Carnets de Voyage

la Maison Blanche ouvre le code de sa plateforme de pétition

Lors de son investiture, Le président Obama s’était engagé à créer le gouvernement plus ouvert et le plus participatif de toute l’histoire des États Unis. Une des réalisations de cet engagement a été la naissance en septembre 2011 de « We the people » (Nous le peuple), un outil simple et puissant permettant à tout citoyen américain d’adresser des pétitions au gouvernement Obama. Si une pétition rassemble un nombre minimum de signatures dans un délai défini, les responsables politiques se doivent alors de l’examiner et  de publier une réponse officielle.

Parmi nos engagements, nous lançons un nouvel outil en ligne – appelé «We the People» – pour permettre aux Américains de saisir directement la Maison Blanche, et nous partagerons cette technologie afin que chaque gouvernement au monde puisse permettre à ses citoyens de faire de même.

– Le président Barack Obama, Septembre 20, 2011

President Barack Obama participe à l’Open Government Partnership au Waldorf Astoria Hotel de New York, le 20 septembre 2011. (Photo officielle de la Maison Blanche par Samantha Appleton)

Distribuer le code source de cette application a pour but de donner aux gouvernements et autres organisations compétentes la possibilité d’utiliser cette plate-forme pour engager leurs propres citoyens et adhérents. De plus, l’examen du public et sa contribution à la base du code de l’application permettra de renforcer et d’améliorer la plate-forme.

Les améliorations attendues par le gouvernement américain grâce à la collaboration du plus grand nombre sont entre autres:

  • Le développement d’une API permettant aux utilisateurs de ne plus être obligés de se rendre sur le site dédié pour signer une pétition mais de le faire via un site tiers avec bien entendu un certain niveau de contrôle comme la vérification de l’adresse courriel,
  • L’intégration des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook afin que les pétitions puissent non seulement êtres partagées mais également signées sur ces derniers,
  • Doter l’application d’une interface mobile dédiée.

Le code source est disponible à partir des dépôts GitHub de la Maison Blanche. Le système nécessite Drupal 7, MySQL 5, PHP et MongoDB pour fonctionner. Ce logiciel est sous licence GPLv2.

Amusez-vous bien.

Sources : The H Open & le fichier README du projet

 

 

C’est l’été, le blog tourne au ralenti

L’Âne à Nath : Ânes & Savonnerie

Depuis ce week-end, le blog tourne au ralenti : pas le temps d’écrire de nouveaux billets, des commentaires validés au compte goutte,…

Plusieurs raisons à cela :

  • Je viens d’emménager dans ma nouvelle maison et comme il n’y a jamais eu de ligne téléphonique, je dois en faire installer une pour avoir internet. La tranchée est prête, les gaines sont passées jusqu’au pied du mur mais ce mur étant en pierre et très épais, je dois le percer.
  • Mon épouse lance son projet professionnel, elle crée un élevage d’ânes avec fabrication artisanale de savons au lait d’ânesse. Je profite donc de mes vacances pour l’aider à aller chercher les ânes, monter les parcs et réaliser les travaux nécessaires à l’activité.

Cadichon, âne commun âgé d’un mois et dune semaine

Les seuls billets que j’écris actuellement se trouvent donc sur son site à la rubrique les nouvelles de la ferme.

À très bientôt autour d’Ubuntu et de Linux.

Construisez correctement vos phrase en Anglais avec PYEnglish pour Ubuntu

Si vous êtes amené à parler ou écrire dans la langue de Shakespeare, vous avez peut-être des difficultés quant aux tournures de phrases et vous serez sans doute heureux de découvrir PYEnglish : Practice Your English.

Cette application propose une multitude de phrases à conjuguer dans une forme et un temps demandé. Vous pouvez ensuite écouter cette fameuse phrase à condition de ne pas craindre la voix robotique et synthétique de la machine ! Vous pouvez l’écouter ci-dessous pour en juger par vous-même.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le site officiel de l’application propose même de charger des phrases créées par d’autres utilisateurs, voire même de créer les vôtres pour à votre tour en faire profiter tout un chacun.

Une fois le fichier téléchargé, allez dans « File » puis « Open Sentences File… » pour le charger dans PYEnglish.

PYEnglish n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:costales/pyenglish && sudo apt-get update && sudo apt-get install pyenglish

Une fois l’installation terminée, relancez votre session, ouvrez votre dash et cherchez PYEnglish

Amusez-vous bien.

Source : iloveubuntu

Un traducteur dans le dash Unity d’Ubuntu

Unity Translator Lens est un outil permettant de traduire des mots ou des expressions en utilisant le dash d’unity.

Il suffit d’ouvrir le dash, de choisir langue d’origine et langue recherchée puis de taper le texte à traduire pour obtenir instantanément le résultat. Plusieurs langues sont disponibles mais les chemins peuvent être parfois tortueux puisque pour passer de l’anglais en français il faudra d’abord traduire de l’anglais vers l’espagnol puis de l’espagnol vers le français, ce qui peut parfois réserver quelques surprises quant au résultat.

Unity Translator Lens n’étant pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:atareao/lenses && sudo apt-get update && sudo apt-get install unity-lens-translator apertium-en-ca apertium-eo-ca apertium-eo-es apertium-es-ca apertium-es-gl apertium-es-pt apertium-es-ro apertium-eu-es apertium-fr-ca apertium-fr-es apertium-oc-ca apertium-oc-es apertium-pt-ca apertium

Tapez simultanément sur les touches [Alt] et [F2] et, afin de relancer Unity, entrez la commande

unity --replace

Une nouvelle lens apparaît alors dans le dash.

Amusez-vous bien.

Source : iloveubuntu

Granola et Ubuntu : adieu la pollution, bonjour les économies

Granola est une application qui permet de réduire intelligemment la consommation de votre CPU et par conséquence d’économiser de la durée de vie pour votre machine, de l’argent pour votre porte monnaie et des rejets de CO2 pour notre planète.

Une fois l’application lancée, les informations sont accessibles à partir de l’icône du tableau de bord.

Granola vous informe des économies que vous réalisez en KwH, €, CO2 et énergie consacrée au CPU, le tout en Anglais. Heureusement, les icônes parlent d’elles mêmes.

Le clic droit sur cette même icône vous permet d’accéder au paramétrages du mode d’économie que vous souhaitez réaliser, de l’unité de mesure et du tarif de l’électricité (disponible ici).

Granola n’est pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez donc l’installer qu’en toute connaissance de cause.

La première opération consiste à télécharger ici le dépôt (12.04 LTS uniquement, pous les versions antérieures, c’est ici) en choisissant « Ouvrir avec logithèque Ubuntu ».

Une fois la logithèque ouverte, cliquez sur « Installer ».

Ouvrez ensuite un terminal et entrez la commande :

sudo apt-get update && sudo apt-get install granola-gui

Vous trouverez l’application dans votre dash.

Si vous souhaitez que Granola démarre automatiquement, il suffit de l’ajouter dans la liste des applications au démarrage accessible par le bouton d’extinction de votre Ubuntu.

Vous pouvez désormais contribuer à la sauvegarde de notre planète bleue.

Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer