Blog

Le Clapico’s blog se met en pause

pause

Je ne sais si vous l’avez ou non constaté mais le dernier billet que j’ai publié remonte au 18 mai 2013. Pourquoi ? Parce que depuis que mon épouse a monté son élevage d’âne et qu’elle fabrique des savons au lait d’ânesse, j’ai découvert d’autres centres d’intérêts que l’ordinateur.

tracteur

C’est plus bruyant que l’ordinateur mais quel plaisir !

Du coup, je suis beaucoup moins présent qu’avant sur ma bécane bourrée de composants électroniques d’où je ne fais que lire mes mails, survoler mon agrégateur RSS et utiliser certains réseaux sociaux pour relayer les nouvelles de l’Âne à Nath.

Quoi qu’il en soit, je n’envisage pas de fermer le blog car d’une part pas mal de liens de la documentation Ubuntu-fr et du forum Ubuntu-fr pointent sur différents billets et il est hors de question que je prive les lecteurs d’une information qui les intéresse, d’autre part il est tout à fait possible que je souhaite un jour ou l’autre publier un nouvel article. En attendant, quand je lis les billets publiés sur le Planet Ubuntu-fr, je sais que la relève est assurée et que les informations pertinentes continueront à être relayées alors continuez à bien vous amuser avec votre Ubuntu et…

À bientôt.

P.S. J’ai volontairement fermé la rubrique « commentaires » car comme quand je prends le train, je n’aime pas les « au revoir »

train

 

C’est l’été, le blog tourne au ralenti

L’Âne à Nath : Ânes & Savonnerie

Depuis ce week-end, le blog tourne au ralenti : pas le temps d’écrire de nouveaux billets, des commentaires validés au compte goutte,…

Plusieurs raisons à cela :

  • Je viens d’emménager dans ma nouvelle maison et comme il n’y a jamais eu de ligne téléphonique, je dois en faire installer une pour avoir internet. La tranchée est prête, les gaines sont passées jusqu’au pied du mur mais ce mur étant en pierre et très épais, je dois le percer.
  • Mon épouse lance son projet professionnel, elle crée un élevage d’ânes avec fabrication artisanale de savons au lait d’ânesse. Je profite donc de mes vacances pour l’aider à aller chercher les ânes, monter les parcs et réaliser les travaux nécessaires à l’activité.

Cadichon, âne commun âgé d’un mois et dune semaine

Les seuls billets que j’écris actuellement se trouvent donc sur son site à la rubrique les nouvelles de la ferme.

À très bientôt autour d’Ubuntu et de Linux.

Insérer un calcul d’itinéraire Google Maps sur son blog ou sur son site

Je me creuse la tête depuis quelques temps pour insérer un calculateur d’itinéraire sur le site que je suis entrain de construire pour la future activité de mon épouse afin que les clients puissent trouver et imprimer le trajet leur permettant de nous rendre visite.

Je me suis dans un premier temps rendu sur le site calculateur-itineraire.com qui permet sans grande compétence d’éditer le script, qui l’héberge et qui vous communique par mail l’adresse à insérer dans les balises <i frame> afin de faire apparaître le résultat sur votre site.

Si cette solution est pratique, elle présente quelques inconvénients :

  • la barre « Annonces Google » que je ne souhaite pas faire apparaitre mais calculateur-itineraire.com est en droit de prétendre à une certaine rémunération en échange du service rendu,
  • l’impossibilité d’effectuer tous les paramétrages que l’on peut souhaiter pour une bonne intégration sur son site.

A force de recherches, j’ai trouvé différents scripts que j’ai modifié jusqu’à obtenir le résultat escompté mais l’insertion dans une page WordPress du site de mon épouse ne me satisfaisait pas.

Au final, j’ai crée une page html que j’ai uploadé à la racine de son site puis, dans la page du site prévue à cet effet, j’ai inséré une balise <i frame> qui m’a enfin donnée satisfaction. Vous pouvez testez ci-après ce calculateur qui vous mènera tout droit là où plusieurs personnes se bousculent tous les cinq ans pour y vivre.

 Pour pouvoir insérer une carte de ce type sur votre site, il vous faut dans un premier temps avoir un compte Google mais entre Picasa, Gmail et Google+, c’est peut-être déjà le cas. Une fois connecté à ce compte, vous devez récupérer une clé Google Maps API en vous rendant sur la page dédiée. La clé vous est délivrée instantanément, vous n’avez qu’à la copier quelque part pour ne pas l’égarer.

Vous devez ensuite identifier les coordonnées de votre point d’arrivée en recherchant l’adresse dans Google Maps puis en effectuant un clic droit sur l’endroit précis pour choisir « Plus d’info sur cet endroit », ce qui permet l’affichage des coordonnées dans la barre de recherche.

Copiez ces coordonnées, nous en aurons besoin pour la personnalisation de votre script.

Ouvrez un éditeur de texte et copiez le script suivant. Les zones de texte en rouge devront impérativement être modifiées:

<html>
<head>
<title>Calculateur d'itinéraire</title>
<meta http-equiv="Content-Type" content="application/xhtml+html; charset=utf-8" /
<meta name="Identifier-URL" content="http://votre.site.com">
<META NAME="Author" CONTENT="VDC">
<META NAME="OWNER" CONTENT="VDC">
<META name="Rating" content="general">
<META name="revisit-after" content="15 days">
<META name="robots" content="index, follow">
<META name="Robots" content="All">

<META http-equiv= »Content-Language » content= »fr »>
<LINK REL= »SHORTCUT ICON » HREF= »favicon.ico »>
<style type= »text/css »>
body { font-family: Arial, Verdana, sans serif; font-size: 11px; margin: 2px; }
table.iti { background-color: FFFFFF; font-size: 11px; margin: 4px; }
table.directions th { background-color:#C5DDE7; font-size: 15px;}
table.directions td { font-size: 11px;}
img { color: #000000; }
#map_canvas { width: 396px; height: 460px; border: 0px solid #333333 ; margin: 0px;}
#directions { width: 2196px; height: 460px; border: 0px solid #333333 ; margin: 2px; overflow: auto; width: auto; text-align: left; font-size: 9px; }
</style>
<style type= »text/css » media= »print »>
.print { display:none; }
#directions { width: 460px; height: auto; border: 0px solid #333333; margin: 2px; text-align: left; font-size: 9px; }
</style>
<script src= » http://maps.google.com/?file=api&amp;v=2.x&amp;key=ZZZZZZZZZzzZZZZ1zzZZZZz1zZZZZzZzzZZzzZzZZzz1ZzZzzzZZZZZzzZZZZzz1ZzZZZZZzZzz_ZzzzzZzzZZ  » type= »text/javascript »></script>
<script type= »text/javascript »>
var map;
var gdir;
var geocoder = null;
var addressMarker;
function initialize()
{
if (GBrowserIsCompatible())
{
map = new GMap2(document.getElementById(« map_canvas »));
gdir = new GDirections(map, document.getElementById(« directions »));
GEvent.addListener(gdir, « load », onGDirectionsLoad); <!– Charge la partie pour les distances –>
GEvent.addListener(gdir, « error », handleErrors); <!– Charge la partie pour les messages d erreurs –>
map.setCenter(new GLatLng(48.870897,2.316931), 6);
map.addControl(new GMapTypeControl());
map.addControl(new GLargeMapControl());
map.addControl(new GOverviewMapControl());
map.addControl(new GScaleControl());
map.enableScrollWheelZoom();
var point = new GLatLng(48.870897,2.316931);
map.addOverlay(new GMarker(point));
}
}
function setDirections(fromAddress, toAddress, locale)
{
gdir.load(« from:  » + fromAddress +  » to:  » + toAddress, { « locale »: locale });
}
function handleErrors()
{
if (gdir.getStatus().code == G_GEO_UNKNOWN_ADDRESS)
alert(« Aucune location géographique correspondante n’a pu être trouvée pour l’une des adresses spécifiées.\nCe qui peut être du à une adresse récente, ou incorrecte.\nN’oubliez pas d’ajouter dans l’adresse le pays (en anglais).\nError code:  » + gdir.getStatus().code);
else if (gdir.getStatus().code == G_GEO_SERVER_ERROR)
alert(« La demande d’itinéraire n’a pu être calculée avec succès, aucune raison de l’échec n’est connu.\n Error code:  » + gdir.getStatus().code);
else if (gdir.getStatus().code == G_GEO_MISSING_QUERY)
alert(« The HTTP q parameter was either missing or had no value. For geocoder requests, this means that an empty address was specified as input. For directions requests, this means that no query was specified in the input.\n Error code:  » + gdir.getStatus().code);
else if (gdir.getStatus().code == G_GEO_BAD_KEY)
alert(« La clé (Key) n’est pas valide ou ne correspond pas au nom de domaine. \n Error code:  » + gdir.getStatus().code);
else if (gdir.getStatus().code == G_GEO_BAD_REQUEST)
alert(« La demande d’itinéraire n’a pu être correctement parsé.\n Error code:  » + gdir.getStatus().code);
else alert(« Une erreur inconnue est survenue. »);
}
function onGDirectionsLoad()
{
var reg=new RegExp(« &nbsp; », « g »);
kilometrage = gdir.getDistance().html;
document.getElementById(« km »).value = kilometrage.replace(reg,’ ‘);
}
</script>
</head>

