Clé

  • Page 2 sur 2
  • <
  • 1
  • 2

Acheter un ordinateur équipé d’Ubuntu – 1ère partie

Depuis quelques temps déjà, je sentais que mon vieux PC de bureau dont je tairai  la marque était entrain d’agoniser. Il faut dire que d’une part je l’avais acheté il y a environ six ans en grande surface avec, à l’époque, Windows XP et que d’autre part je ne l’ai pas vraiment ménagé. Il a définitivement rendu l’âme ce Jeudi 8 avril 2010 : paix à son processeur !

Il me reste actuellement deux solutions pour me connecter à internet :

  • Le portable fourni par mon employeur passant par les serveurs de l’entreprise même lorsque j’utilise mon wifi personnel avec comme inconvénient un accès restreint à internet et une traçabilité de mes visites même si je n’ai rien à cacher (étant entendu que je ne suis pas en mode admin et qu’il est hors de question de déverrouiller quoi que ce soit sur le PC professionnel),
  • Le même portable  mais  en bootant sur une clé USB équipée d’Ubuntu en mode persistant qui a le gros avantage de ne plus passer par les serveurs de l’entreprise donc pas de restriction sur internet et de ne pas laisser de trace même si l’utilisation de la machine reste limitée par rapport aux capacités de ma clé USB 16GB.

Bien entendu, je vais acheter une nouvelle unité centrale et, comme je m’y étais préparé, j’ai eu le temps d’aller me promener sur les sites et forums car j’ai décidé cette fois ci d’acheter un PC sans Windows puisque je n’utilise plus du tout (sauf au travail) ce système d’exploitation et que je ne vois pas pourquoi je devrais acheter une licence qui ne me servirait à rien puisque je n’aurais pas gardé cet O.S. sur ma machine.

J’ai pu m’apercevoir qu’il existait pas mal de spécialistes de la vente d’ordinateurs en ligne qui proposait des ordinateurs pré-installés Linux mais il faut faire un réel tri car certains les vendent plus cher qu’avec Windows (et oui !) et que d’un site à un autre, un même PC n’a pas les mêmes équipements de base (Wifi en série chez l’un et pas chez l’autre par exemple).

J’ai également trouvé des sites proposant plusieurs liens vers des vendeurs plus ou moins intéressants : Linux Pré-InstalléBons Vendeurs Ordinateurs et bien sûr Ubuntu-fr.  On trouve aussi quelques discussions plus ou moins avisées dans des forums dédiés Linux.

Quoi qu’il en soit, il faut être vigilant et bien lire toutes les lignes car certains n’hésitent pas à vous vendre l’installation du système d’exploitation Ubuntu !

En ce qui concerne les autres systèmes d’exploitations existant sous Linux, le choix est très restreint même si l’on arrive à trouver de bonnes choses :

Ce qui revient à dire que le  néophyte qui profiterait de l’achat d’une nouvelle machine pour passer à Linux sans vivre l’angoisse de la première installation n’aurait, à de rares exceptions pas d’autre choix que de débuter avec Ubuntu (qui reste naturellement l’une des distribution les plus utilisée par les nouveaux arrivants).

En conclusion on commence à avoir le choix des vendeurs et, plus il y a de concurrence, meilleurs sont les prix. Il est par contre regrettable de voir que la plupart de ces vendeurs ont seulement fait le choix de proposer du Linux pour attirer des clients qui leur échappaient plus que pour proposer une vraie alternative à leurs clients traditionnels même si j’ai pu relever sur deux sites marchands des mini sensibilisation à Linux.

J’ai quand même fini par passer commande ce matin chez un spécialiste de la vente de PC équipés Linux et plus particulièrement Ubuntu d’un ordinateur de bureau équipé j’imagine de la version 9.10 que je garderai quelques jours afin de tester le matériel dans sa configuration d’origine avant de migrer vers la 10.04.

Je vous tiendrai bien sûr informé de cette expérience dès que j’aurai réceptionné et installé  mon nouveau jouet soit en principe d’ici fin de semaine prochaine.

Hormis les sites non commerçants, j’ai choisi volontairement de ne citer ni nom, ni marque, ni site marchand car je me refuse à faire de la pub sur mon blog. Quand j’écrirai sur la réception et l’installation de mon nouveau matériel, je communiquerai par courriel à ceux qui m’en feront la demande et uniquement si j’en suis satisfait le nom du site auprès duquel j’ai commandé.

La suite d’ici quelques jours.

Qimo : Une distribution Linux pour les enfants

Qimo est une distribution dérivée d’Ubuntu ou plutôt de Xubuntu puisque utilisant l’environnement de bureau Xfce et orientée vers les enfants de 3 à 10 ans.

J’ai voulu dans un premier temps l’essayer sous VirtualBox (et on voit bien ici qu’il s’agit d’un dérivé de Xubuntu)…

…puis j’ai souhaité  la faire tester ce week-end à mes enfants en téléchargeant l’iso et en l’installant en mode persistant sur une clé USB bootable.

Mes deux petits garçons de 6 et 8 ans ont d’abord apprécié l’environnement et le thème proposé par défaut

Ils ont ensuite essayé les applications éducatives…

…mais celle qu’ils ont le plus apprécié est sans aucun conteste…

…la suite GCompris.

Ce que moi je n’ai pas compris, c’est que cette distribution pour enfant n’intègre pas par défaut un contrôle parental comme Nanny qui me semble être le minimum requis vu le public concerné même si la solution la plus simple reste de couper l’acces internet, ce qui ne nuit pas à l’utilisation des suites logicielles éducatives. Une autre solution simple est d’installer l’extension FireFox ProCon Latte couplée avec Public Fox afin de vérouiller l’accès aux modules complémentaires du navigateur.Le fait que ce soit la version 8.10 de Xubuntu ne m’a en aucun cas dérangé puisque l’objectif de cette distribution est d’offrir un environnement pour les enfants (pas pour les parents !).

Au final, comme mes deux p’tits loups utilisent le même ordinateur Ubuntu que leur grand frère de 16 ans avec leur propre session, je leur est installé GCompris

sudo apt-get install gcompris

puisque cette sympathique suite est disponible dans les dépôts officiels.Les applications Qimo par défaut :

Les liens :

Amusez-vous bien (surtout vos enfants !)

  • Page 2 sur 2
  • <
  • 1
  • 2

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April