Planet

« MAGIC » ! La nouvelle Hybryde Fusion 13.04 est définitivement « MAGIC »

Je suis un chanceux ! Comme à son habitude, la Team Hybryde m’a une fois de plus proposé de découvrir en avant-première la toute nouvelle version de sa distribution aussi atypique que sympathique basée sur Ubuntu 13.04 Raring Ringtail. Bien entendu, même si mes journées sont avec la préparation de la fête des mères actuellement bien remplies, je me suis empressé d’installer Hybryde Fusion 13.04 sur une clé USB afin de l’essayer en Live-USB.

HY01

Pour mémoire, Hybryde est LA distribution qui permet de tester une multitude d’environnements de travail. Son menu et sa présentation utilisant le Concept HY-D-V1, première version d’un bureau Gtk/WebKit écrit en Python procure une expérience très agréable à l’utilisation.

HY02

Ce que j’apprécie le plus dans cette distribution, c’est la façon qu’a la Team Hybryde de se remettre systématiquement en question pour proposer à chaque version de vraies nouveautés. Sur cette version, il s’agit notamment de la fonction « Magic » du menu qui permet une navigation aisée et réactive pour accéder aux applications installées sur cette distribution en utilisant une sorte de dash très intuitif.

HY03

Le dash de cette fonction « Magic » permet également d’accéder à quelques informations système.

HY04

Hybryde Fusion 13.04 devrait être mise sur orbite d’ici peu et disponible au téléchargement sur le site officiel. En attendant, je vous propose de la découvrir sur cette vidéo.

Amusez-vous bien.

Edit : Hybryde Fusion 13.04 est disponible au téléchargement en version 32 bits depuis le 18 mai 2013, 22H30. Rendez vous sur www.hybryde.org.

Faire fonctionner Radiotray avec Ubuntu 13.04 Raring Ringtail et Unity

Depuis que j’ai effectué la mise à niveau de ma distribution favorite, je n’arrive plus lorsque j’utilise l’environnement Unity à faire fonctionner mon lecteur de radio favori : Radiotray.

Chaque fois que je lance l’application, l’icône Radiotray n’apparaît pas dans mon tableau de bord alors que cela fonctionne très bien lorsque j’utilise l’environnement GNOME Schell. J’ai essayé de lancer l’application via le terminal afin de voir si j’avais un message d’erreur mais rien de significatif n’est apparu.

radio00

J’ai alors effectué quelques recherches sur internet et je suis tombé sur un billet du blog Reformed Musings donnant une solution très simple pour résoudre ce problème.

Dans un premier temps, nous allons éditer le fichier de configuration de Radiotray afin de le modifier. Pour ce faire, ouvrons un terminal et entrons la commande:

gedit ~/.local/share/radiotray/config.xml

radio01

On lit très clairement en ligne 8 qu’il existe trois options de configuration pour l’icône: appindicator, systray et chooser. Dans mon fichier, à la ligne 9, c’est systray qui est sélectionné et qu’il faut modifier par appindicator.

radio02

 

Une fois cette modification effectuée, il ne reste plus qu’à enregistrer le fichier de configuration et à lancer radiotray qui désormais apparaît bien dans le tableau de bord.

radio04

Amusez-vous bien.

 

Téléchargez et visionnez les dernières diffusions d’Arte dans votre Ubuntu (suite)

Suite au billet que j’ai publié à propos d’Arte + 7 recorder, j’ai reçu bon nombre de commentaires me rappelant à juste titre que cette application n’était plus maintenue mais qu’une autre nommée Qarte lui avait succédé et permettait également de télécharger les programmes diffusés les sept derniers jours sur Arte.

qarte01

Qarte propose de plus des fonctionnalités qui n’étaient pas disponibles chez son prédécesseur, à savoir :

  • Arte Live Web (le meilleur de la scène dans toute sa diversité)

qarte02

 

  • Extras (page identique à la page Arte Live Web qui présente les partenaires musicaux d’Arte Live Web

qarte04

Comme Arte + 7 recorder, Qarte ne se trouve pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu et ne doit être installé qu’en toute connaissance de cause. Heureusement, il existe un PPA.

Ouvrez un terminal et entrez la commande :

sudo add-apt-repository ppa:vincent-vandevyvre/vvv

puis

sudo apt-get update

et enfin

sudo apt-get install qarte

Vous pouvez télécharger les programmes d’Arte.

qarte03

Amusez-vous bien.