<BODY BGCOLOR= »FFFFFF » TEXT= »#000000″ leftmargin= »0″ rightmargin= »0″ topmargin= »0″ bottommargin= »0″ marginheight= »0″ marginwidth= »0″ onLoad= »initialize(); » onUnload= »GUnload() »>
<form id= »monFormulaire » method= »post » action= »# » onSubmit= »setDirections(this.from.value, this.to.value, ‘fr’); return false »>
<table width= »496″ border= »0″>
<tr valign= »top »>
<td align= »right » width= »40″><strong>Départ:</strong></td><td align= »left » width= »400″><input type= »text » id= »fromAddress » name= »from » size= »40″></td>
<td align= »right » rowspan= »3″ width= »40″ valign= »middle »><input name= »gogogo » type= »submit » value= »Itinéraire » /><br><A href= »javascript:window.print() »><img src= »printer.gif » width= »32″ height= »32″ border= »0″ alt= »Imprimer l’itinéraire » title= »Imprimer l’itinéraire »></A></td>
</tr>
<tr><td align= »right »><strong>Arrivée:</strong></td><td align= »left »><input type= »text » name= »ArriveeAlt » size= »40″ value= »L’Élysée » disabled><input type= »hidden » id= »toAddress » name= »to » value= »48.870897,2.316931« ></td></tr>

<tr><td align= »right »><strong>Kms :</strong></td><td><input type= »text » id= »km » value= » » size= »9″ disabled >&nbsp;N’oubliez pas d’ajouter le pays (en anglais) !</td></tr>
<tr><td colspan= »3″>
<center>
<br>
</table>
<table width= »500″ border= »0″ cellspacing= »1″ cellpadding= »0″>
<tr><th width= »196″>Itinéraire détaillé</th><th width= »296″>Carte</th></tr>
<tr><td><div id= »directions »></td><td><div id= »map_canvas »></div></td></tr>
</table>
</form>

</BODY>
</HTML>

http://votre.site.com est à remplacer par l’adresse de votre site

ZZZZZZZZZzzZZZZ1zzZZZZz1zZZZZzZzzZZzzZzZZzz1ZzZzzzZZZZZzzZZZZzz1ZzZZZZZzZzz_ZzzzzZzzZZ est à remplacer par la clé Google Maps API qui vous a été fournie

48.870897,2.316931 (en trois endroits) est à remplacer par les coordonnées du point d’arrivée

L'Élysée est à remplacer par le nom de la destination tel que vous souhaitez qu’il apparaisse sur le calculateur d’itinéraire.

Vous pouvez également modifier les codes couleurs, rajouter des bordures et choisir l’épaisseur de ces dernières (je les ai mises à « 0 »), modifier les dimensions d’affichage, etc.

Enregistrez vote fichier sous le nom gmap.html dans le dossier de votre choix. Enregistrez également dans ce dossier l’image ci-dessous :

Ouvrez votre fichier gmap.html dans votre navigateur internet afin de voir s’il correspond à vos attentes et modifiez vos réglages en conséquence.

Une fois vos réglages terminés, uploadez le fichier gmap.html et l’image printer.gif à la racine de votre site.

Pour insérer ce calculateur dans ce billet de mon blog WordPress, je me suis mis en mode HTML

afin d’entrer mes balises <i frame> indiquant l’adresse de mon fichier gmap.html aux dimensions de mon choix :

<p style="text-align: center;"><iframe src="/gmap.html" frameborder="0" marginwidth="0" marginheight="0" scrolling="no" width="500" height="500"></iframe></p>

Je ne sais s’il existe ou non des moyens plus simples pour insérer ce calculateur d’itinéraire mais j’ai enfin obtenu le résultat escompté.

EDIT : Le script ayant subio quelques modifications à cause de la mise en page, vous pouvez le télécharger ICI.

Amusez-vous bien

Une horloge « Ubuntu » sur votre site

Si vous souhaitez afficher l’heure sur votre blog ou site (html ou xhtml) aux couleurs d’Ubuntu, SpreadUbuntu propose une version remaniée sous licence Creative Commons BY-SA de CooclClock (BSD OpenSourceLicence) aux couleurs de votre O.S. de prédilection.

  • Dans un premier temps, vous devez télécharger le dossier source.
  • Décompressez le dossier.
  • Ouvrez le dossier « ubuntu_clock_1_0.1 »

  • Uploadez le dossier « ubuntu clock » à la racine de votre site

  • Copiez entre les balises <head> et </head> de la page où vous souhaitez faire apparaître l’horloge le code suivant :

<script src="ubuntu clock/jquery.js" type="text/javascript"></script>
<!--[if IE]><script type="text/javascript" src="ubuntu clock/excanvas.js"></script><![endif]-->
<script src="ubuntu clock/coolclock.js" type="text/javascript"></script>

  • Copiez entre les balises <body> et </body> de la même page le code suivant :

<canvas style="background-image: url('ubuntu clock/ubuntu.png'); background-repeat:no-repeat; background-position:center"></canvas>

Amusez-vous bien

Comment installer FlatPress, éditeur de blog libre sans base de donnée

FlatPress est un éditeur de blog open-source  qui ne nécessite pas l’utilisation d’une base de données pour fonctionner. FlatPress n’a donc pas besoin de MySQL puisque tout les contenus sont gérés au travers de fichiers textes. Il suffit donc de bénéficier d’un espace web supportant au minimum PHP4.Pour installer FlatPress, il suffit de le télécharger sur Sourceforge.net, puis de décompresser l’archive et ensuite de transférer tous les dossiers et fichiers à la racine de votre site (ou dans un dossier spécifique si comme moi vous souhaitez simplement tester cet éditeur de blog).

Une fois tous les dossiers et fichiers transférés, il suffit de renseigner dans votre navigateur l’adresse « http://www.votre_nom_de_domaine.com/setup.php » (ou si vous avez créé un dossier test) « http://www.votre_nom_de_domaine.com/votre_dossier/setup.php ».La mise en route est très rapide puisqu’il suffit de créer son nom d’administrateur avec mot de passe et adresse courriel.

Une fois que vous avez cliqué sur « Next », votre éditeur de blog est opérationnel.

La preuve en cliquant sur le lien « See how the home page looks like »

Pour se rendre sur la page d’administration, il suffit de rentrer la même adresse que lors de la mise en route en remplaçant « setup.php » par « admin.php »

C’est d’ici que vous pourrez gérer billets, widgets, plugins, thème et maintenance de votre blog.Il convient toutefois de noter que FlatPress n’est pas disponible en Français et que la mise en forme des billets se fait soit en XHTML, soit à l’aide de balises BBCode.

Pour voir de plus près ce que cela donne, je me suis amusé à faire une page test avec un thème différent que celui proposé. Si vous souhaitez vous aussi tester FlatPress, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel.

Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer