Planet

Google Wave : une vague Ubuntu francophone

Suite à mon billet précédent concernant GW, j’informe les Wavers Ubuntéros de la création d’une vague « Ubuntu-fr ».Pour la rejoindre, il suffit d’écrire dans le champs de recherche de GW :group:public@a.gwave.com ubuntu-frCe qui en image donne :

Cette wave commence par une carte géographique des Wavers Ubuntéros :

La couverture de cette carte s’agrandira au fur et à mesure des inscriptions de chacun. Je mettrai cette image à jour régulièrement (MAJ le 04/11/09 à 11h05). Cette carte ne sera plus mise à jour, elle a été détruite par un waver…

Amusez-vous bien.

Google Wave : premières impressions

gw01

Si j’écris ce billet sur Google Wave, c’est grace à P4tr1ck. En effet, c’est par lui que j’ai eu mon sésame pour rejoindre la communauté des waveurs lundi 19 Octobre 2009.

Un fois mon compte activé, je suis tombé sur une interface complètement vide avec un seul contact renseigné, P4tr1ck. Je devais faire la même tête qu’une poule devant un couteau suisse. Mais à quoi sert cet outil vide de contact ? A part envoyer un wave de remerciement à P4tr1ck, que puis-je faire d’autre avec ce truc ? Comme je n’avais pas le temps de creuser plus loin, j’ai laissé tomber.

Pour des raisons professionnelles je suis parti passer trois jours à Lille et trois jours, ça veut dire deux nuit d’hôtel; et hôtel ça veut dire WiFi et longues soirées devant le PC Windows du travail booté avec ma clé USB Ubuntu !!!  C’était l’occasion rêvée pour chercher plus profondément l’intérêt de cet outil qui faisait le buzz.

Dans ce monde virtuel, lorsque l’on ne comprend pas quelque chose, il existe un merveilleux précepte que, même si vous ne l’appliquez pas, connaissez tous : »Google est ton ami !!! ». J’ai donc lancé quelques recherches sur le sujet et ai trouvé plusieurs sites intéressant m’expliquant comment lire les waves publics et comment en écrire : j’étais sauvé. Il suffit d’écrirer dans la barre de recherche :

  • « group:public@a.gwave.com » pour lire tous les messages publics
  • « group:public@a.gwave.com lang:fr » pour les avoir en français
  • « group:public@a.gwave.com linux » pour avoir ceux concernant Linux (ou autre sujet qui vous intéresse)

Pour écrire un message public, vous allez rajouter un contact : « public@a.gwave.com ». GW vous dira que ce contact n’existe pas mais faites tout de même « Entrée » et cela fonctionnera. C’est à lui que vous enverrez les waves que vous voulez publics.Une fois que vous commencez à trouver ou à écrire des waves intéressants, comme sur Twitter ou Identi.ca vous aller échanger avec d’autres Waveurs et créer votre petite communauté.gw02Et c’est à partir de ce moment là que vous allez découvrir comment fonctionne cet outil et à quoi il peut servir, vous pourrez avoir des conversations privées avec vos nouveaux amis, des échanges publics…Ses principales fonctions me font penser à du( et je précise entre guillemets) :

  • Micro-blogging
  • Chat
  • Wiki
  • Forum
  • Partage de fichiers/documents/images/…

Je ne cite pas ici la fonction mail car mes contacts habituels ne sont pas (encore) des waveurs et, si on réfléchi bien, hormis le cadre professionnel, quels types de mails recevons nous ? Pubs ? Spams ? Sans oublier les personnes qui découvrent internet et qui inonde votre boite à lettre de hoax, blagues stupides et chaines d’amitié débiles !!! A qui écrivons nous des mails ? À la famille ? Aux enfants ? Au conjoint ? Finallement cette fonction pour l’instant ne me manque pas.Une remarques complémentaires : GW semble mieux fonctionner sous Chrome que sous Firefox.Un inconvénient : Gwibber pour Twitter et Identi.ca + GW + Claws-mails = beaucoup trop de temps sur le clavier !!!Sources m’ayant aidé à utiliser GW :

Amusez-vous bien

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=1&ved=0CAYQFjAA&url=http%3A%2F%2Fdescary.com%2Fgoogle-wave-5-astuces-et-outils%2F&ei=vPLhSoOpH-HajQfLpti8AQ&usg=AFQjCNG8-IFoPr0EEqaBaTs5K7SZ1HasRg&sig2=13GaOX271-dT0nTjP3Wecg

Garder les CD Ubuntu disponible seulement pour les nouveaux Ubuntéros

Vous vous êtes tous rendu compte lorsque vous avez voulu pré commander votre CD Ubuntu 9.10 Karmic Koala que, si ce n’était pas votre première commande sur le site Shipit, un message vous avertissait que cela n’était pas possible car vous aviez dépassé le nombre de CD qui vous était alloué. Jane Silber en publie les raisons sur le blog Canonical et je me permets de vous proposer une traduction libre de ce texte :« Le programme ShipIT a été au cœur du projet Ubuntu depuis sa création. L’objectif était de s’assurer qu’il n’y aurait pas de restrictions, autant que faire se peut, du nombre de  personnes ayant accès à Ubuntu. Au cours des cinq dernières années, nous avons expédié des millions de CD et vu la popularité d’Ubuntu croître qui n’aurait pu être possible sans Shipit.Cet objectif se poursuit. Nous devons rendre Ubuntu disponible au plus grand nombre, notamment à ceux qui en ont un réel besoin, en particulier ceux pour qui les options de téléchargement sont limitées. L’objectif n’a jamais été de fournir un CD à chaque utilisateur d’Ubuntu à chaque nouvelle version. Rappelez-vous, une des choses les plus cool à propos d’Ubuntu est la façon dont vous pouvez mettre votre version à niveau à partir de la version précédente sans avoir besoin d’un CD! Bien que ces CD soient appelés «CD gratuit», ils ne sont bien entendu pas exempts de coûts pour Canonical. Nous voulons poursuivre ce programme, mais la croissance d’Ubuntu signifie que certains changements sont nécessaires. Par conséquent, nous ajustons la façon dont nous traitons les demandes de CD pour essayer de trouver le juste équilibre entre la disponibilité de CD et de la viabilité continue du programme Shipit. Nous continuerons à fournir des CD pour les équipes et les membres LoCo Ubuntu. Et nous espérons mettre des CD à la disposition de tous ceux qui viennent juste de découvrir Ubuntu. Nous continuons à rechercher des moyens supplémentaires pour mettre Ubuntu et Ubuntu Server Edition  à la disposition de tous en limitant par exemple les envois vers les personnes ayant d’autres possibilités d’obtenir Ubuntu.Vous pouvez passer à la nouvelle version sans CDVous pouvez télécharger vos propres CD  gratuitsVous pouvez également télécharger les jacquette « Artwork »Vous pouvez aussi devenir membre Ubuntu en contribuant ,ce qui vous autorise à recevoir les nouveaux CDEnfin, vous pouvez acheter des CD.Bien évidement, nous allons modifier le texte sur le site Shipit pour le rendre plus clair. Nous espérons que vous soutiendrez cette initiative dont l’intention est de continuer rendre Ubuntu disponible sur CD pour tous ceux qui en ont besoin. »

Smokin’Guns, le jeu « Western Spaghetti » à la sauce open-source

Smokin’guns est un jeu gratuit et open-source et est une évolution de Western Quake 3. Ce jeu de tir vous ramène dans l’ouest sauvage, à l’époque des shérifs et des voleurs de banque. Voici les principales caractéristiques de ce jeu:

  • Un arsenal complet d’armes d’époque.
  • Différents modèles de joueurs.
  • Un système de blessures réalistes avec des localisations différentes (tête, poitrine, cou, etc).
  • Vol de banque et Duels.
  • Un système de prix permettant d’acheter de l’équipement avec l’argent des récompenses.
  • Musique « d’époque ».
  • Etc..

Pour installer ce jeu, il vous suffira d’ouvrir un terminal et de recopier le code suivant:

wget http://www.quake3.fr/fichier/stuff/quake3/mods/Smokin_Guns_1.0.zipunzip Smokin_Guns_1.0.zipmv "Smokin' Guns" SmokinGunscd SmokinGunschmod +x smokinguns.x86./smokinguns.x86

Pour lancer le jeu, vous aurez dans votre Home un dossier SmokinGuns à l’intérieur duquel se trouve un exécutable nommé smokinguns.x86. (sinon sous DOS : smokinguns.exe . Lancez le avec Application Wine (clic droit/propriétés => ouvrir avec a wine application)

Moi qui ne suis pas très joueur, j’ai plutôt aimé l’ambiance de ce jeu.

Amusez-vous bien.

Source/crédit

AutoFSCK ou comment éviter l’ennuyeuse vérification au démarrage

Ras le bol de cette mortelle vérification de l’intégrité des disques tous les trente démarrages !!!

Bien sûr il existe une commande permettant de modifier la fréquence de cette vérification automatique mais lorsque j’allume mon ordinateur mais est-ce vraiment la meilleure solution ? En me promenant sur Web Upd8 (joli façon d’écrire update), j’ai découvert l’application idéale : AutoFSCK.

Cette application va, lorsque vous aller éteindre votre PC détecter si oui ou non vos partitions doivent être vérifiées et, si c’est le cas, vous proposera alors d’effectuer cette vérification à l’extinction.

Pour installer cette application, il vous suffit de télécharger le paquet .deb ICI.

Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres