Etats d’Âme

Anniversaire

Cela fait aujourd’hui un an jour pour jour que le Clapico’s Blog est né : d’abord sur Blogger puis sur WordPress avec son propre nom de domaine.

Ce blog avait pour premier objectif de faire partager mes expériences, mes découvertes et mes astuces sur Ubuntu.

J’y ai inséré au fil du temps quelques coups de gueule et états d’âme.

Mon premier constat est que tant que j’écris des billets informatifs, tout va bien, les lecteurs complètent parfois dans les commentaires et apportent leurs expériences personnelles. Si par contre je décide de faire parler mon coeur, cela tourne très vite à la polémique avec son lot de dommages collatéraux.Pour l’avenir, deux solutions s’offrent à moi :

  • Rester dans le premier cadre que je m’étais fixé : informer au risque d’être parfois frustré,
  • Continuer de temps en temps à exprimer des opinions plus personnelles au risque de faire naitre des polémiques.

Dans le premier cas je ne prend aucun risque et ne blesse ni n’offense personne en restant bien sage. Dans le deuxième cas, en revanche, je prends le risque de fâcher, d’énerver et de provoquer quelques dérapages et réactions malheureuses car les billets « coups de gueule » sont en principe écrits sous le coup d’une émotion et que, dès qu’on touche aux émotions, les passions se déchainent car c’est le cœur qui parle.

Je décide donc que, lorsque je me lancerai à écrire ce type d’article je prendrai le temps qu’il faudra pour lire et relire avant de publier afin que chaque mot soit bien pensé, bien pesé. Ce type de sujet, même si en principe est à propos du libre dans notre société ne figurera plus sur le « Planet Libre » car effectivement, il n’apporte aucune contribution au monde du libre et ne risque que de diviser les opinions des uns et des autres. Ce billet n’y figurera donc pas lui non plus.

En attendant le prochain billet, merci à tous ceux qui me lisent et qui me donnent envie de continuer.

Cas de conscience…

Hier soir, mon fils est rentré de l’école en disant : « Papa, installe moi Power-Point, j’ai une présentation à faire pour l’école. »Je lui ai répondu que sur son PC  qui utilise Ubuntu, il pouvait utiliser « Présentation » de la suite Open Office.

Ce à quoi il a répondu à la manière de l’ado de 15 ans : « Non, il a dit qu’on devait apprendre à utiliser Power Point ! »Du coup, deux choix s’offraient à moi :

  • J’achète un pack office (ou pire, je télécharge illégalement) et je l’installe dans Ubuntu avec « PlayOnLinux ». L’avantage de cette solution est de ne se prendre la tête ni avec l’enfant, ni avec l’école. L’inconvénient est que j’accepte de rentrer dans le système éducatif qui impose Microsoft à nos enfants.
  • J’écris un mot à l’enseignant en lui expliquant que ça démarche, c’est « pas bien », qu’il existe des solutions libres, gratuites et utilisables sur toutes les distributions, que puisqu’en France l’enseignement est libre, il serait logique d’utiliser des logiciels libres… L’avantage est que d’une part j’informe, d’autre part je montre mon désaccord. L’inconvénient est que connaissant le prof, c’est mon fils qui risque de subir les foudres de celui-ci jusqu’à la fin de l’année scolaire (année du brevet).

Finalement, c’est ce cher ado qui a tout seul trouvé la solution : « Au fait, Papa, te prends pas la tête, c’est un travail à réaliser par groupe de trois, j’irai le faire chez un pote qui a Windows !!! »Je reconnais humblement que ce n’est sans doute pas la plus héroïque des solutions mais, ai-je le droit, à l’âge des complexes, de la crise d’identité et du « non » systématique de l’adolescent de lui imposer de se singulariser sans qu’il n’en sorte indemne ?

Lettre à Monsieur Luc Chatel, Ministre de l’Éducation Nationale

Monsieur le Ministre,

Suite au rapport sur le numérique à l’école de Jean-Michel Fourgous, député UMP, je viens d’apprendre avec stupeur que la France occupait la 24ème place au classement du taux d’équipement des écoles primaires avec 12,5 ordinateurs pour cent élèves avec seulement 1% des écoles primaires équipées.

Savez-vous, Monsieur le Ministre qu’il existe aujourd’hui des solutions libres et gratuites qui, hormis le coût du matériel permettraient d’équiper nos écoles en systèmes d’exploitations et logiciels entièrement gratuits et ce en toute légalité ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que des distributions éducatives gratuites sont disponibles en Français (exemple : Edubuntu)?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que la Gendarmerie Nationale et que l’Assemblée Nationale utilisent déjà ces solutions libres ?

Ne pensez-vous pas, Monsieur le Ministre que le fait d’utiliser des systèmes d’exploitation et des logiciels libres et gratuit permettrait de prôner certaines valeurs comme… Liberté, Égalité, Fraternité ?

Ne pensez-vous pas, Monsieur le Ministre qu’utiliser des applications disponibles pour tous éviterait de télécharger leurs équivalents commerciaux de façon illégale ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que si lors du renouvellement du parc informatique des administrations vous récupérez ces PC pour nos écoles, il vous suffira d’y installer ces distributions libres pour que ce matériel bénéficie d’une seconde jeunesse ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre que certains pays comme le Nicaragua sont actuellement entrain de développer ces solutions dans leurs écoles ?

J’imagine, Monsieur le Ministre que comme moi vous ne sauriez vous satisfaire du constat désastreux de ce rapport en fermant les yeux et que vous saurez vous inspirer du travail de vos homologues Nicaraguayen qui se sont rapprochés des communautés « Libres ».

Dans l’attente de vos futurs projets concernant ce dossier je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

Internet au travail, mais que font les Geeks ?

Avertissement : si vous êtes DRH ou employeur, ne lisez pas ce billet.

Depuis quelques temps, j’utilise l’outil de statistiques en temps réel Footprint. Cet outil me permet de visionner gratuitement (pour le moment en tout cas) les visites des uns et des autres sur mon blogue.

Footprint est plutôt précis pour un outil gratuit puisqu’il me donne des petites fiches sur mes visiteurs comme celle ci :

ou plus précises comme celle la :

Mais ce qui m’éclate le plus, c’est de lire le nom du fournisseur d’accès lorsque j’affiche la tableau récapitulatif des dernières visites en mode « augmentez » (c’est comme ça que c’est orthographié sur cet outil).

Si le visiteur est à son domicile on verra comme sur la première image du billet que son fournisseur d’accès (ISP / org) est Free SAS.

Dans la réalité, voici où vous vous trouvez lorsque vous-vous promenez sur mon site :

Et moi, pendant ce temps là, je me marre !!!

Amusez-vous bien (au travail) 🙂

P.S. : j’ai écrit ce billet de chez moi !

Ubuntu et Docteur Who

Dans l’épisode « La Fin des Temps » de la série britannique Docteur Who diffusée le 25 décembre 2009 sur BBC 1, les travaux de Naismith sur « la porte des temps » sont réalisés sur des ordinateurs utilisant Ubuntu (On ne le voit que dans « les coulisses du tournage », pas dans l’épisode en lui-même – Merci Lenezir)

Vive les OS Libres à la télévision !!!

D’après « Popey » qui est l’inspirateur de ce billet, il semblerait qu’il s’agisse de la version Ubuntu 6.06 (The Dapper Drake »)

Informations sur la série (source Wikipédia) :

Doctor Who est une série télévisée britannique de science-fiction. La série originale compte 679 épisodes de 26 minutes (dont 255 en noir et blanc), 15 épisodes de 45 minutes et un épisode de 90 minutes, créée par Sydney Newman et Donald Wilson et diffusée du 23 novembre 1963 au 6 décembre 1989 sur BBC One. Il s’agit de la plus longue série de science-fiction du monde.En France, la série a été diffusée à partir du 12 mars 1989 sur TF1. Cette dernière a commencé la diffusion avec les aventures du Quatrième Docteur (Tom Baker).Une deuxième série, faisant suite à la première, est diffusée depuis le 26 mars 2005 sur BBC One, depuis le 5 novembre 2005 sur France 4 et depuis le 3 janvier 2006 sur le canal québécois spécialisé Ztélé. En Belgique francophone, elle est diffusée depuis le 16 février 2008 sur La Deux.Considérées comme un tout, les deux séries comptent plus de 750 épisodes.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April