Informations Système

Steel Conky, Un Conky Geek dans votre Ubuntu

Steel Conky est un Conky original composé de plusieurs cadrans en forme de compteur automobile.

Le premier nous donnera l’heure dans une magnifique montre analogique, , la date et le temps écoulé depuis l’ouverture de ce dernier.

Le second nous renseigne sur l’utilisation du processeur, de la mémoire RAM, la température et le disque dur.

Le troisième et dernier concerne le Wifi, l’état de la batterie, le volume sonore ainsi que le débit montant et descendant.

  • Si vous ne l’avez pas déjà fait, la première étape consistera à installer Conky qui est présent dans les dépôts officiels en ouvrant un terminal et en entrant la commande suivante :

sudo apt-get install conky

  • La seconde étape sera la création du dossier dans lequel sera installé Steel Conky. Pour cela, la commande est la suivante :

mkdir -p /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky

  • La troisième étape est le téléchargement du script et sa décompression à l’aide de la commande

wget http://gnome-look.org/CONTENT/content-files/133654-Steel_Conky.zip

unzip 133654-Steel_Conky.zip

  • La quatrième étape est la création du dossier qui contiendra la police utilisée par Steel Conky :

sudo mkdir /usr/share/fonts/truetype/steelconky
sudo cp -r fonts/ /usr/share/fonts/truetype/steelconky

  • La cinquième et dernière étape consiste à copier cette police dans le dossier :

cd  /home/Votre_nom_d_utilisateur/Conky

cp -r steel_*/ ~/.Conky
sudo fc-cache -fv

Steel Conky est enfin prêt à fonctionner, il ne reste plus qu’à le lancer à l’aide de la commande suivante :

cd ~/.Conky/steel_amber
sh start_conky.sh

Steel Conky existe également en bleu, pour l’utiliser la commande est la suivante :

cd ~/.Conky/steel_blue
sh start_conky.sh

et en vert :

cd ~/.Conky/steel_green
sh start_conky.sh

Bien entendu, il est possible d’automatiser le lancement de Steel Conky en l’ajoutant dans sa liste des applications au démarrage. Pour cela, il suffit d’aller dans Système > Préférences > Applications au démarrage et de cliquer sur « Ajouter »

Il ne reste plus qu’à remplir le champs « Nom » en indiquant par exemple « Steel Conky » et de renseigner la commande en fonction de la couleur choisie :

  • Orange /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky/steel_amber/start_conky.sh
  • Bleu /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky/steel_blue/start_conky.sh
  • Vert /home/Votre_nom_d_utilisateur/.Conky/steel_green/start_conky.sh

Amusez-vous bien

Source : Ubuntips

Simplifiez vous Ubuntu avec le centre de contrôle (ou Ubuntu pour les Nuls)

Qui a dit qu’Ubuntu était compliqué à paramétrer et ne s’adressait qu’aux Geeks ? Il suffit d’ouvrir le centre de contrôle pour accéder à la plupart des réglages de sa distribution préférée !

L’outil est pratique et bien pensé puisque les différents paramétrages que l’on trouve habituellement dans les menus Préférences et Administration sont regroupés ici non plus par ordre alphabétique mais classés par thème.

  • Le premier de ces thèmes concerne tout ce qui est personnel comme l’apparence, les applications au démarrage, la messagerie, etc.

  • Le second est consacré à l’internet et aux différentes connexions

  • Le troisième permet de gérer le matériel et les pilotes

  • Le quatrième, quant à lui concerne le système à proprement parler, qu’il s’agisse d’installer/supprimer des applications par la logithèque ou par synaptic, de gérer le partitionnement, tester le système, etc.

  • Le cinquième et dernier regroupera ce qui n’a pas trouvé sa place dans les précédents thèmes !

Un avantage non négligeable de cet outil est qu’il se trouve déjà dans votre machine, vous n’avez donc rien à installer, juste à l’activer :

Faites un clic droit sur « Applications » et choisissez « Éditer les menus »

Allez dans « Système » et cochez « Centre de Contrôle ».

L’accès au centre de contrôle peut désormais se faire en cliquant sur « Système » (dans votre tableau de bord).

Amusez-vous bien.

Indicateur de verrouillage des majuscules et du pavé numérique pour Ubuntu

Indicator Keylock est un applet de notification permettant de visualiser tout verrouillage des majuscules ou du pavé numérique qui s’avère très pratique lorsque parfois, en voulant jouer les dactylographes d’exception on appuie par inadvertance sur une de ces touches.

Une icône apparait également dans le tableau de bord supérieur  indiquant selon le choix effectué si les majuscules ou si le pavé numérique sont activés.

Indicator Keylock n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

Il faut dans un premier temps ajouter la liste des dépôts en ouvrant un terminal et en copiant la commande ci dessous

sudo add-apt-repository ppa:tsbarnes/indicator-keylock && sudo apt-get update

puis dans un deuxième temps lancer l’installation à l’aide de la commande

sudo apt-get install indicator-keylock

Une fois l’installation terminée, il suffit d’appuyer simultanément sur les touches [Alt] + [F2] afin d’ouvrir le lanceur d’application et d’y entrer la commande indicator-keylock pour lancer l’applet

Le tableau de bord s’est enrichi d’une nouvelle icône et vous êtes averti par une notification à chaque verrouillage du clavier ou du pavé numérique.

Si vous souhaitez des icônes en harmonie avec votre thème, il suffit de les installer :

  • Icône Ubuntu-mono

sudo apt-get install indicator-keylock-ubuntu-mono

  • Icône Humanity

sudo apt-get install indicator-keylock-humanity

  • Icône Elementary

sudo apt-get install indicator-keylock-elementary

Pour activer automatiquement indicator keylock au démarrage, il faut aller dans Système > Applications au démarrage puis cliquer sur « Ajouter » et indiquer indicator-keylock à la ligne « commande ».

Amusez-vous bien

Source : Claudio Novais – Ubuntued

Affichez votre débit internet sur votre tableau de bord Ubuntu / Gnome avec Netspeed

Netspeed est un applet pour Gnome permettant d’afficher le débit de sa connexion internet sur le tableau de bord.Pour l’installer dans Ubuntu, rien n’est plus simple puisque Netspeed est présent dans les dépôts.

  • Solution n°1

Passer par la logithèque Ubuntu

  • Solution n°2

Ouvrir un terminal et copier la commande :

sudo apt-get install netspeed

Une fois Netspeed installé, il suffit de faire un clic droit sur le tableau de bord et de choisir « Ajouter au tableau de bord » puis de selectionner « Moniteur réseau ».

En effectuant un clic droit sur l’applet vous avez accès aux préférences de Netspeed

Vous pouvez alors choisir de modifier l’icône, d’afficher la somme du débit entrant/sortant et/ou d’afficher des octets ou des bits

Vous pouvez également toujours à l’aide d’un clic droit sur l’applet afficher  les « Détails du périphérique »

Amusez-vous bien

La ligne de commande ? Même pas peur !

« Ubuntu, ça à l’air bien mais il faut s’y connaître en informatique, on m’a dit qu’il fallait maîtriser la ligne de commande ».

Même si les distributions Linux évoluent de façon à être accessibles au plus grand nombre et permettent une utilisation classique sans avoir à écrire une seule ligne de commande, l’utilisation du terminal peut parfois s’avérer opportune. J’en veux pour preuve la manière dont les pépins des uns et des autres sont solutionnés sur les différents forums dédiés aux distributions Linux.

Mais si recopier des lignes de commande afin de résoudre un problème c’est bien, les comprendre est encore mieux.CLI Companion est la pour ça. Ce terminal a propose entre autres particularités un lexique des commandes.Attention, CLI Companion ne se trouvant pas dans les dépôts UBUNTU, ne l’installez qu’en toute connaissance de cause.

Pour l’installer, commençons par ouvrir ce fameux terminal afin de renseigner l’adresse des dépôts en recopiant la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:clicompanion-devs/clicompanion-nightlies

Nous allons ensuite mettre à jour notre liste de dépôts à l’aide de la commande suivante :

sudo apt-get update

Puis enfin nous allons lancer l’installation :

sudo apt-get install clicompanion

CLI Companion est désormais accessible depuis le menu Applications > Accessoires > clicompanion

CLI Companion propose une liste non exhaustive de commandes  mais vous pouvez en rajouter facilement au fur et à mesure de vos découvertes et besoins en cliquant sur le bouton « Ajouter » et en renseignant la commande dans le champs prévu à cet effet et en indiquant sa fonction dans le champs « Description ».Par défaut, les commandes personnalisées sont ajoutées à la fin de la liste. Comme CLI Companion n’offre pas d’outils de réagencement des commandes, vous pouvez éditer la base de données et la modifier à votre guise à l’aide de la commande suivante :

sudo gedit /home/votre_session/.clicompanion

Vous pouvez même, si vous le souhaitez traduire les définitions de chaque commande en Français.CLI Companion évitera également les fautes de frappe dans les commandes puisque vous n’aurez qu’à sélectionner celle dont vous avez besoin et à cliquer sur « Appliquer »

Enfin, une fonction recherche permet d’accéder rapidement à la commande souhaitée.En conclusion, cet outil permet d’une part de démystifier l’usage de la ligne de commande et d’autre part d’accroître ses connaissances en ce domaine.

Amusez-vous bien.

Source : Linux MagazinePage Launchpad

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April