Ubuntu

Ubuntu + Cinnamon + Extra = Cubuntu

Quelque soit l’opinion que l’on puisse avoir sur la décision de Canonical, l’arrivée d’Unity aura permis de donner naissance à de sympathiques réalisations. En effet, après Voyager (Cocorico !), je découvre aujourd’hui Cubuntu.

Peut-on dire que Cubuntu est une distribution à part entière ? Je n’en suis pas sûr puisque Cubuntu est en fait une Ubuntu 12.04 à 100% sur laquelle ont été rajoutés plusieurs éléments :

  • En matière d’interface graphique puisque l’utilisateur peut choisir à la connexion d’utiliser soit Unity, soit Gnome soit Cinnamon,
  • En matière d’application puisque si aucune n’a été enlevée, on trouvera par défaut Chrome, Geany, Radiotray, virtualbox, skype, Vlc,  Audacity, Tweak, Filezilla, synaptic,
  • En matière de codecs (non libres) puisqu’on y trouve Mp3, Divx et Flash entre autre.

L’interface graphique Cinnamon puisque tout l’intérêt de Cubuntu réside dans l’utilisation de cette dernière est très facile à prendre en main et l’on (re)trouve facilement ses repères.

Vous pouvez télécharger Cubuntu sur le site officiel et le tester dans un premier temps en version Live-USB. Il convient de noter que l’image ISO proposée au téléchargement est régulièrement mise à jour afin de bénéficier de toutes les évolutions d’Ubuntu 12.04 LTS en temps et en heure. En ce qui me concerne, je teste Cubuntu sur la base d’Ubuntu version 12.04 LTS v15.

Vous arrivez alors sur la version Unity mais…

… comme la vie est bien faite ;), vous trouvez sur le bureau un fichier intitulé « comment-utiliser-cinnamon.txt » qu’il ne vous reste plus qu’à ouvrir.

La manipulation est extrêmement simple puisqu’il suffit de fermer sa session puis, une fois sur l’écran de connexion de cliquez sur la roue crantée se trouvant sur la droite de « ubuntu » et sélectionner Cinnamon.

Pour information, le nom d’utilisateur à entrer est « custom » et vous n’avez pas à renseigner de mot de passe. Une fois cette étape franchie, il ne vous reste plus qu’à vous familiariser avec ce nouvel environnement.

Merci à Jean-Marie, un des lecteurs de ce blog de m’avoir fait découvrir Cubuntu.

Amusez-vous bien.

 

 

Affichez les informations de votre bureau dans le Terminal d’Ubuntu avec Screenfetch

Screenfeth est un script bash qui affiche les informations de notre bureau ainsi qu’un logo ASCII de la distribution à gauche de ces dernières, le tout dans et à partir du terminal.

Comme ce script n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

Pour Ubuntu, ouvrez un terminal et entrez la commande :

wget http://served.kittykatt.us/projects/screenfetch/screenfetch-2.4.0.deb && sudo dpkg -i screenfetch-2.4.0.deb

Pour lancer screenfetch, ouvrez un terminal et entrez la commande

screenfetch

Pour les autres distributions telles que Fedora, openSUSE, Debian, Mint, etc, rendez-vous ici.

Amusez-vous bien.

Source : Tiempo de Tux

Une calculatrice dans le Dash Unity d’Ubuntu

Puisque ça ne sert à rien, c’est forcément indispensable ! Et c’est le cas de cette calculatrice intégrée au Dash d’Ubuntu.

Cette calculatrice est plus que simple d’utilisation puisqu’il suffit de taper son opération dans le champ de recherche pour voir apparaître en instantané le résultat dans le dash,

puis, lorsque l’on appuie sur [Entrée], dans la zone de notification.

Si vous souhaitez bénéficier de ce magnifique et indispensable outil, sachez qu’il n’est (malheureusement) pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu et que vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

Ouvrez un terminal et, afin de renseigner l’adresse des dépôts, entrez la commande:

sudo add-apt-repository ppa:scopes-packagers/ppa

Mettez vos dépôts à jour avec la commande:

sudo apt-get update

Lancez l’installation en entrant:

sudo apt-get install unity-lens-utilities unity-scope-calculator

Une fois la calculatrice installée, relancez unity en appuyant simultanément sur les touches [Alt] et [F2] et en entrant la commande:

unity --replace

Amusez-vous bien.

Un indicateur d’espace de travail sur le tableau de bord Unity d’Ubuntu 12.04 LTS

J’avais écrit en juin 2011 un billet expliquant comment disposer d’un indicateur d’espace de travail dans le tableau de bord Unity d’Ubuntu 11.04. Avec la version 12.04 d’Ubuntu, la manipulation ne fonctionne plus et les utilisateurs qui ont pris l’habitude d’utiliser cet applet pour savoir sur quel bureau ils se trouvent et/ou pour changer d’espace de travail peuvent regretter la disparition de cet indicateur.

Il existe heureusement une possibilité pour le retrouver dans Ubuntu 12.04 LTS mais, comme précédemment, sans passer par les dépôts officiels d’Ubuntu. Vous ne devez donc l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en copiant la commande :

sudo apt-get install python-wnck

puis

wget -O indicator-workspaces_0.6.4_all.deb http://goo.gl/SG2dz

et enfin

sudo dpkg -i indicator-workspaces_0.6.4_all.deb

Pour lancer l’indicateur, appuyez simultanément sur les touches [Alt] & [F2] et entrez la commande

indicator-workspaces

Allez ensuite dans préférences pour choisir « Start indicator at login » afin que cet applet se lance automatiquement.

Vous pouvez également utiliser cette rubrique « Préférences » afin de paramétrer le nombre d’espaces souhaités ainsi que la disposition de ces derniers.

Amusez-vous bien.

 

Se connecter à un proxy réseau avec Ubuntu

Mon travail m’obligeant à de fréquents déplacements professionnels, il n’est pas rare que je passe quelques soirées dans différents hôtels qui pour la plupart sont équipés en Wi-fi, ce qui me permet le soir de naviguer sur Internet. Je rencontre pourtant une exception lorsque je suis à Grenoble.

En effet, j’ai pris pour habitude lorsque je travaille dans cette ville de loger et dîner à l’Hôtel Lesdiguières, une école hôtelière qui offre un confort et un cadre exceptionnel au prix d’un hôtel Ibis assorti d’un menu gastronomique à 24,75 €. Comme il s’agit d’une école, ils n’ont pas le droit de faire de publicité mais si vous devez passer par Grenoble, je vous recommande ce sympathique endroit.

Cet établissement ne dispose pas d’un réseau Wi-fi mais on trouve dans chaque chambre un câble Ethernet. J’ai connecté mon ordinateur à celui de la mienne mais impossible de naviguer sur Internet. J’ai alors contacté la réception qui m’a fait porter un document m’expliquant comment modifier mes paramètres réseaux dans Internet Explorer, navigateur dont forcément je ne dispose pas, afin de passer par le proxy de leur réseau.

Dans un premier temps, j’ai modifié les connexions dans Firefox afin de pouvoir naviguer tranquillement.

Cette solution provisoire présentait un inconvénient majeur, je ne pouvais ni  écouter la radio à l’aide de Radiotray, ni utiliser la logithèque, ni même effectuer une commande apt-get-… car seul Firefox pouvait se connecter au proxy de l’hôtel.

En creusant un peu, j’ai trouvé la solution permettant à toute application qui a besoin de se connecter à Internet de fonctionner.

Il suffit en cliquant sur le bouton d’extinction d’aller dans Paramètres systèmes…

puis dans Réseau.

Une fois la fenêtre Réseau ouverte, j’ai choisi « Serveur mandataire » (qui est le nom français de proxy) afin de renseigner l’adresse du proxy de l’hôtel.

J’ai ensuite redémarré ma machine afin que les nouveaux paramètres soient pris en compte et j’ai enfin pu utiliser Radiotray.

Bien évidement, cette solution s’applique également sur le proxy d’une entreprise mais, si d’aventure vous séjournez à l’Hôtel Lesdiguières, sachez que vous utiliserez le proxy de l’école hôtelière qui est le même pour les clients que pour les élèves et que par conséquent certaines adresses internet vous renverront la page…

Amusez-vous bien

 

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres