’utiliser la commande est la suivante :

cd ~/.Conky/steel_blue
sh start_conky.sh

et en vert :

cd ~/.Conky/steel_green
sh start_conky.sh

Bien entendu, il est possible d’automatiser le lancement de Steel Conky en l’ajoutant dans sa liste des applications au démarrage. Pour cela, il suffit d’aller dans Système > Préférences > Applications au démarrage et de cliquer sur « Ajouter »

Il ne reste plus qu’à remplir le champs « Nom » en indiquant par exemple « Steel Conky » et de renseigner la commande en fonction de la couleur choisie :

  • Orange /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky/steel_amber/start_conky.sh
  • Bleu /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky/steel_blue/start_conky.sh
  • Vert /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky/steel_green/start_conky.sh

Amusez-vous bien

Source : Ubuntips

Hybryde « Nirvan O.S. », un DVD live pour tester différents environnements Linux

Bonjour Clapico
Lecteur de ton blog permets moi de te présenter HYBRYDE . Cette définition n’est valable que pour l’homme ou les éléments naturels car ici, nous parlerons d’une distribution basée sur Ubuntu 10.10 francophone et permettant, excuse du peu,6 bureaux différents avec lesquels on peut jouer d’un simple clic de souris. Pô belle la vie.

Présentation de la distribution.
http://www.hybryde.org/index.php?option=com_content&view=article&id=46&Itemid=76&lang=fr

Vidéo de la distribution.
http://www.hybryde.org/index.php?option=com_content&view=article&id=52&Itemid=77&lang=fr

Téléchargement.
http://www.hybryde.org/index.php?option=com_content&view=article&id=50&Itemid=86&lang=fr

Forum.
http://hybryde.org/forum/index.php

Ce qui est magnifique avec cette distribution, c’est de changer d’environnement de travail tout en conservant le travail enregistré.

Cordialement en espérant que ce partage t’ aura conquis

C’est suite à ce courriel reçu la semaine dernière de Senosen, lecteur de ce blog que j’ai décidé d’aller voir ce qu’était Hybryde en téléchargent le Live DVD que j’ai lancé dans un premier temps sur ma VirtualBox.

Hybryde est basé sur Ubuntu 10.10 Maverik Meerkat en version francophone mais réserve une surprise lors du lancement puisque s’ouvrant sur un bureau proposant d’une part des applications par défaut…

…et d’autre part également de tester six environnements différents en cliquant sur l’icône « Bureau » comme Gnome, KDE, E17, Xfce, Lxde et Openbox.

Afin de mieux se rendre compte, rien ne vaut une vidéo présentant l’interface de démarrage.

Pour aller plus loin dans le test, j’ai créé une clé USB Live afin de tester les différentes possibilités d’Hybryde et d’aller voir ce qui était proposé dans chacun des six environnements.

  • Gnome

J’arrive effectivement sur une belle Ubuntu relookée.

avec tout un tas d’applications Gnome et KDE installées d’origine en doublon (ou triplon) comme Évolution, Kmail, Thunderbird, Qtorrent, Transmission, Terminal et LXTerminal, Amarok, Rythmbox, etc.

Le navigateur proposé est Firefox et le gestionnaire de connexion réseau WICD. En bref, rien de neuf sous le soleil si ce n’est une profusion d’applications faisant double emploi. J’y importe rapidement mon profil Firefox, Evolution et Gwibber afin de garder le contact durant mes essais puis passe à la découverte un nouvel environnement.

  • KDE

Là encore c’est sur une Kubuntu relookée que j’arrive. Mon wifi ainsi que Firefox, Évolution et Gwibber ont conservé les paramétrages enregistrés sous l’environnement Gnome. Je retrouve ici toutes les applications proposées précédemment.

Les quatre espaces de travail proposent ici des thèmes différents avec des accès aux applications intégrées sur les bureaux.

  • E17 (Enlightment)

Voici le troisième environnement sur lequel je ne m’attarderai pas puisque hormis le fait de connaitre ses réactions et fonctionnements,  je retrouverai une fois de plus les mêmes menus ainsi que mes réglages précédents.

  • XFCE

Là encore, je n’ai pas grand chose à ajouter, environnement différent mais mêmes applications embarquées.

  • LXDE

Encore un environnement light avec une présentation soft…

  • Openbox

Enfin, le dernier environnement et surtout le plus léger de tous puisqu’il s’agit principalement d’un gestionnaire de fenêtre : Openbox.

L’accès aux menus se fait par un clic droit sur le bureau.

La présentation d’Hybryde étant achevée, que peut-on en penser? Que peut apporter cette version live? Quels en sont les avantages? Les inconvénients?

Si je m’amuse à lister ce qui m’a plu, je note plusieurs points positifs :

  • C’est un bel outil pour tester et faire découvrir lors de manifestations différents environnements de façon pratique et ludique
  • La version live USB démarre relativement vite et l’on peut travailler dès l’interface de départ à condition d’avoir les applications correspondantes accessibles.
  • Se déconnecter d’un des environnements pour passer à un autre ne ferme pas les applications déjà ouvertes
  • Je me suis énormément amusé à découvrir ou à redécouvrir tous ces environnements

Quelques regrets :

  • Une « foultitude » d’application qui se recoupent mais ne serait-ce pas positif s’il s’agit juste de tester ?
  • Réservé aux Geeks ?
  • Une interface de départ non modifiable intuitivement dans les lanceurs d’application même si j’ai rajouté un lanceur Gwibber et un lanceur Évolution.

En conclusion :

Je conserverai Hybryde en live USB puisque je me sers régulièrement de mon PC pro à titre personnel en le bootant habituellement sur une clé live USB Ubuntu et que l’ouverture est ici plus rapide donc plus pratique lorsque je suis pressé mais également pour montrer qu’il n’existe pas que Mac et Windows. Je ne tenterai pas l’installation « en dur » sur mon PC fixe car je n’en vois pas l’intérêt.

Merci à Senosen de m’avoir envoyé ce courriel me permettant de découvrir Hybryde « Nirvan O.S. »

Amusez-vous bien


Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres