Information

Vos diaporamas photo en vidéo avec PhotoFilmStrip

PhotoFilmStrip est application permettant de créer un diaporama photo en format vidéo VCD, SVCD, DVD ou FULL-HD en trois étapes :

  • Sélectionnez vos photos,

  • Choisissez les effets,
  • Lancez la production.

Pour installer PhotoFilmStrip, allez sur le site du projet à la rubrique « download » où vous trouverez le code source ou le paquet deb selon la distribution que vous utilisez.

Vous aurez alors le choix entre la version stable et la version expérimentale. J’ai essayé les deux et si la version expérimentale permet deux effets de transition de plus, je n’ai plus la possibilité d’ajouter le son.Les captures d’écran ainsi que la vidéo ci-dessous sont donc réalisées avec la version 1.3.5.

En conclusion, cette application est très facile d’utilisation et permet également de caler la durée de la diffusion sur celle de la musique, dommage que la création de la vidéo soit si longue.

Amusez-vous bien

Avertisseur de Billets Obsolètes sur votre Blog WordPress

Je n’ai pas pour habitude d’écrire de billets sur les extensions WordPress puisque d’une part il en existe suffisamment pour que tout un chacun trouve celles qui lui conviennent et que d’autre part plusieurs blogs et sites s’y consacrent admirablement bien.

J’ai pourtant décidé de vous présenter « Old Post Notifier » que j’ai découvert et installé aujourd’hui même sur ce blog.

L’objet de cette extension, comme le montre l’image ci-dessous, est d’avertir le lecteur que le billet qu’il lit date de quelques temps et que selon le sujet, il lui serait opportun de vérifier s’il n’existe pas des informations complémentaires au sujet abordé; ce qui, dans le cas de tutoriels peut s’avérer fort utile.

Cette extension proposée par Ali Bahşişoğlu à l’avantage d’être disponible en Français et propose une interface accessible par le menu réglage de votre page d’administration.

Cette dernière vous permet :

  • d’indiquer au bout de combien de jour de présence du billet le message doit s’afficher,
  • d’exclure cet affichage pour certaines catégories,
  • de personnaliser les couleurs du fond, du texte, du cadre… afin d’intégrer parfaitement cet avertissement à votre site,
  • de créer son propre message d’avertissement.

Bien entendu, cette extension est disponible sur la page « Extension » du site WordPress où même s’il est actuellement précisé qu’elle n’est compatible que jusqu’à la version 2.9.2, je peux vous assurer qu’elle fonctionne très bien sur la 3.0, ce que vous pouvez facilement vérifier en allant relire mes billets de plus de soixante jours.

Amusez-vous bien.

FIFA World Cup South Africa 2010 : Calendrier, résultats, statistiques et plus encore sur votre ordinateur Linux, Mac ou Windows

South Africa 2010 est une application qui s’exécute sur Windows, Linux et MacOS X pour tout savoir sur la Coupe du Monde de football 2010. Ce programme affiche le calendrier des matchs,  récupère les scores, permet d’ exporter les statistiques et bien plus encore.

South Africa 2010 dispose de :

  • Programme complet de la Coupe du Monde FIFA 2010
  • La visualisation graphique des groupes
  • Mise à jour en ligne les résultats des matchs
  • Support pour la conversion des matchs aux dates et en fonction de votre fuseau horaire et du format de votre système : vous pouvez insérer directement votre différence de fuseau horaire avec l’Afrique du Sud ou vous pouvez le calculer automatiquement via Internet, simplement en sélectionnant votre région.
  • Les statistiques classées par rang (besoins une mise à jour en ligne!) et exportables en format texte et HTML.

South Africa 2010 est disponible en anglais et en italien et vous pouvez le télécharger ici.Pour l’exécuter sous Ubuntu, il suffit de décompresser le fichier zip. Faites un clic droit sur le fichier Afrique du Sud 2010 1.1, sélectionnez « Propriétés », puis dans l’onglet permissions, cochez la case « Autoriser l’exécution du fichier comme un programme ». Double cliquez sur Afrique du Sud 2010 1.1. pour lancer l’application

Pour mettre l’application à jour :

Cette application est sous Licence « Donationware »

Amusez-vous bien.

Source : Webupd8

Ailurus 10.04.02 vient de sortir, simplifiez vous Ubuntu !

Dans un précédent billet je vous avait présenté Ailurus (le digne successeur d’Ubun-Student) : une application permettant à la fois de modifier facilement certains paramètres Gnome de votre machine, d’afficher des informations tant concernant votre ordinateur que votre version d’Ubuntu, d’activer ou désactiver certains dépôts tiers, d’ajouter de nouvelles applications, etc… En bref, une application inutile aux inconditionnels de la ligne de commande.

Cette nouvelle version apporte de nouvelles fonctionnalités, notamment la possibilité de lancer chacune de ses fonctions indépendamment l’une de l’autre…

… et donc de démarrer l’outil nécessaire plus raidement qu’auparavant.Les autres améliorations sont :Dans Informations :

  • Affichage de la version OpenGL

Dans Paramètres Système :

  • Modifier la taille de la police
  • Modifier l’image de l’écran de connexion
  • Modifier les boutons des fenêtres (à gauche ou à droite)

Dans Installation de Logiciels :

  • Affichage de la licence
  • Ajout des rubriques matériel, prise en charge de la langue, système embarqué et menu contextuel de Nautilus.
  • Ajout de nouvelles propositions d’applications telles Acire (outil Python), Eclipse (environnement de développement basique), PiTiVi (éditeur vidéo), World of Padman (jeu), ImageMagick (éditeur d’image), OSD Lyrics (paroles de chansons).
  • Aide à l’installation rapide d’applications « populaires »

Dans Nettoyer :

  • Effacer la liste des documents récents
  • Nettoyer APT (sudo apt-get clean)
  • Nettoyer le noyau Linux (supprimer les anciens Kernel)
  • Nettoyer le cache Ailurus

Dans Dépôts rapides :

  • Affichage du temps de recherche.

Pour installer Ailurus 10.04.02, ouvrez un terminal et ajoutez les dépôts :

sudo add-apt-repository ppa:ailurus

Rafraichissez la liste :

sudo apt-get update

Lancez l’installation : sudo apt-get install ailurus

Amusez-vous bien.

Source : Ubuntugeek

Acheter un ordinateur équipé d’Ubuntu – 2ème partie

Je vous avais fait part le 9 avril dernier dans la première partie de ce billet de ma commande d’un ordinateur de bureau équipé d’Ubuntu. Celui-ci étant arrivé en fin de matinée, il est temps pour moi d’écrire la deuxième partie de ce billet.

Le fournisseur annonçait un envoi en Colissimo entre 4 et 7 jours, le délai a été tenu puisque j’avais passé commande vendredi 9 avril au matin et que le colis est arrivé aujourd’hui en toute fin de matinée et finalement en Chronopost (sans doute pour respecter la date limite de livraison). Le colis était en parfait état mais le transporteur m’a invité à l’ouvrir devant lui et a mettre une réserve de principe : « sous réserve de mise en route ». En ce qui concerne l’unité centrale, il n’y a rien de particulier à signaler  puisqu’elle était en tout point conforme à ma commande.

Venons en maintenant à la partie intéressante : l’ordinateur avec Ubuntu installé d’origine. Je me demandais ce que j’allais trouver en démarrant le PC, notamment en terme de mot de passe car, hormis la notice technique, un live-CD Ubuntu 9.10 et un CD des pilotes de la machine, je n’ai trouvé aucune note explicative concernant Ubuntu (ce que je trouve plutôt dommage si l’acheteur est un néophyte).

L’ordinateur a très vite booté sur un premier écran qui rappelle l’installation de la distribution m’invitant à paramétrer la langue d’utilisation, un second pour ma zone géographique afin de régler le fuseau horaire, un troisième pour le choix du clavier et un dernier pour définir mon nom d’utilisateur et mon mot de passe. Une fois ces quatre étapes franchie, je me suis retrouvé sur le bureau classique d’Ubuntu.

Comme je ne savais de quand datait cette installation, j’ai ouvert un terminal et lancé la commande

sudo aptitude update

puis

sudo aptitude upgrade

Il n’y avait qu’une seule mise à jour à effectuer. J’ai ensuite transféré mon précédent home vers le nouvel ordinateur afin de récupérer mes paramètres personnels puis j’ai testé une à une les applications installées par défaut. Tout fonctionnait sans problème, plugins et greffons pour Totem et Rhythmbox étaient déjà présents, l’imprimante et le scanner fonctionnaient, que du bonheur.

Pour conclure, je suis satisfait de la prestation du fournisseur même si je regrette qu’il n’y ait pas une seule explication sur Ubuntu. Je tiens également à signaler que l’installation d’origine n’est pas libre à 100% du fait des différents codecs et plugins livrés avec ainsi que du pilote propriétaire Nvidia.

Comme dans mon premier billet je ne citerai pas le nom de celui-ci sur ce blog même si j’accepte de le communiquer par courriel à ceux qui m’en ferait la demande.

 

 

 

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April