O.S.

Ubuntu bientôt sur Tablettes, Smartphones et SmartTV ?

Mark Shuttleworth, le fondateur de Canonical devrait annoncer  à l’Ubuntu Developer Summit d’Orlando en Floride (Du 31 octobre au 4 novembre 2011) l’arrivée prochaine d’Ubuntu sur tablettes, smartphones et smartTV.

En effet, une fois la version 12.04 achevée et stable, Canonical souhaite étendre sa distribution à tous les appareils informatiques.

Shuttleworth a déclaré: «Ceci est la suite naturelle naturelle d’Ubuntu en tant que distribution Linux pour les êtres humains. Puisque les gens sont passés des ordinateurs traditionnels à une nouvelle forme d’informatique, il est important pour nous de rejoindre ces plateformes. Nous allons donc relever le défi de l’utilisation d’Ubuntu sur les smartphones, tablettes et smart-TV.  »

Mark Shuttleworth espère donc une distribution opérationnelle et disponible sur tout type d’appareil pour avril 2014 avec l’arrivée d’Ubuntu 14.04. Il n’existe pas encore de version Alpha et à priori la date de sortie de cette première Alpha n’est pas encore connue même si Canonical travaille d’ores et déjà avec des fabricants de matériel capables de mettre de nouveaux produits sur le marché.

Unity devrait alors jouer un rôle clé dans les plans de Canonical pour apporter l’expérience des utilisateurs d’Ubuntu sur de petits écrans.

On va bien s’amuser…

Source : ZDNet

ASRI Edu: plus qu’une distribution Linux éducative, un vrai projet libre

ASRI Edu est une distribution GNU/Linux  éducative s’adressant aux enfants de 3 à 12 ans mais également à leurs enseignants. Elle est basée sur Puppy/Toutou Linux et existe en trois versions :

  • Une version complète avec une image iso d’environ 700 Mo
  • Un version « light » avec une image d’environ 250 Mo
  • Une version « Profs » avec une image d’environ 750 Mo

Il convient de préciser que l’ASRI  (Association Solidaire de Revalorisation Informatique en milieu scolaire) est une association dont les objectifs sont de faciliter l’accès des enfants à l’outil informatique et aux usages numériques (dans les écoles, les associations, les familles), proposer et promouvoir des solutions logicielles ludo-éducatives gratuites, adaptées aux enfants des écoles primaires (maternelles et élémentaires) et aux collégiens, réaliser une action écocitoyenne (revalorisation de matériel informatique initialement destiné à la destruction), motiver, aider et accompagner la mise en œuvre de projets locaux en adéquation avec les buts de l’association ASRI éducation, communiquer sur sa démarche et sa reproductibilité, partager son savoir-faire avec le plus grand nombre (grand public et professionnels du secteur de l’éducation), développer des partenariats avec les acteurs de notre secteur d’activité (éducation et revalorisation informatique).

Cette distribution ludo-éducative est donc principalement destinée :

  • aux écoles maternelles et élémentaires, ainsi qu’au début du collège
  • aux associations (centres de loisirs, accueils périscolaires, etc.)
  • aux particuliers (parents, grands-parents, etc.)

L’environnement proposé intègre des logiciels ludo-éducatifs dont la qualité a été reconnue par de nombreux acteurs de l’éducation.

Plusieurs « Suites » logicielles ludo-éducatives sont proposées comme :

  • Activités EPI (applications provenant de l’association Enseignement Public et Informatique)
  • Childsplay
  • GCompris
  • Kdeedugames
  • Le Terrier d’AbulÉdu
  • Omnituxhttp://asri.edu.free.fr/pages/ludo-edu_2.0/asri-sommaire.html
  • Psysycache
  • Tux4kids
  • Zindoze ludoedu

On trouvera également toutes les applications indispensables à toute distribution digne de ce nom pour une utilisation régulière de son ordinateur. Pour en avoir la liste complète, il suffit de lire les notes de versions.

Comme de multiples distributions GNU/Linux, ASRI Edu peut être testée en version Live-CD et est téléchargeables à partir de la page « Téléchargement » du site

Amusez-vous bien

Le site ASRI Edu

 

Live VOYAGER 11.10 ou quand sobriété rime avec efficacité


Ma curiosité me poussait depuis quelques temps à tester Voyager 11.10, c’est un commentaire sur un précédent billet qui a accéléré ma décision.

Commentaire original posté par Major Grubert
@Clapico : « Vous l’aurez sans doute remarqué »

A tous les insatisfaits, essayez donc Voyager 11.10 qui est basée sur Xunbuntu 11.10 (une personnalisation de Xfce avec tous les avantages d’Ubuntu – PPA entre autres). Je l’ai installée hier, A côté de LMDE(gnome) et Ubuntu 11.10 (Unity/Gnome-shell). Et j’ai été bluffé.

Cette distribution a fait le choix de se passer d’Unity comme de Gnome Shell en utilisant le bureau XFCE de Xubuntu tout en conservant le minimum syndical du système Ubuntu permettant d’utiliser les PPA et de bénéficier des logiciels et mises à jour d’Oneiric Ocelot, le tout avec l’avantage de pouvoir être installé sur des machines plus anciennes et moins performante grâce à la légèreté d’XFCE.

J’ai donc téléchargé l’image iso de Voyager 11.10 afin de me créer un live-USB pour tester cet environnement.

Le bureau que j’ai découvert est sobre et harmonieux. On y retrouve un tableau de bord supérieur avec accès au menu des applications et paramètres du côté gauche et applets du côté droit. Les applications et accessoires sont également accessibles depuis un dock AWN intégralement paramétrable situé sur la partie inférieure du bureau, le tout utilisant le thème Ambiance et les icônes de F-Dark. Est également présent sous le tableau de bord un Conky « monitoring ».

En ce qui concerne les applications installées par défaut, on retrouvera les traditionnels Firefox et Thunderbird mais également Radio Tray pré programmé avec les principales radios françaises, le lecteur audio Clémentine, le lecteur vidéo VLC, Pitivi pour le montage des vidéos, Minitube pour rechercher des vidéos sur Youtube, etc…
Thunar est également présent pour naviguer dans les fichiers et présente là aussi l’avantage de la légèreté.

Les outils systèmes ne manquent pas puisque l’on trouve dans cette rubrique Boot-repair, déjà-dup, Gufw, BleachBit, Hard infos, Grub-Customer, Cryptkeeper…

La partie bureautique m’a surpris puisque si l’on trouve AbiWord comme traitement de texte, tableurs et outils de présentation sont sur le « Cloud » par le biais de Zoho Webservice mais pourquoi pas ? Tout dépendra de l’utilisation de chacun

Il est de toute façon possible par la logithèque installer la suite LibreOffice !

Quant à l’apparence du bureau, plusieurs possibilités de Conkys sont prévus et l’application Screenlets est présente pour intégrer des widgets.

En résumé, j’ai trouvé une distribution bien faite, harmonieuse, rapide et efficace et bénéficiant d’une multitude d’applications permettant une utilisation (presque) sans n’avoir a rien ajouter. Je me suis contenté d’installer le paquet flashplugin-installer qui pour des raisons de licence n’est pas proposé d’origine.

Voyager 11.10 mérite vraiment d’être essayé. Attention cependant car si vous testez cette distribution, vous risquez peut-être de l’adopter.

Amusez-vous bien

Site officiel et téléchargement

Un Conseil Général développe une distribution basée sur Ubuntu : 5000 Micros

Afin de réduire la fracture numérique, le Conseil Général des Deux-Sèvres a décidé depuis 2009 d’aider les collégiens titulaires d’une bourse en leur fournissant matériel, formation et aide à la connexion internet. Aujourd’hui, le Conseil Général met également des micro-ordinateurs à disposition des personnes âgées et des publics suivis par les travailleurs sociaux.

Les ordinateurs fournis par l’opération 5000 Micros proviennent de la Maaf. Il sont dans un premier temps « nettoyés » de toutes leurs données puis le matériel est vérifié afin d’être soit utilisé, soit mis au rebut. Les distributions 5000 micros sont dérivées d’Ubuntu 10.04 LTS mais il existe plusieurs choix sur le site Solid’R net : Lubuntu Associations, Ubuntu Collégiens et Solid’R net V3 (version de test).

Le réseau Solid’R net recherche pour parfaire cette distribution des testeurs de bonne volonté. Si vous êtes intéressés, rendez-vous sur la page dédiée de leur site afin de télécharger 5000 Micros.

Comme j’ai décidé d’essayer cette distribution dans VirtualBox, voici quelques captures d’écrans et commentaires.

Le premier écran permet de choisir soit le live CD, soit l’installation. C’est cette option que j’ai choisi.

Je suis arrivé sur la « mire » 5000 micros qui est en fait l’écran de chargement de l’installateur.

J’ai ensuite déroulé les différents écrans qui effectivement sont les mêmes que ceux d’une Ubuntu.

Enfin j’ai lancé l’installation.

Une fois l’installation terminée et l’ordinateur redémarré, on se retrouve sur l’écran de connexion GDM.

On notera au niveaux des applications par défaut la présence de ClamTk, Alexandria, PhpCompta, Grisbi, LibreOffice, PowerPoint Viewer, Évolution, Verbiste, GCompris, CaRMetal, Celestia, Childsplay, Dr Géo, TuxMath, Tux Typing, Dia, Gimp, Inkscape, Geekie, Opera, Thunderbird, etc…

A noter également la présence du contrôle parental Nanny

En bref, une distribution sur mesure proposée par le Conseil Général des Deux-Sèvres qu’il convient de saluer pour cette belle initiative.

Amusez-vous bien

 

OpenSourceSoft, une logithèque pour faire connaître le monde du logiciel libre aux utilisateurs Mac et Windows

Une fois n’est pas coutume, ce billet ne traitera ni de Linux en général, ni d’Ubuntu en particulier. Il s’adresse en fait aux utilisateurs de Mac et de Windows désireux de connaître le monde du logiciel libre.

Je vais donc vous parler d’OSS. Il ne s’agit pas bien entendu du fameux espion français incarné à l’écran par Jean Dujardin mais d’OpenSourceSoft, une logithèque qui :

  • a pour but de combler la difficulté d’informations sur le logiciel libre sous Windows et MAC,
  • souhaite le promouvoir en simplifiant son installation et en rendant la recherche de logiciels satisfaisant simple et rapide,
  • souhaite être dans une éthique libre (un fonctionnement comme un wiki, que tout le monde peux enrichir, combler, mettre à jour…)
  • a besoin d’évoluer,
  • a besoin d’un petit coup de pouce pour son lancement.

Il ne s’agit pas de lancer une collecte de fond mais plutôt un appel aux gens de bonne volonté pouvant donner un peu de leur temps, de leur savoir, de leur connaissances…

En effet, même si le projet est déjà en place, beaucoup de choses doivent encore être améliorées, corrigées:

  • Design fait par un accro à la console
  • Fiches faites « à l’arrache » pour combler les espaces vides
  • Failles de sécurité
  • Un JavaScript non présent
  • Des fonctions manquantes…

C’est pour toutes ces raisons qu’OpenSourceSoft recherche:

  • Des rédacteur de fiches
  • Des traducteurs pour proposer ce site dans différentes langues
  • Des designer pour créer une identité visuelle propre au site
  • Des dessinateurs pour donner envie aux visiteurs
  • Des rapporteurs pour faire remonter les bugs et les fonctionnalités manquantes
  • Des développeurs PHP pour mettre en place ces fonctionnalités et corriger ces bugs
  • Des correcteur pour vérifier que le site n’est pas rempli de fautes
  • Des développeurs de logiciels (pour créer un logiciel multi-plateformes proche de la logithèque Ubuntu)
  • Des développeurs JavaScript pour rendre ce site vivant

Comme vous pouvez le constater, il y a de la place pour tout le monde. Si vous souhaitez intégrer l’équipe d’OSS, vous pouvez les contacter de la manière suivante :

  • Par mail à admin[at]osp.leobaillard.org
  • Sur Diaspora* via le tag #OpenSourceSoft
  • Sur Twitter via OSProj
  • Par IRC sur #opensourceproject sur Freenode
  • Sur le forum http://opensourcehelp.fr.nf/
  • Sur la plateforme de développement TeamBox (Inscrivez-vous, puis envoyez votre pseudo par mail, nous vous ajouterons au projet)
  • Sur 99translations pour les traducteurs
  • Sur le site pour les rédacteurs (La partie d’administration est disponible via le konami code comme expliqué sur la page d’aide)

Je souhaite donc bonne chance et longue vie à OpenSourceSoft.

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April