Indispensables

Créer un diaporama video de vos photos avec Imagination

Imagination est une application libre sous licence GNU LGPL v2 simple et intuitive permettant de créer facilement des vidéos de vos photos.En effet, il suffit d’importer ses photos, puis sa musique.Vous pouvez :

  • choisir le temps d’affichage de vos diapositives ainsi que les transitions que vous souhaitez,
  • rajouter des textes afin de commenter les images,
  • faire pivoter vos photos,
  • prévisualiser le montage.

Si celui-ci  convient, Il ne reste plus qu’à l’exporter dans le format de son choix.L’export se passe plutôt rapidement puisque cela m’a pris environ 20 secondes par photos en format OGV et en choisissant une qualité élevée pour éditer une vidéo de 330 photos avec un défilement de 3 seconde par images avec transition en mode normal.Le résultat est plus que satisfaisant pour des vidéos que je projette sur grand écranPour installer Imagination sur votre Ubuntu, rien de plus simple, soit par la logithèque Ubuntu puisqu’Imagination est présent dans les dépôts,soit en ouvrant un terminal et en y copiant la commandesudo apt-get install imaginationLes dépendances nécessaires au bon fonctionnement de l’application s’installeront automatiquement.Si vous souhaitez ajouter des fichier audio de type mp3, vous devrez, s’il n’est pas déjà présent sur votre machine installer le paquet libsox-fmt-all après avoir activé les dépôts Universe soit par synaptic, soit en entrant dans une console :sudo apt-get install libsox-fmt-allAmusez-vous bien

Créez vos BD avec l’application libre TBO pour Gnome

TBO est une application libre pour l’environnement Gnome crée par Daniel García Moreno permettant de créer facilement des bandes dessinées sans être un spécialiste du graphisme.L’objet principal représente une page et, comme une BD se compose de plusieurs pages, il est possible d’en créer plusieurs. C’est à l’intérieur de ces pages que vous pourrez créer plusieurs vignettes de différentes couleurs, tailles et formes.Une fois la vignette créée, il suffira d’insérer les personnages et/ou accessoires proposés dans la bibliothèque. Ces images sont libres. Il existe également la possibilité d’importer vos propres créations.Différentes bulles sont également proposées et les textes s’insèrent là encore très facilement.Les vignettes peuvent être clonées, ce qui évite si les modifications entre deux images successives sont minimes d’avoir à en concevoir une nouvelle dans son intégralité.TBO n’étant pas présent dans les dépôts officiels Ubuntu, ne l’installez qu’en toute connaissance de cause.

Pour installer TBO dans Ubuntu, ouvrez un terminal et copiez la ligne ci-dessous afin d’ajouter le dépôt :

sudo add-apt-repository 'deb http://sugus.eii.us.es/debrepo sugus main'

Mettez vos sources à jour à l’aide de la commande

sudo apt-get updateLancez l’installationsudo apt-get install tbo

Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter le site du projet : http://danigm.net/TBO

Amusez-vous bien

Gérez automatiquement vos sauvegardes Ubuntu ou Kubuntu avec Back In Time

Back in Time est une application libre de sauvegarde de vos dossiers (qui fait penser à Time Machine pour Mac OSX) redoutable par sa simplicité d’utilisation et par son efficacité.

En effet, il suffit d’indiquer le dossier de sauvegarde (mon disque dur externe dans l’exemple ci-dessous) ainsi que le(s) dossier(s) à sauvegarder, la fréquence de la sauvegarde et la fréquence de purge des précédentes sauvegardes.

Les dossiers ainsi sauvegardés sont alors protégés puisqu’en « lecture seule » afin d’éviter toute suppression intempestive.

Vous pouvez ensuite comparez vos différentes sauvegardes, copier les dossiers sauvegardés et, bien entendu, les restaurer.

 

Comme Back In Time est présent dans les dépôts Ubuntu, il suffit pour l’installer d’ouvrir un terminal et de copier la commande suivante :

sudo apt-get install backintime-gnome

ou

sudo apt-get install backintime-kde4 (pour les utilisateurs de Kubuntu)

Si vous souhaitez utiliser la dernière version de Back In Time,Faites le en toute connaissance de cause car elle n’est pas présente dans les dépôts officiels d’Ubuntu.

Ajoutez alors la source des dépôts.  en ouvrant un terminal et en copiant :

sudo add-apt-repository ppa:bit-team/stable

Puis mettez la liste des sources à jour :

sudo apt-get updateet

enfin installez l’application :

sudo apt-get install backintime-gnome

ou

sudo apt-get install backintime-kde4 (pour les utilisateurs de Kubuntu).

Amusez-vous bien

La ligne de commande ? Même pas peur !

« Ubuntu, ça à l’air bien mais il faut s’y connaître en informatique, on m’a dit qu’il fallait maîtriser la ligne de commande ».

Même si les distributions Linux évoluent de façon à être accessibles au plus grand nombre et permettent une utilisation classique sans avoir à écrire une seule ligne de commande, l’utilisation du terminal peut parfois s’avérer opportune. J’en veux pour preuve la manière dont les pépins des uns et des autres sont solutionnés sur les différents forums dédiés aux distributions Linux.

Mais si recopier des lignes de commande afin de résoudre un problème c’est bien, les comprendre est encore mieux.CLI Companion est la pour ça. Ce terminal a propose entre autres particularités un lexique des commandes.Attention, CLI Companion ne se trouvant pas dans les dépôts UBUNTU, ne l’installez qu’en toute connaissance de cause.

Pour l’installer, commençons par ouvrir ce fameux terminal afin de renseigner l’adresse des dépôts en recopiant la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:clicompanion-devs/clicompanion-nightlies

Nous allons ensuite mettre à jour notre liste de dépôts à l’aide de la commande suivante :

sudo apt-get update

Puis enfin nous allons lancer l’installation :

sudo apt-get install clicompanion

CLI Companion est désormais accessible depuis le menu Applications > Accessoires > clicompanion

CLI Companion propose une liste non exhaustive de commandes  mais vous pouvez en rajouter facilement au fur et à mesure de vos découvertes et besoins en cliquant sur le bouton « Ajouter » et en renseignant la commande dans le champs prévu à cet effet et en indiquant sa fonction dans le champs « Description ».Par défaut, les commandes personnalisées sont ajoutées à la fin de la liste. Comme CLI Companion n’offre pas d’outils de réagencement des commandes, vous pouvez éditer la base de données et la modifier à votre guise à l’aide de la commande suivante :

sudo gedit /home/votre_session/.clicompanion

Vous pouvez même, si vous le souhaitez traduire les définitions de chaque commande en Français.CLI Companion évitera également les fautes de frappe dans les commandes puisque vous n’aurez qu’à sélectionner celle dont vous avez besoin et à cliquer sur « Appliquer »

Enfin, une fonction recherche permet d’accéder rapidement à la commande souhaitée.En conclusion, cet outil permet d’une part de démystifier l’usage de la ligne de commande et d’autre part d’accroître ses connaissances en ce domaine.

Amusez-vous bien.

Source : Linux MagazinePage Launchpad

Fichiers « .deb », Logithèque Ubuntu ou GDebi ?

Depuis Ubuntu 10.10 Maverick Meerkat, l’installation d’un paquet .deb se fait automatiquement à l’aide de la logithèque Ubuntu.

Je m’explique : imaginons que je veuille installer l’application PhotoFilmStrip dans ma sympathique Ubuntu 10.10.

Comme celle ci-ci n’est pas proposée dans les dépôts officiels, je vais devoir télecharger le paquet .deb puis le lancer en double cliquant sur le fichier téléchargé.

Facile, simple, efficace mais… que vais-je réellement installer sur ma machine ? PhotoFilmStrip uniquement ou en plus les dépendances indispensables à son bon fonctionnement ? La Logithèque Ubuntu est perfectible, elle ne me donne pas la réponse que m’offrait GDebi dans les précédentes versions d’Ubuntu.

Fort heureusement, GDebi est toujours disponible dans les dépôts Ubuntu et je peux l’installer en ouvrant un terminal et en copiant la commande suivante :

sudo apt-get install gdebi gdebi-core

GDebi étant installé, deux solutions s’offrent à moi :

  • Je fais un « clic droit » sur le fichier .deb et je choisis « Ouvrir avec Installateur de paquets GDebi »

  • Je fais un « clic droit » sur le fichier .deb et je choisis « Propriétés » puis je sélectionne l’onglet « Ouvrir avec » et je coche « Installateur de paquets GDebi » afin que mes fichiers .deb s’ouvrent systématiquement avec GDebi.

Mais au fait, quel intérêt ai-je à ouvrir ces fichiers avec GDebi ? La réponse en images !

Tiens tiens, « Nécessite l’installation de 18 paquets »… Cliquons sur « Détails » afin d’en savoir plus :

J’ai ici la liste des dépendances nécessaires au bon fonctionnement de l’application qui vont êtres installées en même temps que PhotoFilmStrip, ce qui à mes yeux reste une information indispensable si je souhaite rester maître de mon système et de ce que j’installe.

Ubuntu 10.10, comme chaque nouvelle version d’Ubuntu nous propose certaines évolutions et certains choix mais tous ne sont pas forcément pertinents. Je continuerai donc à utiliser GDebi lorsque j’installerai des applications nécessitant le téléchargement d’un fichier .deb.

NB : Attention, les fichiers .deb étant une alternative aux applications proposées dans les dépôts officiels Ubuntu (versions bêta ou applications non proposées), il convient de les installer en toute connaissance de cause.

Amusez-vous bien.

Source : Webupd8

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April