LiveWallpaper: Un fond d’écran animé pour votre Ubuntu

LiveWallpaper est une application qui permet d’égayer son bureau Ubuntu à l’aide de fonds d’écran animés.

wall01
Plusieurs possibilités s’offrent à vous et présentent l’avantage d’être accessibles depuis votre tableau de bord.

wall05

L’interface des réglages également accessible depuis le tableau de bord est claire et pratique d’utilisation. Elle permet de modifier la taille de l’horloge du fond d’écran Circle, la couleur, la transparence, la police, la vitesse et les styles d’animations pour les autres.

wall03

 

Un fond d’écran amusant est celui reprenant les différents « wallpapers » de votre distribution préférée.

wall02

Vous pourrez modifier les temps de pause, le nombre de lignes et de colonnes.

Pour mieux se rendre compte, voici une vidéo des différents fonds d’écran proposés.

Comme LiveWallpaper n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant les commandes:

sudo add-apt-repository ppa:fyrmir/livewallpaper-stable

puis

sudo apt-get update

et enfin

sudo apt-get install livewallpaper livewallpaper-config livewallpaper-indicator

Une fois l’installation terminée, il ne reste plus qu’à redémarrer votre session pour voir apparaître l’icône LiveWallpaper wall06 dans votre tableau de bord.

Amusez-vous bien.

Source : iloveubuntu

Comment installer et faire fonctionner Radiotray dans Lubuntu ?

Les lecteurs de ce blog le savent, lorsque je suis en déplacement, j’utilise pour me connecter à internet le PC portable que me fournit mon employeur. Comme celui-ci est d’une part très verrouillé en accès internet et d’autre part sous Windows, je boote au démarrage sur le Live-USB d’une distribution de type Ubuntu, Voyager ou autre. Celle que j’utilise actuellement et à propos de laquelle j’avais déjà écrit un billet est Lubuntu car elle présente l’avantage de la légèreté et car elle permet à ce vieux Dell Latitude de démarrer relativement rapidement.

Comme je ne dors pas très bien dans les hôtels, j’aime écouter la radio. J’ai pris l’habitude pour cela d’utiliser l’application Radiotray. Je l’ai donc installé dans mon Live-USB Lubuntu 12.10 en ouvrant un terminal et en entrant la commande

sudo apt-get install radiotray

J’ai ensuite recopié mon fichier « bookmarks » afin de retrouver mes stations préférées et ai lancé l’application.

radiotray00

Cette dernière s’est bien ouverte dans le tableau de bord mais lorsque j’ai cliqué sur l’icône afin de choisir ma station, rien, aucun son.

radiotray04

J’ai donc creusé un peu et me suis rendu compte qu’il manquait les versions « bad » de Gstreamer. J’ai alors ouvert un terminal et entré la commande

sudo apt-get install gstreamer0.10-plugins-bad gstreamer0.10-plugins-bad-multiverse

Une fois l’installation terminée, Radiotray fonctionnait normalement.

radiotray05

Comme j’utilise Radiotray de façon récurrente, j’ai alors voulu le mettre dans la liste des applications au démarrage. Ce que j’ignorais, c’est que que contrairement à Ubuntu il n’existe pas dans Lubuntu d’icône me permettant d’ouvrir un quelconque gestionnaire d’applications. Il faut du coup ouvrir en mode administrateur le fichier contenant la liste de ces applications au démarrage en entrant dans un terminal la commande

sudo leafpad /etc/xdg/lxsession/Lubuntu/autostart

et rajouter dans cette liste la ligne

@radiotray

radiotray02

Je peux désormais écouter facilement mes radios préférées lorsque je suis en déplacement. Si vous souhaitez plus d’informations sur Radiotray, je vous invite à lire la documentation Ubuntu-fr. Vous y trouverez toutes les explications vous permettant d’utiliser l’application et d’y installer vos stations préférées.

Amusez-vous bien.

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre matériel grâce à I-Nex dans votre Ubuntu

I-Nex est une application qui affiche sur une interface graphique claire tous les composants installés sur votre PC : CPU, GPU, carte mère, carte son, disques durs, RAM, réseau,USB ainsi que quelques informations système.

i-nex02

Non content d’afficher des informations sur le matériel, I-Nex permet également de générer un rapport avancé pour lequel vous pouvez sélectionner les éléments à inclure et qui peut directement être envoyé à un service tel que Pastebin (et d’autres). Il dispose également d’une option pour prendre une capture d’écran de la fenêtre I-Nex directement depuis l’application.

I-nex10

Voici quelques captures d’écran permettant de se rendre compte de la diversité des informations fournies par I-Nex :

i-nex03

i-nex04

i-nex05

i-nex06

i-nex07

i-nex08

i-nex09

I-Nex n’étant pas présent dans les dépôts d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause. De plus, cette application utilisant la toute dernière version de gambas3, vous devez ajouter son PPA, y-compris pour Ubuntu 13.04 en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:nemh/gambas3

Vous devez ensuite entrer le PPA d’I-Nex avec la commande

sudo add-apt-repository ppa:i-nex-development-team/stable

puis mettre la liste de vos dépôts à jour avec la commande

sudo apt-get update

et enfin lancer l’installation en entrant :

sudo apt-get install i-nex

i-nex01

I-Nex est désormais présent dans votre dash.

Amusez-vous bien.

Source: Webupd8

 

 

Fermez automatiquement votre terminal Ubuntu après une période d’inactivité

Voici une astuce pratique permettant d’automatiser l’arrêt de votre terminal lorsque vous ne l’utilisez plus.

Zzz

 

Il est en effet possible, si par exemple vous lancez une mise à jour de votre Ubuntu dans votre terminal à l’aide de la commande :

sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade

de faire en sorte que le terminal se ferme automatiquement après une période prédéfinie d’inactivité.

Pour activer cette fonction, ouvrez un terminal et entrez la commande :

sudo gedit /etc/profile

Ajoutez à la fin du fichier qui s’est ouvert les lignes

# Exit Terminal
TMOUT=600
export TMOUT

Zzz2

600 correspond à la durée souhaitée d’inactivité exprimée en secondes soit 10 minutes dans mon exemple. Vous pouvez remplacer cette durée par celle de votre choix.

Enregistrez et fermez le fichier.

Pour que cette opération soit prise en compte, il vous suffit de fermez puis votre session puis de la rouvrir. Vous pouvez également entrer la commande :

source /etc/profile

Pour supprimer cette fonction, rouvrez ce fichier et supprimez les lignes que vous avez ajoutées.

Amusez-vous bien.

Source : UpUbuntu

Mechanig est mort ? Vive Unity Tweak Tool

Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, Mechanig était un outil permettant de configurer votre Ubuntu au niveau du dash, du dock et de l’apparence. Les développeurs ayant décidé de modifier son appellation, bienvenue à Unity Tweak Tool.

UTT01

 

Même si l’application n’est pour l’instant pas traduite en Français, la simplicité de son interface et la clarté des icônes permettent de se débrouiller même si l’on ne maîtrise pas la langue de nos amis d’outre-Manche.

L’écran de départ est divisé en quatre parties permettant d’accéder aux réglages d’Unity, au gestionnaire de fenêtres, à l’apparence générale et enfin aux réglages système.

UTT02

Il est par exemple possible dans la rubrique « Launcher » d’Unity de modifier le comportement du dock comme du dash tant au niveau des effets de transparence et d’animation. Vous pourrez également changer la taille des icônes, activer ou non l’affichage du dock, etc.

UTT03

L’onglet « Workspace » de la rubrique « Windows manager » permet de modifier le nombre de bureaux.

UTT04

La rubrique « Appearance » concerne la modification des thèmes, icônes, etc.

UTT05

Enfin, la rubrique « System » gérera la présence d’icônes sur le bureau, les barres de scroll, etc.

En conclusion, Unity Tweak Tool est un outil de paramétrage et de personnalisation facile d’utilisation qui ne présente à mon sens qu’un seul défaut, ne pas être traduit en français.

Comme cette application n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne pouvez l’installer qu’en toute connaissance de cause d’une part et qu’à partir de la version 12.10 d’Ubuntu en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:freyja-dev/unity-tweak-tool-daily

afin d’indiquer l’adresse du PPA puis :

sudo apt-get update

afin de mettre notre liste de sources à jour et enfin

sudo apt-get install unity-tweak-tool

afin d’installer l’application.

Une fois cette installation terminée, ouvrez votre dash et recherchez Untiy Tweak Tool.

UTT07

Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer