Planet

Réalisez des screencasts de votre terminal en deux temps trois mouvements avec Shelr.tv sur Ubuntu

Quel blogueur n’a jamais souhaité réaliser des vidéos de son terminal afin d’illustrer ses billets?

La plupart d’entre eux (d’entre nous devrais-je plutôt écrire) ouvrent une application permettant de capturer une vidéo de leur écran, font leur démonstration dans le terminal et upload la vidéo sur une plate-forme dédiée comme Viméo ou YouTube.

C’est en lisant un billet sur Mémo-Linux.com que j’ai découvert une façon beaucoup plus rapide, pratique et efficace permettant d’obtenir un bien meilleur résultat en ne se servant que du terminal et, cerise sur le gâteau, en utilisant un service d’upload et d’hébergement sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 : Shelrt.tv.

Un des aspect intéressant de Shelr.tv est qu’il ne s’agit pas d’un screencast au sens propre mais plutôt d’un enregistrement de ce qui se passe dans le terminal avec retranscription sur un fond reproduisant un terminal Ubuntu. De ce fait, l’upload comme la lecture de la vidéo est légère et rapide. Vous pouvez même si vous le souhaitez régler la vitesse de lecture.

Avant d’installer Shelr.tv, vous devez installer ruby et rubygems en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo apt-get install ruby rubygems

Vous devez ensuite ouvrir une session sur Shelr.tv en utilisant soit votre compte Twitter, soit Google, soit GitHub, soit OpenID.

Il faut maintenant installer Shelr à l’aide de la commande ;

sudo gem install shelr

puis activer le compte à l’aide du numéro ID fourni lors de l’ouverture de la session sur Shelr.tv en écrivant dans le terminal :

shelr setup numéro_ID_fourni_par_shelr.tv

Nous pouvons maintenant passer à l’enregistrement du terminal avec la commande

shelr record

Un titre est alors demandé :

Un message vous annonce que la session d’enregistrement commence et que vous ne devez pas redimensionner votre terminal pendant l’enregistrement.

Pour terminer l’enregistrement, appuyez simultanément sur les touches [Ctrl] et [D].

Un nouveau message vous indique où se trouvent le dossier crée, vous donne le n° de l’enregistrement et vous informe de la fin de l’enregistrement.

Si vous souhaitez « lire » votre travail dans votre terminal, entrez la commande

shelr play last

ou

shelr play N°_de_l_enregistrement

Pour uploader sur Shelr.tv, la commande est

shelr push last

ou

shelr push N°_de_l_enregistrement

Vous êtes informé que votre enregistrement sera diffusé sous licence CC BY-SA 3.0. Il ne vous reste plus qu’a remplir le descriptif et les mots-clés que vous souhaitez :

Le message suivant vous informe de la publication  de votre enregistrement et vous donne l’adresse URL de ce dernier.

Si vous souhaitez publier le résultat de vos travaux sur votre site ou blog, cliquez sur le bouton « Embed » et recopiez le code HTML qui apparaît sur vôtre site ou blog.

A condition d’avoir installé Shelr, vous pouvez même regarder cet enregistrement dans votre terminal en cliquant sur l’engrenage et en recopiant la ligne qui s’ouvre dans votre terminal.

Vous pouvez vérifier avec la commande ci-dessous :

shelr play http://shelr.tv/records/4ff4406a9660805adf000016.json

Si vous souhaitez installer Shelr sous d’autres distributions Linux, rendez-vous sur GitHub.

Amusez-vous bien.

Construisez correctement vos phrase en Anglais avec PYEnglish pour Ubuntu

Si vous êtes amené à parler ou écrire dans la langue de Shakespeare, vous avez peut-être des difficultés quant aux tournures de phrases et vous serez sans doute heureux de découvrir PYEnglish : Practice Your English.

Cette application propose une multitude de phrases à conjuguer dans une forme et un temps demandé. Vous pouvez ensuite écouter cette fameuse phrase à condition de ne pas craindre la voix robotique et synthétique de la machine ! Vous pouvez l’écouter ci-dessous pour en juger par vous-même.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le site officiel de l’application propose même de charger des phrases créées par d’autres utilisateurs, voire même de créer les vôtres pour à votre tour en faire profiter tout un chacun.

Une fois le fichier téléchargé, allez dans « File » puis « Open Sentences File… » pour le charger dans PYEnglish.

PYEnglish n’étant pas dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:costales/pyenglish && sudo apt-get update && sudo apt-get install pyenglish

Une fois l’installation terminée, relancez votre session, ouvrez votre dash et cherchez PYEnglish

Amusez-vous bien.

Source : iloveubuntu

Un traducteur dans le dash Unity d’Ubuntu

Unity Translator Lens est un outil permettant de traduire des mots ou des expressions en utilisant le dash d’unity.

Il suffit d’ouvrir le dash, de choisir langue d’origine et langue recherchée puis de taper le texte à traduire pour obtenir instantanément le résultat. Plusieurs langues sont disponibles mais les chemins peuvent être parfois tortueux puisque pour passer de l’anglais en français il faudra d’abord traduire de l’anglais vers l’espagnol puis de l’espagnol vers le français, ce qui peut parfois réserver quelques surprises quant au résultat.

Unity Translator Lens n’étant pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:atareao/lenses && sudo apt-get update && sudo apt-get install unity-lens-translator apertium-en-ca apertium-eo-ca apertium-eo-es apertium-es-ca apertium-es-gl apertium-es-pt apertium-es-ro apertium-eu-es apertium-fr-ca apertium-fr-es apertium-oc-ca apertium-oc-es apertium-pt-ca apertium

Tapez simultanément sur les touches [Alt] et [F2] et, afin de relancer Unity, entrez la commande

unity --replace

Une nouvelle lens apparaît alors dans le dash.

Amusez-vous bien.

Source : iloveubuntu

Des Horloges comme s’il en pleuvait avec Revolutionary Clock

Avec ce Conky, il ne sera plus possible de prétexter ne pas avoir vu le temps passer ! Après Conky Cronograph Station, voici Revolutionary Clock qui si contrairement au premier n’indique pas la météo permet d’avoir l’heure et la date en quatre exemplaires ainsi que quelques informations concernant l’utilisation de votre ordinateur.

Ce conky n’étant pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez l’installer qu’en toute connaissance de cause.

L’adresse des dépôts étant la même que celle de Conky Cronograph Station, elle n’est à indiquer que si vous ne l’avez pas déjà fait en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:upubuntu-com/conky

Vous devez ensuite mettre à jour la liste des dépôts à l’aide de la commande

sudo apt-get update

Et enfin lancer l’installation avec la commande

sudo apt-get install revolutionary-clock

Revolutionary Clock se trouve alors dans la rubrique « Applications » de votre dash.

En ce qui me concerne, je préfère tout de même Conky Cronograph Station d’une part pour sa météo et d’autre part parce que moins envahissant sur mon écran.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

Transformez votre Ubuntu en Hotspot Wi-Fi

Si comme cela peut parfois encore se produire dans certaines chambres d’hôtel vous n’avez d’autre possibilité que le câble ethernet pour vous connecter à internet, voici un moyen très simple de transformer votre ordinateur portable en Hotspot Wi-Fi pour pouvoir y connecter vos autres appareils.

Allez dans les paramètres système d’Ubuntu par le bouton d’extinction situé à droite dans le tableau de bord.

Dans la rubrique « Matériel », cliquez sur « Réseau »

Une fois la fenêtre « Réseau » ouverte, dans la rubrique « Sans fil », cliquez sur « Utilisez comme point d’accès Wifi… »

Vous pouvez alors dans la fenêtre « Modification de Hotspot » qui vient de s’ouvrir renommer le SSID si cela vous fait plaisir 😉

C’est dans l’onglet « Sécurité sans fil » que vous pourrez décider de mettre une clé WEP ou non (WPA n’est pas proposé).

Assurez vous que dans l’onglet « Paramètres IPv4 », à la rubrique « Méthode », « Partagé avec d’autres ordinateurs » soit bien sélectionné si vous souhaitez que les appareils que vous connectez sur ce hotspot puisse bénéficier de la connexion internet.

Une fois vos paramètres enregistrés, lorsque vous cliquez sur « Utiliser comme point d’accès WiFi », vous êtes automatiquement déconnecté du Wi-Fi, vous devez donc obligatoirement être connecté par câble pour être connecté à internet. Un message apparaît alors dans la zone de notification pour vous informer que votre hotspot est fonctionnel.

Vous pouvez maintenant connecter vos appareils Wi-Fi à ce hotspot. Pour vérifier si tout fonctionne, j’essaye à partir de mon ordinateur de bureau et j’obtiens sans problème la connexion sans fil.

Il ne me reste plus qu’à contrôler l’accès à internet… qui comme prévu fonctionne à merveille.

Pour stopper le hotspot et réutiliser le Wi-Fi de votre ordinateur pour vous connecter normalement à internet, retournez dans « Réseau » et cliquez sur »Interrompre le point d’accès WiFi ».

Amusez-vous bien.

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April