Mise à Niveau

Premiers retours sur Ubuntu 10.04 (Lucid Lynx)

Mon ordinateur m’a hier joué un sale tour : il ne voulais plus démarrer sous Ubuntu 9.10 (Karmic Koala) et restait bloqué sur le choix du Kernel. J’ai eu beau les choisir les uns après les autres, recovery mode ou non, il ne voulait rien savoir. Comme je n’avais pas envie de me prendre la tête à trifouiller dans la machine, comme j’avais prévu de passer à RC de Lucid dès que possible, comme les essais que j’avais réalisé dans ma virtualbox avec le version 10.04 bêta étaient concluants et comme j’avais eu la bonne idée de me créer un Live-USB, j’ai décidé de tenter le coup, j’ai installé Lucid Lynx sur mon PC.

L’installation s’est déroulée rapidement et sans aucun soucis. Une fois celle-ci terminée, j’ai lancé la tonne de mise à jour qui va de pair avec une version bêta puis j’ai réinstallé les dossiers de mon home que je sauvegarde (heureusement) régulièrement. J’ai ensuite installé mes applications indispensables

sudo apt-get install thunderbird thunderbird-locale-fr conky flashplugin-nonfree gimp gthumb nautilus-image-converter compizconfig-settings-manager byzanz prism numlockx ndisgtk

Puis j’ai installé le pilote de mon dongle wifi gracieusement fourni par Orange et j’ai débranché mon cable Ethernet.

Enfin, pour finir, comme les boutons à la gauche des fenêtres et l’absence d’un bouton de menu de la fenêtre ne me satisfaisaient pas, j’ai tout remis dans l’ordre des versions précédentes.

C’est en redimensionnant et en découpant l’image ci-dessus que j’ai découvert la nouvelle version de Gthumb plus conviviale et plus pratique mais encore que partiellement traduite en Français.

Le seul dysfonctionnement auquel j’ai été confronté, c’est Gwibber qui d’une part ne récupère ni tweets, ni dents et qui d’autre part utilise toutes les ressources de mon CPU. J’ai donc en attendant installé Pino qui -même si je trouve que la gestion de mes comptes Twitter et Identi.ca y est moins pratique- fonctionne à merveille.

Je n’ai pas encore installé mes thèmes ou fonds d’écran de prédilection car je vais dans un premier temps l’un des nouveaux thèmes proposés, en l’occurrence le thème radiance (mais avec les boutons à droite).

En conclusion, je suis plutôt surpris par l’excellent comportement de cette version bêta avec laquelle je n’ai rencontré aucun problème lors de l’installation (même le son a fonctionné du premier coup).

Au fil du temps j’y installerai quelques applications supplémentaires mais vu comme tout s’est déroulé jusqu’à présent, je suis confiant.

Ubuntu 10.04 Lucid Lynx Bêta en test dans ma VirtualBox

Disposant d’un peu de temps, j’ai décidé d’installer la version bêta d’Ubuntu Lucid Lynx dans ma VirtualBox afin de voir si je pouvais d’ores et déjà y installer mes applications favorites.

En ce qui concerne l’installation à proprement parler, je n’ai rencontré aucun problème particulier. Tout est très simple, il suffit de renseigner les différentes étapes lorsque la machine le demande.

Cette installation a été plutôt longue puisqu’elle a duré plus d’une heure mais c’est sans doute dû d’une part dû à l’environnement VirtualBox qui utilise chez moi beaucoup de ressources avec un CPU souvent utilisé à 100% et d’autre part à un débit internet « campagnard » qui ralenti la récupération des paquets linguistiques.

C’est enfin terminé, j’ai Lucid Lynx.

Je recopie les dossiers .mozilla et .mozilla-thunderbird de mon home actuel pour les mettre dans cette nouvelle installation afin de retrouver favoris et comptes courriels.

J’ouvre un terminal et j’écris :

sudo gedit /etc/apt/sources.list

je rajoute quelques lignes à mon fichier sources.list

## Thèmes du projet bisigi
deb http://ppa.launchpad.net/bisigi/ppa/ubuntu karmic main
deb-src http://ppa.launchpad.net/bisigi/ppa/ubuntu karmic main

##Conky Forecats
deb http://ppa.launchpad.net/m-buck/ubuntu intrepid main

(Et oui, je n’ai pas trouvé les dépôts Lucid mais ce n’est pas grave puisque au final cela fonctionnera).

J’installe ensuite la clé pour le thème bisigi

gpg --keyserver hkp://keyserver.ubuntu.com:11371 --recv-key 881574DE && gpg -a --export 881574DE | sudo apt-key add -

je fais un petit

sudo apt-get update

et enfin je commence à installer mes premières application indispensables à l’aide d’un :

sudo apt-get install thunderbird thunderbird-locale-fr conky flashplugin-nonfree gwibber gthumb nautilus-image-converter compizconfig-settings-manager byzanz conkyforecast tropical-theme

Je fais ensuite ALT + F2 afin de lancer

gconf-editor

afin de passer les boutons des fenêtres de gauche à droite en navigant dans apps > metacity > general afin de remplacer dans la ligne button_layout :

maximize,minimize,close:menu

par

menu:minimize,maximize,close

Puis je configure mon bureau à ma guise avec le thème « Tropical » de Bisigi Project, le fond d’écran dynamique de la Terre de Claudio Novais et enfin mon conky que j’ai au préalable redimensionné afin qu’il n’envahisse pas tout l’écran.

Qui a dit que Lucid Lynx ressemblait à Mac ? D’autant plus que je n’ai pas installé de dock-bar (vu la taille de la résolution de VirtualBox, cela n’aurait pas été terrible) et que mes boutons sont bien à gauche et dans l’ordre de mon choix.

Au final je trouve que, pour selon que je travaille dans VirtualBox, Lucid Lynx fonctionne assez rapidement. J’ai testé Firefox, Thunderbird, Gthumb, Nautilus-image-converter et, hormis Gwibber qui refuse de fonctionner (mais je n’ai pas cherché à savoir si cela venait de Gwibber qui déconne quand même assez souvent ou d’Ubuntu), je n’ai rencontré aucun bug sur cette version bêta que je trouve pour l’instant stable.

En conclusion je suis fin prêt pour installer définitivement soit la future RC, soit la version définitive fonction du temps dont je disposerai au moment de la sortie de l’une ou de l’autre.

Test Drive : essayez les dernières releases Lucid Lynx dans une machine virtuelle

TestDrive est un projet qui permet de télécharger et d’exécuter facilement l’image la plus récente de la version Ubuntu en cours de développement dans une machine virtuelle.

TestDrive peut également être configuré pour télécharger et exécuter n’importe quelle image iso dans une machine virtuelle.

L’objectif principal est de fournir une méthode très simple pour permettre aux utilisateurs novices d’Ubuntu de tester les versions d’Ubuntu avant la sortie officielle.

Pré-requis : avoir (ou installer) VirtualBox ou KVM

Pour installer TestDrive (Karmic Koala) uniquement, ouvrez une console et copiez les lignes suivantes :

sudo add-apt-repository ppa:testdrive/ppasudo apt-get updatesudo apt-get install testdrive

Pour les versions plus anciennes d’Ubuntu, ouvrez un terminal et copiez la commande suivante afin d’ouvrir votre fichier source.list :

sudo gedit /etc/apt/sources.list

Si vous utilisez Jaunty Jackalope (9.04), ajoutez les lignes suivante au fichier source.list :

deb http://ppa.launchpad.net/testdrive/ppa/ubuntu jaunty maindeb-src http://ppa.launchpad.net/testdrive/ppa/ubuntu jaunty main

Si vous êtes sous Intrepid Ibex (8.10), ce sont ces lignes que vous devrez utiliser :

deb http://ppa.launchpad.net/testdrive/ppa/ubuntu intrepid maindeb-src http://ppa.launchpad.net/testdrive/ppa/ubuntu intrepid main

Enregistrez et quittez puis, copiez dans votre terminal :

sudo apt-key adv --keyserver keyserver.ubuntu.com --recv-keys 4D1BAE55

sudo apt-get update

sudo apt-get install testdrive

Une fois TestDrive installé, allez dans Applications > Outils système > TestDrive an Ubuntu ISO

TestDrive s’ouvre alors en console

Il ne vous reste plus qu’à indiquer le n° de l’image que vous souhaitez lancer ou entrer manuellement son URL.Une fois chargée, la distribution choisie s’ouvrira dans votre machine virtuelle

Si vous exécutez TestDrive tous les jours, le cache  sera mis à jour, et les téléchargements suivants seront beaucoup plus rapides.

Amusez-vous bien

Sources : Ubuntu Geek & DustinKirkLand

Installez Firefox 3.6 dans Ubuntu sans prise de tête avec Ubuntuzilla

Ubuntuzilla est un script python qui va vous permettre d’installer Firefox 3.6 de la façon la plus simple qui soit.

Ubuntuzilla va vérifier et détecter automatiquement la version disponible Firefox la plus récente afin de la télécharger puis de l’installer et de faire en sorte que ce soit cette dernière version qui soit considérée comme la version par défaut de votre système et que vous n’en ayez pas deux à la fois.

Enfin, si vous souhaitez supprimer cette dernière version, Ubuntuzilla restaurera la précédente avec tous ses paramètres.

Pour commencer, nous allons d’abord installer les dépendances nécessaires en ouvrant un terminal et en y recopiant la ligne suivante :

sudo apt-get install libnotify-bin

Téléchargeons maintenant le paquet deb d’Ubuntuzilla. Pour ce faire, allons le chercher à la source afin d’être sûr de posséder la dernière version : Téléchargement Source Forge.

Double cliquez sur le paquet deb que vous venez de télécharger :

Nous pouvons maintenant installer Firefox 3.6 en utilisant Ubuntuzilla.

Ouvrez un terminal et copiez y la ligne ci-dessous :

ubuntuzilla.py

Maintenant répondez par « y » (yes) ou « n » (no) aux questions posées. Si comme moi vous avez le message suivant :

Previous command has failed to complete successfully. Exiting.
Process returned code 1
["w3m: Can't load ftp://mozilla.isc.org/pub/mozilla.org/firefox/releases/3.6/linux-i686/.n"]
Download error. Trying again, hoping for a different mirror.

Répondez 24 pour le choix de la localisation (miroir Français) puis « y » pour yes.

Ubuntuzilla s’occupe maintenant de tout, vous n’aurez plus qu’à fermer puis rouvrir votre navigateur préféré pour bénéficier de la version 3.6

Si vous souhaitez désinstaller cette version, il vous suffit d’ouvrir un terminal et de copier :

ubuntuzilla.py -a remove -p firefox

Votre précédente version ainsi que tous ses paramètres seront restaurés.

Amusez-vous bien

Source : Tech Drive

Ubuntu, comment corriger les erreurs de signature GPG ?

Si lorsque vous mettez à jour vos sources de logiciels vous avez une erreur de type

W: GPG error: http://ppa.launchpad.net jaunty Release: Les signatures suivantes sont invalides : BADSIG 40976EAF437D05B5 Ubuntu Archive Automatic Signing Key

Voici deux méthodes proposées par Ubuntu Geek pour les corriger :

  • Ouvrez un terminal et entrez les unes après les autres les commandes suivantes :

sudo -iapt-get cleancd /var/lib/aptmv lists lists.oldmkdir -p lists/partialapt-get cleanapt-get update

Pour information, cette première méthode n’a pas corrigé l’erreur que j’ai indiquée dans cette première solution. J’ai donc essayé la deuxième possibilité.

  • Ouvrez un terminal et entrez la commande suivante :

sudo aptitude -o Acquire::http::No-Cache=True -o Acquire::BrokenProxy=true updateentrez enfin : sudo apt-get update

afin de recharger la liste des paquets.En ce qui me concerne mon problème a été résolu à l’aide de cette seconde solution.

Amusez-vous bien

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres