Unity

Un clic droit pour créer lanceurs et raccourcis sur le bureau d’Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot

Je vous présentais il y a quelques jours la possibilité de créer lanceurs et raccourcis sur votre bureau à l’aide du terminal; je vous propose aujourd’hui un script permettant de réaliser la même opération à l’aide d’un simple clic droit sur le bureau.

C’est chez Ubuntu Up que j’ai découvert ce script que j’ai du modifier pour qu’il fonctionne sur le « Bureau » français plutôt que sur le « Desktop ».

Dans un premier temps, nous allons ouvrir un terminal afin de télécharger ce script et de le placer dans notre dossier « Scripts » à l’aide de la commande:

wget http://www.clapico.com/telechargement/Create-Launcher
cp Create-Launcher ~/.gnome2/nautilus-scripts
chmod +x ~/.gnome2/nautilus-scripts/Create-Launcher
mv ~/.gnome2/nautilus-scripts/Create-Launcher ~/.gnome2/nautilus-scripts/"Créer lanceur ou raccourci"

Vous pouvez dès maintenant faire un clic droit sur le dossier.

Naviguez jusqu’à « Scripts » puis « Créer un lanceur »

Amusez-vous bien

EDIT : pour ceux chez qui cela ne fonctionnerait pas, vous devez au préalable installer Gnome-panel en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install gnome-panel

Accéder à ses dossiers depuis le tableau de bord Unity d’Ubuntu

Si vous souhaitez avoir un accès rapide à vos dossiers, vous pouvez désormais utiliser « Indicator-Places » de Shamil afin de créer un menu spécifique accessible depuis le tableau de bord Unity des versions 11.04 et 11.10 d’Ubuntu.

Cette fonctionnalité  n’étant disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

  • Téléchargez Indicator-Places ici pour la version que j’ai francisé ou sur cette page pour la version originale.
  • Décompressez le dossier shamil-indicator-places-5509fae.tar.gz
  • Double-cliquez sur le fichier indicator-places.py afin de faire apparaître le menu en question dans votre tableau de bord.
Pour que cet indicateur apparaisse à chaque démarrage d’Ubuntu, il ne reste plus qu’à l’ajouter dans la liste des applications au démarrage accessible depuis le bouton extinction/réglages situé à droite du tableau de bord.
Cliquez sur « Ajouter » puis, une fois la fenêtre « Ajout d’un programme de démarrage » ouverte, indiquez à l’aide du bouton « Parcourir » le chemin d’accès au fichier indicator-places.py

 

 

Amusez-vous bien

Source : Up Ubuntu

 

Ubuntu bientôt sur Tablettes, Smartphones et SmartTV ?

Mark Shuttleworth, le fondateur de Canonical devrait annoncer  à l’Ubuntu Developer Summit d’Orlando en Floride (Du 31 octobre au 4 novembre 2011) l’arrivée prochaine d’Ubuntu sur tablettes, smartphones et smartTV.

En effet, une fois la version 12.04 achevée et stable, Canonical souhaite étendre sa distribution à tous les appareils informatiques.

Shuttleworth a déclaré: «Ceci est la suite naturelle naturelle d’Ubuntu en tant que distribution Linux pour les êtres humains. Puisque les gens sont passés des ordinateurs traditionnels à une nouvelle forme d’informatique, il est important pour nous de rejoindre ces plateformes. Nous allons donc relever le défi de l’utilisation d’Ubuntu sur les smartphones, tablettes et smart-TV.  »

Mark Shuttleworth espère donc une distribution opérationnelle et disponible sur tout type d’appareil pour avril 2014 avec l’arrivée d’Ubuntu 14.04. Il n’existe pas encore de version Alpha et à priori la date de sortie de cette première Alpha n’est pas encore connue même si Canonical travaille d’ores et déjà avec des fabricants de matériel capables de mettre de nouveaux produits sur le marché.

Unity devrait alors jouer un rôle clé dans les plans de Canonical pour apporter l’expérience des utilisateurs d’Ubuntu sur de petits écrans.

On va bien s’amuser…

Source : ZDNet

Activer le verrouillage du pavé numérique de l’écran de connexion LightDM d’Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot

Contrairement aux versions précédentes, c’est non plus GDM mais LightDM qui gère l’écran de connexion de la dernière version d’Ubuntu et, pour ceux qui comme moi utilisent encore un ordinateur de bureau et qui ont un mot de passe composé de lettres minuscules, majuscules, chiffres et caractères spéciaux, il fallait penser à appuyer sur la touche de verrouillage du pavé numérique à chaque ouverture de session.

C’est chez Tux-planet que j’ai trouvé la solution.

Ouvrez un terminal afin d’installer numlockx à l’aide de la commande

sudo apt-get install numlockx

Une fois ce dernier installé, entrez dans votre terminal la commande

echo "greeter-setup-script=/usr/bin/numlockx on" | sudo tee -a /etc/lightdm/lightdm.conf

Et voilà, vous n’avez plus besoin d’activer le pavé numérique à chaque fois.

Amusez-vous bien

La version 11.10 d’Hybride est arrivée

Cette nouvelle version de la surprenante distribution Hybride 11.10 32 bits est basée sur Ubuntu 11.10. Elle est une évolution d’Hybryde ElodoradOS. Pour mémoire, cette distribution permet d’essayer tour à tour KDE, Gnome 3, Unity 2D, Gnome Panel, Xfce, E17, Lxde, OpenBox, Fleex et maintenant Unity 3D Ses auteurs mettent en avant le fait qu’Ubuntu 11.10 Oneiric Ocelot est une base de premier choix pour le bon fonctionnement d’Hybryde et ce pour plusieurs raisons :

  • Ubuntu a su tirer parti des remarques et déceptions occasionnées par Ubuntu 11.04 Natty Narwhal.
  • Évolutions importantes permettant d’installer KDE 4.7, Cairo-Dock et Gnome-shell à côté d’Unity sans avoir recours à du bricolage
  • Arrivée du nouveau noyau en version 3 qui entre autre gère nativement le driver Nvidia.

Pour cette nouvelle version, les développeurs ont opté pour la sobriété et se sont consacrés à la normalisation de tout ce qui fait tourner cette étonnante distribution. Les scripts sont de ce fait empaquetés sous le nom de « Hybryde-évolution » sur lesquels les copyrights sont apposés  en licence GPL.

Dans les nouveautés qu’il convient de citer, on notera l’apparition d’un centre de contrôle baptisé Hy-geek spécialement codé pour Hybryde et installé d’office sur cette dernière version. Unity 3D est également présent sur cette version même si à mon avis l’intégration n’a pas dû être de tout repos.

Enfin, cerise sur le gâteau, Hybryde 11.10 possède désormais son propre dépôt, ce qui permet l’automatisation des mises à jour de correction ou d’amélioration des paquets spécifiques précédemment cités.

En guise de conclusion, je me contenterai de reprendre l’ancien slogan d’une chaîne de télé : « Hybryde, la petite distribution qui monte… » et de féliciter une fois de plus toute l’équipe des développeurs qui continue à nous permettre  de visiter, tester, essayer tous ces différents environnements.

Amusez-vous bien.

Le site Hybryde

Télécharger Hybryde 11.10

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April