Écoutez la radio dans le terminal d’Ubuntu ou de toute autre distribution Linux

Si vous souhaitez profiter de votre station de radio préférée dans le terminal de votre distribution Linux, rien de plus simple ! Il vous suffit d’installer MPlayer et de connaître l’adresse de la webradio désirée.

MPlayer est disponible dans la logithèque Ubuntu. Si vous préférez l’installer en ligne de commande, ouvrez un terminal et entrez la commande

sudo apt-get install mplayer

Récupérez l’adresse de votre Webradio (voir la documentation Ubuntu-fr) et entrez la commande

mplayer adresse_de_votre radio

Si vous souhaitez écouter Europe 1, la commande sera

mplayer http://vipicecast.yacast.net/europe1

Pour arrêter la diffusion, appuyez sur la touche [Q] ou fermez le terminal.

Amusez-vous bien

Source : Up Ubuntu

Ubuntu Quantal Quetzal GNOME Remix 12.10 en version Alpha sur ma clé USB

Lorsque j’ai appris qu’une version Alpha d’Ubuntu Quantal Quetzal 12.10 sortait en version GNOME, même si la curiosité est un vilain défaut, je n’ai eu qu’une envie : l’essayer! Je me suis donc rendu sur la page de l’Ubuntu Wiki afin de la télécharger.

Comme il s’agit d’une version Alpha, la traduction est incomplète sur l’image ISO mais s’installe en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install language-pack-gnome-fr

J’ai ensuite rebooté la machine pour arriver sur une Ubuntu version GNOME intégralement francisée.

Sont installées par défaut les applications suivantes :

  • «Web» (Epiphany) pour la navigation
  • Evolution pour la messagerie
  • Abiword pour traitement de texte
  • Gnumeric pour les tableaux
  • GDM pour l’écran de connexion
Les ajouts d’applications se font soit en ligne de commande, soit avec le gestionnaire de paquets « Software ».
Le souhait des développeurs étant de proposer une expérience GNOME la plus « pure » possible, Ubuntu Quantal Quetzal GNOME Remix 12.10 utilise l’environnement GNOME 3.6 bêta (GNOME 3.5.90) même si pour des raisons de cohérence avec les dépots d’Ubuntu 12.10, les versions retenues pour  Nautilus et Totem ne sont pas les toutes dernières mais les précédentes.

En ce qui concerne l’utilisation à proprement parler, l’environnement GNOME est dans un premier temps, pour l’habitué d’Unity que je suis un peu déroutant mais j’imagine que la réciproque est vraie, d’autant plus que l’on s’y fait relativement rapidement.  J’ai immédiatement installé mes applications habituelles et testé la machine de la même façon que je l’utilise traditionnellement.

Bien que mes essais soient effectués sur une version Live-USB branchée sur le PC portable de modeste capacité fourni par mon employeur, cette Ubuntu GNOME Remix fonctionne sans lenteur, ni plantage.

Pour une version Alpha et même s’il existe certains bugs connus comme par exemple la faible lisibilité de l’installateur due au thème Adwaita installé par défaut, ce premier essai avec cette version de Quantal Quetzal est très prometteur et devrait réconcilier les déçus d’Unity avec Ubuntu.

Amusez-vous bien

Nostalgique de Gnome 2? Installe Mate 1.4.0 dans ta Ubuntu

Si tu regrettes le bon vieux Gnome 2 de tes précédentes versions d’Ubuntu, voici comment installer Mate 1.4.0 dans ta Ubuntu et retrouver tes bons vieux tableaux de bord d’antan.

Mate est un fork de gnome 2. Il permet d’utiliser une interface exactement semblable à l’ancienne interface de GNOME 2. Il utilise des paquets renommés et des applications de sorte qu’il n’entre pas en conflit avec GNOME 3 et vous pouvez avoir à la fois MATE et GNOME 3 installés dans le même temps, quelque chose qui n’est pas possible avec la version de GNOME 2. (source : documentation Ubuntu-fr).

Mate n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

Nous allons dans un premier temps indiquer l’adresse des dépôts de cette dernière version de Mate en ouvrant un terminal et en copiant la commande

sudo add-apt-repository "deb http://packages.mate-desktop.org/repo/ubuntu precise main"

Nous allons ensuite mettre à jour la liste de nos dépôts à l’aide de la commande

sudo apt-get update

et enfin lancer l’installation en lançant la commande

sudo apt-get install mate-archive-keyring mate-core mate-desktop-environment gdebi

Une fois l’installation terminée, fermez votre session et de retour sur l’écran de connexion, cliquez sur le logo à coté de votre identifiant.

Choisissez « MATE » et connectez-vous.

Vous voilà enfin arrivé sur votre ancienne interface Ubuntu. Pour que celle-ci soit parfaite, il ne reste plus qu’à fixer un bug qui provoque parfois la disparition de certaines icônes à cause d’un conflit entre  mate-settings-daemon et gnome-settings-daemon.

Ouvrez un terminal et entrez la commande

sudo pluma /etc/xdg/autostart/mate-settings-daemon.desktop

Remplacez dans le fichier qui vient de s’ouvrir la ligne

Exec=/usr/bin/mate-settings-daemon

par

Exec=bash -c "/usr/bin/mate-settings-daemon --no-daemon &"

Enregistrez et fermez puis ouvrez le fichier  /etc/xdg/autostart/gnome-settings-daemon.desktop à l’aide de la commande:

sudo pluma /etc/xdg/autostart/gnome-settings-daemon.desktop

Remplacez l’intégralité du texte par

#!/usr/bin/env xdg-open

[Desktop Entry]
Type=Application
Name=MATE Settings Daemon
Exec=/usr/bin/mate-settings-daemon
OnlyShowIn=MATE;Unity;
NoDisplay=true
X-GNOME-Autostart-Phase=Initialization
X-GNOME-Autostart-Notify=true
X-GNOME-AutoRestart=true
X-Ubuntu-Gettext-Domain=gnome-settings-daemon

Enregistrez et fermez le fichier.

Il ne vous reste plus qu’à redémarrer votre machine afin que ces nouveaux paramètres soient pris en compte.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

Révisez vos conjugaisons avant la rentrée avec Verbiste pour Linux et Mac

La rentrée des classes approchant à grands pas, il est grand temps de se préparer aux devoirs de nos chers bambins et notamment à la révision des conjugaisons.

Si toutefois vous ne retrouvez plus votre bon vieux Bescherelle, l’application Verbiste est faite pour vous puisque elle vous permet de conjuguer environ 7000 verbes en français et 190 en italien.

L’interface graphique est on ne peut plus simple, il suffit d’écrire le verbe à l’infinitif pour en obtenir la conjugaison à tous les temps. Vous pouvez choisir de faire apparaître ou nom les pronoms personnels sujet comme ici sur la capture d’écran. Vous pouvez également enregistrer une conjugaison au format html afin de l’ouvrir dans votre navigateur internet et éventuellement l’imprimer.

Les plus geeks peuvent même utiliser la ligne de commande pour leurs conjugaisons en ouvrant un terminal et en entrant la commande

french-conjugator verbe_à_l_infinitif

L’application Verbiste étant présente dans les dépôts d’ Ubuntu, vous pouvez l’installer  soit en ouvrant un terminal et en entrant la commande

sudo apt-get install verbiste

soit en passant par la logithèque.

Pour les autres distributions Linux, rendez-vous sur la page officielle de Verbiste. Pour les Mac users, c’est chez Philippe Brosson-Lifschitz que cela se passe.

Amusez-vous bien et bonne rentrée des classes.

la Maison Blanche ouvre le code de sa plateforme de pétition

Lors de son investiture, Le président Obama s’était engagé à créer le gouvernement plus ouvert et le plus participatif de toute l’histoire des États Unis. Une des réalisations de cet engagement a été la naissance en septembre 2011 de « We the people » (Nous le peuple), un outil simple et puissant permettant à tout citoyen américain d’adresser des pétitions au gouvernement Obama. Si une pétition rassemble un nombre minimum de signatures dans un délai défini, les responsables politiques se doivent alors de l’examiner et  de publier une réponse officielle.

Parmi nos engagements, nous lançons un nouvel outil en ligne – appelé «We the People» – pour permettre aux Américains de saisir directement la Maison Blanche, et nous partagerons cette technologie afin que chaque gouvernement au monde puisse permettre à ses citoyens de faire de même.

– Le président Barack Obama, Septembre 20, 2011

President Barack Obama participe à l’Open Government Partnership au Waldorf Astoria Hotel de New York, le 20 septembre 2011. (Photo officielle de la Maison Blanche par Samantha Appleton)

Distribuer le code source de cette application a pour but de donner aux gouvernements et autres organisations compétentes la possibilité d’utiliser cette plate-forme pour engager leurs propres citoyens et adhérents. De plus, l’examen du public et sa contribution à la base du code de l’application permettra de renforcer et d’améliorer la plate-forme.

Les améliorations attendues par le gouvernement américain grâce à la collaboration du plus grand nombre sont entre autres:

  • Le développement d’une API permettant aux utilisateurs de ne plus être obligés de se rendre sur le site dédié pour signer une pétition mais de le faire via un site tiers avec bien entendu un certain niveau de contrôle comme la vérification de l’adresse courriel,
  • L’intégration des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook afin que les pétitions puissent non seulement êtres partagées mais également signées sur ces derniers,
  • Doter l’application d’une interface mobile dédiée.

Le code source est disponible à partir des dépôts GitHub de la Maison Blanche. Le système nécessite Drupal 7, MySQL 5, PHP et MongoDB pour fonctionner. Ce logiciel est sous licence GPLv2.

Amusez-vous bien.

Sources : The H Open & le fichier README du projet

 

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer