Éducation

Ri-li, le jeu éducatif libre du petit train en bois qui apprend les Droits de l’Homme

Ce n’est pas tous les jours que je parle d’un jeu mais ce sympathique petit train de bois m’a donné l’envie de le faire.

Toute personne ayant possédé un téléphone Nokia a joué au moins une fois dans sa vie à Snake, le fameux serpent qui grandit au fur et à mesure qu’il s’alimente et qui finit fatalement par se mordre lui-même. Le petit train de ce jeu fonctionne sur le même principe et peut être classé dans la catégorie des jeux d’arcade pour enfants de 7 à 77 ans.

La grande différence avec notre antique GSM est le côté éducatif du jeu. En effet, entre chaque niveau -et il y en a cinquante- vous devez pour gagner cinquante points supplémentaires répondre à une question portant sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Le jeu lui aussi est Universel puisque proposé dans quatorze langues : Allemand, Anglais, Arabe, Breton, Chinois, Espagnol, Espéranto, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe, Slovaque et Suédois.

Ri-li est sous licence GPL et existe pour Windows, Mac, Linux et même Amiga OS4. Il est téléchargeable sur la page « Download » du Site Officiel.

Pour les utilisateurs d’Ubuntu, Ri-Li est présent dans les dépôts officiels, il suffit donc pour l’installer soit de passer par la logithèque Ubuntu, soit par le terminal en copiant la commande

sudo apt-get install ri-li

Un grand merci à « Linux and Friends » qui m’a permis de découvrir ce jeu et qui m’a par la même occasion donné envie de relire la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.Je profite de l’occasion que me donne ce billet pour vous inviter à relire les trente articles de cette fameuse Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

  • Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

  • Article 2

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion,d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

  • Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

  • Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

  • Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

  • Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

  • Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

  • Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

  • Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ni exilé.

  • Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunalindépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matièrepénale dirigée contre elle.

  • Article 11

1.   Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.2.   Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis.

  • Article 12

Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

  • Article 13

1.   Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.

2.   Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

  • Article 14

1.   Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.2.   Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

  • Article 15

1.   Tout individu a droit à une nationalité.2.   Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

  • Article 16

1.   A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion,ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.

2.   Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.

3.   La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’Etat.

  • Article 17

1.   Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.2.   Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété

  • Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

  • Article 19

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

  • Article 20

1.    Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.2.    Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

  • Article 21

1.    Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis..    Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays.

3.    La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics; cette volonté doit s’exprimer par desélections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivantune procédure équivalente assurant la liberté du vote.

  • Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à s a dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.

  • Article 23

1.    Toute personne a droit au travail, au libre choix de son trav ail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2.    Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal3.    Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

3.    Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense deses intérêts.

  • Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

  • Article 25

1.   Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille,notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

2.   La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

  • Article 26

1.   Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.

2.   L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entretoutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des NationsUnies pour le maintien de la paix.

3.   Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

  • Article 27

1.   Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent2.   Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l’auteur.

  • Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

  • Article 29

1.   L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.

2.   Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.

3.   Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

  • Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant, pour un État, un groupement ou un individu, un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

(Source : Mission de coordination pour les droits de l’Homme, août 2005)

Calibre ou comment lire en toute liberté sous Linux

En ces temps de règlementation de l’internet et des droits d’auteur, permettez moi de vous parlez de Calibre.

Calibre est une application libre permettant la lecture de livres électroniques, la gestion de sa bibliothèque, la lecture de flux RSS mais également la conversion des fichiers de type e-book.

Calibre

Calibre permet également de synchroniser sa bibliothèque avec son lecteur habituel de livres éléctronique. La liste des lecteurs pris en charge semble relativement importante comme on peut le voir sur l’image ci-dessous.

La liste des formats de conversion est-elle aussi intéressante :

 

Formats de conversion

 

L’interface est séduisante, agréable et pratique d’utilisation et la gestion de la bibliothèque aisée.

Calibre propose également de suivre des flux d’informations…

…mais vous pouvez également lire des flux de votre choix :

Calibre est disponible pour Windows, pour Mac mais également pour de multiples distributions Linux (page de téléchargement). En ce qui concerne les utilisateurs d’Ubuntu, Calibre est présent dans les dépôts, vous pouvez-donc l’installer soit en passant par la logithèque Ubuntu,

soit en ouvrant un terminal et en copiant la commande ci-dessous :

sudo apt-get install calibre

Vous trouverez Calibre dans la rubrique « Bureautique » de vos applications.

Il ne vous reste plus qu’à alimenter votre bibliothèque.Si vous souhaitez vous faire plaisir avec des livres libres de droit, je vous conseille d’aller faire un tour sur

Amusez-vous bien et… bonne lecture

DoudouLinux, une distribution sécurisée rien que pour vos enfants

J’avais il y a quelque temps écrit un billet sur Qimo, une distribution pour les enfants. Suite à un commentaire laissé par JM, je vais aujourd’hui vous présenter DoudouLinux.

DoudouLinux est une distribution basée sur Debian  et prévue spécialement pour les touts petits. Elle se présente sous forme de Live CD et permet à vos enfants de jouer sur l’ordinateur en toute sécurité puisque sans connexion internet.

DoudouLinux ne s’installe pas, il suffit de télécharger l’image iso, de la graver et de démarrer l’ordinateur sur le CD.

DoudouLinux démarre très rapidement pour arriver sur une interface intuitive et pratique pour notre progéniture.

Comme on le voit sur l’image ci-dessus, la plupart des jeux proposés sont éducatifs et permettent à nos bambins d’apprendre en s’amusant.

  • Ci-dessous une palette de jeux pour apprendre le maniement de la souris

  • Comment déplacer nos amis les animaux en utilisant clic droit et clic gauche :

  • Ici un jeu connu de tous, Monsieur Patate :

  • Et plein d’autres applications disponibles :

  • Sans pour autant oublier l’administration du système

En ces périodes de départ en vacances, quoi de mieux pour occuper intelligemment vos enfants  dans la voiture, le train ou l’avion ?

Cette distribution a été ce matin même essayée par mon fils Nathan (6 ans et demi), il a bien aimé.

P.S.: il est à priori possible d’installer DoudouLinux sous Debian/Ubuntu en passant par les dépôts prévus à cet effet mais je n’ai pas testé.

Amusez-vous bien.

Qimo : Une distribution Linux pour les enfants

Qimo est une distribution dérivée d’Ubuntu ou plutôt de Xubuntu puisque utilisant l’environnement de bureau Xfce et orientée vers les enfants de 3 à 10 ans.

J’ai voulu dans un premier temps l’essayer sous VirtualBox (et on voit bien ici qu’il s’agit d’un dérivé de Xubuntu)…

…puis j’ai souhaité  la faire tester ce week-end à mes enfants en téléchargeant l’iso et en l’installant en mode persistant sur une clé USB bootable.

Mes deux petits garçons de 6 et 8 ans ont d’abord apprécié l’environnement et le thème proposé par défaut

Ils ont ensuite essayé les applications éducatives…

…mais celle qu’ils ont le plus apprécié est sans aucun conteste…

…la suite GCompris.

Ce que moi je n’ai pas compris, c’est que cette distribution pour enfant n’intègre pas par défaut un contrôle parental comme Nanny qui me semble être le minimum requis vu le public concerné même si la solution la plus simple reste de couper l’acces internet, ce qui ne nuit pas à l’utilisation des suites logicielles éducatives. Une autre solution simple est d’installer l’extension FireFox ProCon Latte couplée avec Public Fox afin de vérouiller l’accès aux modules complémentaires du navigateur.Le fait que ce soit la version 8.10 de Xubuntu ne m’a en aucun cas dérangé puisque l’objectif de cette distribution est d’offrir un environnement pour les enfants (pas pour les parents !).

Au final, comme mes deux p’tits loups utilisent le même ordinateur Ubuntu que leur grand frère de 16 ans avec leur propre session, je leur est installé GCompris

sudo apt-get install gcompris

puisque cette sympathique suite est disponible dans les dépôts officiels.Les applications Qimo par défaut :

Les liens :

Amusez-vous bien (surtout vos enfants !)

Lettre à Monsieur Luc Chatel, Ministre de l’Éducation Nationale

Monsieur le Ministre,

Suite au rapport sur le numérique à l’école de Jean-Michel Fourgous, député UMP, je viens d’apprendre avec stupeur que la France occupait la 24ème place au classement du taux d’équipement des écoles primaires avec 12,5 ordinateurs pour cent élèves avec seulement 1% des écoles primaires équipées.

Savez-vous, Monsieur le Ministre qu’il existe aujourd’hui des solutions libres et gratuites qui, hormis le coût du matériel permettraient d’équiper nos écoles en systèmes d’exploitations et logiciels entièrement gratuits et ce en toute légalité ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que des distributions éducatives gratuites sont disponibles en Français (exemple : Edubuntu)?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que la Gendarmerie Nationale et que l’Assemblée Nationale utilisent déjà ces solutions libres ?

Ne pensez-vous pas, Monsieur le Ministre que le fait d’utiliser des systèmes d’exploitation et des logiciels libres et gratuit permettrait de prôner certaines valeurs comme… Liberté, Égalité, Fraternité ?

Ne pensez-vous pas, Monsieur le Ministre qu’utiliser des applications disponibles pour tous éviterait de télécharger leurs équivalents commerciaux de façon illégale ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que si lors du renouvellement du parc informatique des administrations vous récupérez ces PC pour nos écoles, il vous suffira d’y installer ces distributions libres pour que ce matériel bénéficie d’une seconde jeunesse ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que certains pays comme le Nicaragua sont actuellement entrain de développer ces solutions dans leurs écoles ?

J’imagine, Monsieur le Ministre que comme moi vous ne sauriez vous satisfaire du constat désastreux de ce rapport en fermant les yeux et que vous saurez vous inspirer du travail de vos homologues Nicaraguayen qui se sont rapprochés des communautés « Libres ».

Dans l’attente de vos futurs projets concernant ce dossier je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April