Libre

Ri-li, le jeu éducatif libre du petit train en bois qui apprend les Droits de l’Homme

Ce n’est pas tous les jours que je parle d’un jeu mais ce sympathique petit train de bois m’a donné l’envie de le faire.

Toute personne ayant possédé un téléphone Nokia a joué au moins une fois dans sa vie à Snake, le fameux serpent qui grandit au fur et à mesure qu’il s’alimente et qui finit fatalement par se mordre lui-même. Le petit train de ce jeu fonctionne sur le même principe et peut être classé dans la catégorie des jeux d’arcade pour enfants de 7 à 77 ans.

La grande différence avec notre antique GSM est le côté éducatif du jeu. En effet, entre chaque niveau -et il y en a cinquante- vous devez pour gagner cinquante points supplémentaires répondre à une question portant sur la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Le jeu lui aussi est Universel puisque proposé dans quatorze langues : Allemand, Anglais, Arabe, Breton, Chinois, Espagnol, Espéranto, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe, Slovaque et Suédois.

Ri-li est sous licence GPL et existe pour Windows, Mac, Linux et même Amiga OS4. Il est téléchargeable sur la page « Download » du Site Officiel.

Pour les utilisateurs d’Ubuntu, Ri-Li est présent dans les dépôts officiels, il suffit donc pour l’installer soit de passer par la logithèque Ubuntu, soit par le terminal en copiant la commande

sudo apt-get install ri-li

Un grand merci à « Linux and Friends » qui m’a permis de découvrir ce jeu et qui m’a par la même occasion donné envie de relire la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.Je profite de l’occasion que me donne ce billet pour vous inviter à relire les trente articles de cette fameuse Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

  • Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

  • Article 2

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion,d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

  • Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

  • Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

  • Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

  • Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

  • Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

  • Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

  • Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ni exilé.

  • Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunalindépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matièrepénale dirigée contre elle.

  • Article 11

1.   Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.2.   Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis.

  • Article 12

Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

  • Article 13

1.   Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.

2.   Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

  • Article 14

1.   Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.2.   Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

  • Article 15

1.   Tout individu a droit à une nationalité.2.   Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

  • Article 16

1.   A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion,ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.

2.   Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.

3.   La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’Etat.

  • Article 17

1.   Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.2.   Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété

  • Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

  • Article 19

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

  • Article 20

1.    Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.2.    Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

  • Article 21

1.    Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis..    Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays.

3.    La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics; cette volonté doit s’exprimer par desélections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivantune procédure équivalente assurant la liberté du vote.

  • Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à s a dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.

  • Article 23

1.    Toute personne a droit au travail, au libre choix de son trav ail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2.    Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal3.    Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

3.    Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense deses intérêts.

  • Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

  • Article 25

1.   Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille,notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

2.   La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

  • Article 26

1.   Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.

2.   L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entretoutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des NationsUnies pour le maintien de la paix.

3.   Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

  • Article 27

1.   Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent2.   Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l’auteur.

  • Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

  • Article 29

1.   L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.

2.   Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.

3.   Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

  • Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant, pour un État, un groupement ou un individu, un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

(Source : Mission de coordination pour les droits de l’Homme, août 2005)

Calibre ou comment lire en toute liberté sous Linux

En ces temps de règlementation de l’internet et des droits d’auteur, permettez moi de vous parlez de Calibre.

Calibre est une application libre permettant la lecture de livres électroniques, la gestion de sa bibliothèque, la lecture de flux RSS mais également la conversion des fichiers de type e-book.

Calibre

Calibre permet également de synchroniser sa bibliothèque avec son lecteur habituel de livres éléctronique. La liste des lecteurs pris en charge semble relativement importante comme on peut le voir sur l’image ci-dessous.

La liste des formats de conversion est-elle aussi intéressante :

 

Formats de conversion

 

L’interface est séduisante, agréable et pratique d’utilisation et la gestion de la bibliothèque aisée.

Calibre propose également de suivre des flux d’informations…

…mais vous pouvez également lire des flux de votre choix :

Calibre est disponible pour Windows, pour Mac mais également pour de multiples distributions Linux (page de téléchargement). En ce qui concerne les utilisateurs d’Ubuntu, Calibre est présent dans les dépôts, vous pouvez-donc l’installer soit en passant par la logithèque Ubuntu,

soit en ouvrant un terminal et en copiant la commande ci-dessous :

sudo apt-get install calibre

Vous trouverez Calibre dans la rubrique « Bureautique » de vos applications.

Il ne vous reste plus qu’à alimenter votre bibliothèque.Si vous souhaitez vous faire plaisir avec des livres libres de droit, je vous conseille d’aller faire un tour sur

Amusez-vous bien et… bonne lecture

Le logiciel libre décoiffe avec jKiwi

L’objectif du projet jKiwi est de proposer à tous une application libre sous licence GNU GPL qui n’existait jusqu’alors ni en version gratuite ni en « open-source ».

Cette application est actuellement disponible pour Linux s(il existe même un paquet .deb pour Debian et Ubuntu et bientôt un .rpm pour Fedora et pour OpenSuse) et pour Windows. Même Mac aura prochainement sa version. Elle fonctionne sous environnement Java.

Pour l’installer, il suffit d’aller sur la page « Download » du site jKiwi. afin de télécharger la version

Cette application permet de tester virtuellement votre maquillage (anti-cernes, ombres à paupières, blush,  lentilles de contact pour les couleurs des yeux, rouges à lèvres, etc) et de modifier votre coiffure (essayez des coupes de cheveux différentes,  de nouvelles couleurs avec ou sans mèches) avec comme simple support la photo de l’utilisateur.

Même si l’application est proposée en Anglais, elle est suffisamment intuitive grâce à  ses icônes pour en faciliter sa prise en main. Commencez par sélectionner une photo et faites vous plaisir.

Plusieurs choix de coiffures, maquillages, et lentilles de contact de différentes couleurs sont proposées.

Je ne sais si cette application peut-être utilisée par des professionnels mais elle promet aux néophytes de grands moments de rigolade et d’auto dérision et puis, si cela ne vous sert à rien, c’est donc indispensable.

Amusez-vous bien.

Dernière minute : je m’aperçois à l’instant que p4tr1ck vient de publier un billet à ce sujet sur son blog alors désolé pour ceux qui auront une double lecture à ce sujet et milles excuses à Patrick 😉

Victoire du logiciel libre en Italie

La Cour Constitutionnelle Italienne a approuvé une loi Piémontaise favorisant le choix de l’Open Source en jugeant que ce texte n’était en aucun cas anti-concurrentiel.

Il y a un peu plus d’un an, le Conseil régional du Piémont avait adopté une loi qui stipulait : «… la région, dans le processus du choix des programmes informatiques, peut accorder la préférence au  logiciel libre et aux programmes dont le code source peut être inspecté par le titulaire de la licence » (article 6, paragraphe 2).

Ce choix a été accueilli avec enthousiasme par les partisans du logiciel libre et par la société civile. La Présidence du Conseil Italien a contesté cette loi en saisissant la Cour Constitutionnelle afin de déclarer ce texte illégal.

Le 23 Mars 2010, la Cour a statué que la préférence envers le Logiciel Libre est légitime et conforme au principe de la liberté de la concurrence.

La motivation donnée par la Cour constitutionnelle est intéressante :

La Cour souligne: « On ne comprend pas comment le choix d’un établissement public à l’égard d’une fonction, et non d’un produit … peut être considéré comme une violation de la législation antitrust ». Par ailleurs, la Cour précise que « Le concept du Logiciel Libre et des logiciels dont le code est ouvert ne se réfère pas à une technologie particulière, marque ou produit, mais  exprime une caractéristique juridique ».

Comme le souligne L’Association Italienne pour le Logiciel Libre:

« Selon la Cour, le fait de favoriser le Logiciel Libre ne viole pas la liberté de la concurrence car la liberté des logiciels est un élément juridique général, et non pas un aspect technologique relié à un produit spécifique ou une marque. Cette décision illustre la faiblesse des arguments de ceux qui, jusqu’à présent, se sont opposés à l’adoption de règles visant à promouvoir et à favoriser le Logiciel Libre en faisant valoir qu’ils entrent en conflit avec le principe de neutralité technologique ».

C’est un résultat important, et pas seulement pour l’Italie car cette décision établit une ligne de raisonnement qui pourraient être appliquée dans d’autres juridictions.

Une distribution Linux Nord Coréenne : L’Étoile Rouge

Puisque tous les blogs ne communiquent plus que sur le nouveau look de la prochaine mouture d’Ubuntu 10.04 Lucid Lynx, j’ai décidé de vous parler d’une distribution inconnue chez nous : Red Star.

Après avoir crée son propre réseau Internet (un réseau national d’information indépendante de l’organisme américain de réglementation d’Internet), la Corée du Nord à la demande (sous l’ordre ?) de Kim Jong-il a développé son propre système d’exploitation : Red Star

Un jeune Russe nommé Mikhail étudiant à l’université Kim Il-sung de Pyongyang a pour la somme de $5,00 acheté la « Red Star Operating System (OS) » et l’a testé. Comme Mikhail tient un blog depuis l’ambassade de Russie à Pyongyang, il a pu nous faire part de ses impressions sur la distribution du pays le plus fermé au monde.

L’Étoile Rouge est un système qui a été développé l’année dernière sous Linux par North Koréa IT (Information-Technology). On trouve dans son disque d’installation un fichier « lisez-moi » sur lequel apparait une citation de Kim Jong-il en personne expliquant l’importance pour la République Populaire Démocratique de Corée de posséder son propre système d’exploitation sous Linux compatible avec la traditions Nord-Coréenne.

La version testée par Mikhail est la dernière en date mais reste encore peu populaire auprès des habitants qui lui préfèrent Windows.Mikhail acheté son CD dans un centre d’information proche de la cité universitaire et ce sans avoir besoin d’une quelconque autorisation (ce qui peut sans doute s’expliquer par la réglementation de la vente d’ordinateurs).

Le système est vendu avec sa version serveur et avec sa version client mais il est possible d’acheter l’un sans l’autre pour la moitié du prix initial.

Red Star s’installe de la même façon que la plupart des distributions existantes à l’aide d’un CD Bootable et dure environ 10 à 15 minutes. Pendant ce temps, à l’instar de la plupart des systèmes d’exploitations s’affichent conseils et messages annonçant par exemple que ce système est plus rapide et plus simple. La vraie différence par rapport à ce que nous connaissons est qu’à aucun moment il ne vous est demandé de choisir la langue : ce sera en Coréen !!! Le système démarre alors sur le logo  Red Star.

Apparaît ensuite l’écran de connexion (Root par défaut, c’est Mikhail qui a crée l’utilisateur Kim).

Une fois identifié :

Le bureau ressemble à tous les bureaux  avec son icône Poste de travail, sa corbeille et son lien vers la visite guidée du système. L’étoile rouge  en bas à gauche ouvre le menu système et on accède au menu programmes à l’aide des situés à sa droite. On peut observer qu’en bas à droite, sur l’horloge apparait l’année 99 puis 2010 entre parenthèses car nous sommes actuellement à la 99ème année du Juche, l’idéologie officielle de la Corée du Nord.Le navigateur de fichier se présente comme ci-dessous :

Red Star ne propose que très peu d’applications :

  • Un navigateur internet nommé Naenara (Mon Pays) qui n’est autre qu’un Firefox déguisé,
  • Un traitement de texte,
  • Une visionneuse Photo,
  • Un lecteur PDF,
  • Un lecteur audio/vidéo,
  • Un archiveur de fichiers,
  • Un gestionnaire de disque virtuel,
  • Quelques accessoires comme la calculatrice par exemple,
  • Quatre jeux dont le Démineur, le Solitaire, Jawbreaker et un jeu de logique où le joueur doit construire des formules chimiques correctes.

On trouvera dans le deuxième CD d’installation une suite office nommée « We » ressemblant plus ou moins à la suite Open Office, un logiciel de gravure CD/DVD, un client e-mail répondant au nom sympathique de « Pigeon » (en référence au Pigeon Voyageur j’imagine), un jeu de Janggi (échecs Coréens), un  fax, un antivirus « Woodpecker », un bloc-note « My comrade », un programme d’édition graphique, un pare-feu « Pyongyang Fortress », une calculatrice scientifique et un émulateur Windows.

Le gestionnaire d’applications présenté ici est aussi utilisé pour les mises à jour système.

Le navigateur Web Naenara a été reconnu par le site Web Firefox, qui du coup propose le téléchargement de la dernière version coréenne du navigateur pour Linux i686.  Le moteur de recherche par défaut n’est pas Google mais Naenara BBS.  Comme réseau national de la Corée n’ est pas disponible sur le système de l’ambassade Russe , Mikhail n’a donc pu tester ce moteur de recherche.

Mikhail n’a pas non plus testé l’antivirus qui, comme le pare-feu a été développé par les Nord-Coréens et non ré-écrit à partir d’applications open source existantes.

L’émulateur Windows semble lui aussi fonctionner parfaitement et  Mikhail a pu jouer à  Warcraft 3 sans aucun problème.

Merci à Mikhail pour la qualité de ses explications.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April