Santé

Ne vous abimez plus les yeux sur Ubuntu grâce à F.lux

F.lux est une application très utile pour votre santé, votre confort et votre sommeil. En fonction de l’heure de la journée, les couleurs de votre écran vont pouvoir se modifier ou, pour être plus exact, deviendront plus chaudes quand arrive la nuit.

Jusqu’à présent, cette application n’existait que pour Mac et Widows, les utilisateurs de distributions Linux devaient se contenter de la ligne de commande.

Kilian Valkhof s’est donc raproche de Michael Herf, l’auteur de F.lux afin de développer une version pour Ubuntu Lucid Lynx et Maverick Meerkat.

Pour l’installer, ouvrez un terminal afin d’ajouter les dépôts

sudo add-apt-repository ppa:kilian/f.lux

Il ne reste plus qu’à lancer l’installation :

sudo apt-get update && sudo apt-get install fluxgui

L’applet F.lux gère automatiquement la température des couleurs de votre écran en fonction de votre latitude et longitude et, même du code postal pour nos amis Américains.

Pour lancer cette application, allez dans Applications > Accessoires > f.lux indicator applet

Vous pouvez configurer la luminosité qui vous convient le mieux dans les préférences avec possibilité de prévisualiser votre choix. Vous avez même l’affichage de la température de couleur en cours d’utilisation.

Pour un démarrage automatique, cochez la case « Autostart f.lux indicator applet », F.lux se retrouvera dans la liste de vos applications au démarrage.

Un petit bogue l’empêche de fonctionner de façon optimale mais Kilian travaille dessus et le correctif sera disponible dans une prochaine mise à jour.

Michael a officiellement expliqué la procédure d’installation sur le site F.lux afin de recueillir vos propositions d’améliorations, n’hésitez pas à lui laisser de sympathiques messages d’encouragement.

Pour ma part j’écris ce billet avec l’applet activé et vu la luminosité qu’il y a ce soir à 21h46, je peux effectivement dire qu’écriture et lecture sont plus confortables avec cette légère coloration rougeâtre de mon écran.

Amusez-vous bien

Sources : OMG Ubuntu & Kilian Valkhof

Luttez contre les troubles musculosquelettiques (TMS) sous Linux avec Workrave

Vous vous souvenez sans doute de la campagne Nationale lancée par le gouvernement Français contre les TMS (ou LATR, lésions articulaires dues au travail répétitif, au Québec ou RSI, repetitive strain injury chez les Anglophones ) l’année dernière sur nos médias (« TMS, parlons-en pour les faire reculer »).

La répétition de mêmes mouvements pendant plusieurs heures, la monotonie d’une tache, la mauvaise position du corps, le travail sous pression font partie de ces facteurs qui peuvent engendrer des troubles musculosquelettiques.

Ces troubles  se situent principalement au niveau du poignet, de l’épaule, du coude et du dos.

Les tendinites, le syndrome du canal carpien, la sciatique par hernie discale, … sont des TMS.

Beaucoup d’entre nous passent plusieurs heures par jour devant leur(s) écran(s) et oublient de prendre des pauses,  ce qui à la longue peut entraîner des micro-traumatismes répétés.

Heureusement Workrave est là pour nous rappeler à l’ordre en nous remettre dans le droit chemin en nous proposant des pauses régulières accompagnées d’exercices anti-TMS pour les yeux, le dos, les épaules et pour aider à prévenir les maux de dos, les maux de tête et les douleurs du canal carpien.

Workrave dispose également d’un outil de statistiques vous permettant d’analyser le temps passé sur l’ordinateur…

… l’utilisation de la souris (mesure des distances), le  nombre de clics, le nombre de frappes sur le clavier…

Plus vous travaillez longtemps, plus la jauge de progression se remplit et, lorsqu’elle est pleine, Workrave affiche une fenêtre (sans bordure) vous proposant de faire une pose. Cette fenêtre reste présente durant 30 secondes puis, si vous l’ignorez, disparait pour revenir 2 minutes après jusqu’à ce que vous acceptiez enfin de faire cette indispensable pause.

Cette application étant disponible dans les dépôts Ubuntu, il suffit pour l’installer d’ouvrir un terminal et d’y recopier la ligne suivante :

sudo apt-get install workrave

Pour lancer Workrave, il vous suffit d’aller dans Applications > Accès Universel  > Workrave.

Pour les autres distributions Linux, il vous suffira d’aller chercher l’archive sur la page de téléchargement de Workrave (Il y a même la version .exe pour Windows mais à priori pas de .dmg pour Mac).

Un applet Workrave  fonctionnant tant sous KDE que sous Gnome  est visible dans zone de notification.

Vous pouvez bien sûr développer cet applet

Et paramétrer les temps et les intervalles des pauses

Pour bénéficier au mieux des bienfaits de cette thérapie, je vous invite a lancer Workrave automatiquement au démarrage de votre ordinateur. Pour ce faire, allez dans Système > Préférences > Applications au démarrage, cliquez sur ajouter et complétez comme ci-dessous :

Enfin, pour les vrais accros qui naviguent d’un poste à un autre, Workrave sait fonctionner en réseau  pour surveiller votre activité quelque soit le poste utilisé.

Amusez-vous bien et… faites une pause.

Sources : Wikipédia, Webupd8

Liens : Site Officiel

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres