Indispensables

Firefox 8 « Nightly » en Français dans votre Ubuntu

Pour celles et ceux qui, suite à mon précédent billet ont installé Firefox 8 Nightly, voici comment bénéficier de cette dernière mouture de ce navigateur dans notre belle langue de Molière.

Ouvrez la page : https://ftp.mozilla.org/pub/mozilla.org/firefox/nightly/latest-mozilla-central-l10n/linux-x86_64/xpi/

Choisissez firefox-8.0a1.fr.langpack.xpi (ou cliquez sur ce dernier lien).

Autorisez l’installation (Allow)

Lancez l’installation (Install Now) puis redémarrez Firefox Nightly. Vous bénéficiez désormais de la version francophone de votre navigateur préféré.

Amusez-vous bien.

 

Offrez des possibilités supplémentaires au « clic droit » Nautilus de votre Ubuntu

Nautilus Actions est une application permettant d’ajouter des actions supplémentaires au « clic droit » de l’explorateur de fichiers Nautilus.

Nautilus Actions étant présent dans les dépôts d’Ubuntu, il suffit pour en bénéficier de l’installer en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install nautilus-actions

Une fois installé, ouvrez votre dash et entrez « nauti… » afin de le rechercher

et lancez le afin de paramétrer la ou les fonctions supplémentaires de votre choix. Pour l’exemple j’ajouterai gThumb.

Cliquez sur l’icône ajouter

Dans l’onglet Action, allez dans Context label et indiquez le texte qui apparaîtra dans le menu. Pour l’icône, vous trouverez celui de l’application recherchée dans /usr/share/icons/hicolor/48×48/apps/votre application.

Passez ensuite à l’onglet Command. La rubrique Label sert à indiquer le titre. Path quant à lui correspond à la commande à lancer; dans mon exemple ce sera gthumb. La rubrique Parameters, comme son nom l’indique,  permet d’ajouter différents paramètres. Pour connaître la liste de ces derniers, cliquez sur le bouton Legend.

Enregistrez votre travail

Il ne reste plus qu’à rebooter sa session pour que la modification soit prise en compte et que la nouvelle ligne apparaisse.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

Unity Grab Handles ou comment ajouter d’inutiles poignées à vos fenêtres

Dans la série puisque ça ne sert à rien c’est forcément indispensable, voici un moyen amusant de redimensionner ou déplacer vos fenêtres à l’aide de poignées !

Si vous avez déjà installé le Gestionnaire de Configuration CompizConfig, vous bénéficiez déjà de cette fonctionnalité inutile. Si ce n’est pas le cas, il vous suffit de passer par la logithèque ou par la ligne de commande en entrant dans votre terminal :

sudo apt-get install compizconfig-settings-manager

Nous devons maintenant ouvrir le gestionnaire en cliquant sur le bouton d’extinction du tableau de bord puis en allant sur « préférences du système » afin d’ouvrir le centre de contrôle.

Ouvrez ensuite le gestionnaire de configuration CompizConfig

Vérifiez à la rubrique « Chargement d’image » que la case Png soit bien cochée

Rendez-vous ensuite à la rubrique Unity MT Grab Handles. Vérifiez ici aussi que la case soit cochée…

Et cliquez dessus afin de configurer ces poignées.

Cliquez sur « Désactivé »

Cochez la case « Activé »

Choisissez la combinaison de touches qui vous permettra enfin d’afficher ces fameuses poignées. J’ai choisi chez moi [Ctrl] + [Alt] + [g]

Il ne reste plus lorsqu’une fenêtre est réduite à appuyer simultanément sur les touches choisies à l’étape précédente pour afficher ces fameuses poignées puis les « saisir » à l’aide de la souris.

Amusez-vous bien.

Source : Tech Drive-in

 

 

Évolution de Classic Menu Indicator pour le tableau de bord Unity d’Ubuntu 11.04 Natty Narwhal

Je vous présentais en début de mois Classic Menu Indicator, un lanceur d’applications accessible depuis le tableau de bord Unity  de votre Ubuntu 11.04 Natty Narwhal. J’indiquais alors :

cet indicateur est encore perfectible puisque d’une part il est non modifiable et puisque d’autre part il ne me propose ni l’accès à la rubrique « Raccourci », ni à la rubrique « Système »

Bonne nouvelle, cet indicator vient d’évoluer et les accès aux rubriques « Préférences » et « Administration » y sont désormais intégrées.

La deuxième évolution, plus discrète, concerne l’icône mono de l’indicateur qui s’intègre beaucoup mieux dans l’environnement Unity d’Ubuntu.

  • Avant :

  • Après :

Il ne manque plus que l’accès aux raccourcis mais gageons que cela arrive rapidement.

Pour bénéficier de ces dernières évolutions ainsi que des prochaines, il suffira d’ajouter l’adresse des dépôts et de lancer (ou relancer) l’installation de Classic Menu Indicator. Comme ce dernier n’est pas présent dans les dépôts officiels d’Ubuntu, ne suivez la procédure ci-dessous qu’en toute connaissance de cause. Il convient également de préciser qu’il s’agit encore d’une version Alpha susceptible de présenter quelques bugs.

Ouvrez un terminal et copiez la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:diesch/testing && sudo apt-get update && sudo apt-get install classicmenu-indicator

Redémarrez votre session.

Amusez-vous bien.

Dis Clapico, comment j’enlève ces PPA de ma Ubuntu ?

Régulièrement je propose sur ce blog des applications, des applets, des indicators… qui ne proviennent pas des dépôts officiels d’Ubuntu. Bien entendu, j’indique alors de n’installer ces applications qu’en toute connaissance de cause en rouge et en caractères gras mais… qui lit ce type d’avertissement ? Il est facile lorsque l’application en question ne convient pas ou ne convient plus de la supprimer à l’aide d’un sudo apt-get remove mais quid des dépôts ajoutés ?

Commentaire original posté par nova_jerem
Étant donné le nombre de ppa dont vous faites mention dans vos articles, il serait peut-être judicieux de faire un post sur ppa-purge…

C’est suite à ce commentaire que j’ai décidé d’écrire ce billet.

Plusieurs solutions existent pour supprimer ces fameux PPA.

  • En ligne de commande

La première solution consiste à enlever le PPA en question à l’aide d’une simple ligne de commande à entrer dans un terminal :

sudo apt-add-repository --remove ppa:nom_du_dépôt

Cette solution ne supprimera pas les paquets du PPA en question. Si vous souhaitez également les supprimer, il faudra au préalable installer PPA-purge en passant soi par la logithèque Ubuntu, soit en entrant dans un terminal la commande

sudo apt-get install ppa-purge

Une fois PPA-purge installé, la commande pour supprimer le PPA et ses paquets sera

sudo ppa-purge ppa:nom_du_dépôt

Si vous ne vous souvenez pas du nom du PPA installé, ouvrez votre centre de commande Ubuntu en passant par le bouton d’extinction du tableau de bord et en choisissant « réglages du système » et sélectionnez « Sources de logiciels » onglet « autres logiciels » (ou dans la rubrique Administration pour les menus Gnome).

  • À l’aide d’une interface graphique

Alin Andrei a concocté il y a quelques temps un outil permettant à la fois de lister ses PPA, de les supprimer avec ou sans les paquets, d’en rechercher de nouveaux sur Launchpad, de vérifier les doublons, de les sauvegarder, de les restaurer…

Pour utiliser les différentes fonctionnalités de Y PPA Manager puisque tel est son nom, il faudra penser à double cliquer sur la fonction désirée.

Y PPA Manager n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause… en ajoutant un nouveau PPA !

Pour ce faire, il faut ouvrir un terminal et entrer la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/y-ppa-manager && sudo apt-get update && sudo apt-get install y-ppa-manager

Y PPA Manager se trouve désormais dans la rubrique Système de votre dash Unity (ou dans la rubique Outils Système de votre menu Gnome).

Amusez-vous bien

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April