Téléchargez et visionnez les dernières diffusions d’Arte dans votre Ubuntu

C’est le post ci-dessous que j’ai lu dans mon fil Google + qui m’a donné envie d’écrire ce billet sous la forme d’une réponse à la problématique de Jean-Baptiste.

arte000

Mon cher Jean-Baptiste,

encore une fois, les utilisateurs de GNU/Linux sont mis de côté et, comme d’habitude, ne sont considérés que ceux de Windows et de Mac OS et, si comme moi tu n’as pas de système propriétaire à la maison, tant pis pour toi qui ne représente qu’une infime quantité des internautes.

Heureusement, il te reste une possibilité pour visionner gratuitement films et documentaires diffusés les sept derniers jours sur Arte dans ta Ubuntu: Arte + 7 recorder.

arte-plus-7-recorder

Cette application développée par Benjamin Baudoin s’installe en deux coups de cuiller à pot dans ta distribution préférée. Je dois avant tout te préciser que cette application ne se trouve pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, tu ne dois donc l’installer que si tu sais ce que tu fais. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe un PPA. Tu vas donc ouvrir un terminal et indiquer à ta machine l’adresse du dépôt en entrant la commande:

sudo add-apt-repository ppa:arte+7recorder/ppa

Tu mettras ensuite à jour la liste de tes dépôts avec un

sudo apt-get update

puis tu pourras enfin l’installer avec la commande

sudo apt-get install arte+7recorder

Arte + 7 recorder est maintenant dans le Dash de ton ordinateur, ouvre le.

arte03

Comme c’est le premier démarrage de l’application, tu as un message te demandant de configurer Arte + 7 recorder.

arte01

Comme tu le vois sur l’image suivante, ce n’est pas compliqué, il suffit d’indiquer son lecteur vidéo, le répertoire dans lequel tu souhaites sauvegarder les vidéos puis de redémarrer.

arte02

L’interface est agréable, tu as la liste des vidéos disponibles et lorsque tu cliques sur un titre, apparaît le résumé du film ou documentaire que tu as choisi.

arte04

Un simple clic sur le symbole « + » de couleur verte et hop, l’émission est sélectionnée. Il ne te reste plus qu’à cliquer sur le bouton « Télécharger » qui se transforme alors en bouton « Annuler » si toutefois tu changeais d’avis.

Cerise sur le gâteau  tu n’es pas obligé d’attendre la fin du téléchargement pour lire la vidéo, à condition que ton débit internet soit suffisant, un simple clic droit sur le nom de l’émission en cours de téléchargement et…

arte07

… tu peux immédiatement visionner ton programme.

arte05

Amuse-toi bien.

Zorin OS 6.2 Core ou comment faciliter le passage de Windows à GNU/Linux.

Zorin OS est un fork d’Ubuntu 12.04 LTS avec un look à la Windows 7 dont l’objectif principal est de convertir des Windowsiens à GNU/Linux en utilisant l’argument de la similitude des l’interfaces afin que les nouveaux venus trouvent rapidement leurs repères et ne soient pas déconcertés par un environnement trop différent de ce qu’ils connaissent comme pourraient l’être Unity, Gnome Shell et même Windows 8.

Zorin01

Pour me rendre compte de ce qu’était Zorin OS, j’ai téléchargé l’iso afin de me créer une clé USB bootable pour tester cette distribution en Live-USB. Effectivement, l’environnement est différent de ce que je connais mais même si je n’ai jamais utilisé Windows 7, j’ai rapidement trouvé mes repères.

Le navigateur internet installé par défaut est google chrome mais, comme sur Windows, le choix d’en utilise un autre est proposé.

Zorin02

En ce qui concerne la bureautique, comme pour Ubuntu, c’est la suite Libre Office qui est installée. Pour les images,  on retrouvera shotwell pour la gestion des photos et Gimp pour les retouches. Pour modifier l’apparence, Ubuntu tweak et le gestionnaire de configuration Compiz Config sont eux aussi installés par défaut ainsi que Zorin look changer que je n’ai pu tester car fonctionnel que dans le cas d’une installation « en dur ».

Zorin03

Pour le son et la vidéo, on disposera de Rhythmbox, Totem, VLC et Openshot Video Editor. Enfin, puisque cet OS s’adresse à des « primo-accédants » arrivant de Windows, PlayOnLinux sera également installé d’origine.

J’ai trouvé l’expérience plutôt intéressante avec même en Live USB une fluidité et une légèreté d’utilisation comme le montre la vidéo ci-dessous. En revanche, je ne sais si le fait de ressembler à Windows ou non est réellement un plus pour inciter les utilisateurs à venir goûter au monde de GNU/Linux et ensuite à y rester. Quitte à changer de système, ne serait-il pas souhaitable de changer également ses habitudes ?

Si vous souhaitez essayer Zorin OS 6.2 Core, rendez-vous sur le site officiel et téléchargez l’image iso.

Zorin04

Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres