Réseau

  • Page 1 sur 2
  • 1
  • 2
  • >

Transformez votre Ubuntu en Hotspot Wi-Fi

Si comme cela peut parfois encore se produire dans certaines chambres d’hôtel vous n’avez d’autre possibilité que le câble ethernet pour vous connecter à internet, voici un moyen très simple de transformer votre ordinateur portable en Hotspot Wi-Fi pour pouvoir y connecter vos autres appareils.

Allez dans les paramètres système d’Ubuntu par le bouton d’extinction situé à droite dans le tableau de bord.

Dans la rubrique « Matériel », cliquez sur « Réseau »

Une fois la fenêtre « Réseau » ouverte, dans la rubrique « Sans fil », cliquez sur « Utilisez comme point d’accès Wifi… »

Vous pouvez alors dans la fenêtre « Modification de Hotspot » qui vient de s’ouvrir renommer le SSID si cela vous fait plaisir 😉

C’est dans l’onglet « Sécurité sans fil » que vous pourrez décider de mettre une clé WEP ou non (WPA n’est pas proposé).

Assurez vous que dans l’onglet « Paramètres IPv4 », à la rubrique « Méthode », « Partagé avec d’autres ordinateurs » soit bien sélectionné si vous souhaitez que les appareils que vous connectez sur ce hotspot puisse bénéficier de la connexion internet.

Une fois vos paramètres enregistrés, lorsque vous cliquez sur « Utiliser comme point d’accès WiFi », vous êtes automatiquement déconnecté du Wi-Fi, vous devez donc obligatoirement être connecté par câble pour être connecté à internet. Un message apparaît alors dans la zone de notification pour vous informer que votre hotspot est fonctionnel.

Vous pouvez maintenant connecter vos appareils Wi-Fi à ce hotspot. Pour vérifier si tout fonctionne, j’essaye à partir de mon ordinateur de bureau et j’obtiens sans problème la connexion sans fil.

Il ne me reste plus qu’à contrôler l’accès à internet… qui comme prévu fonctionne à merveille.

Pour stopper le hotspot et réutiliser le Wi-Fi de votre ordinateur pour vous connecter normalement à internet, retournez dans « Réseau » et cliquez sur »Interrompre le point d’accès WiFi ».

Amusez-vous bien.

Se connecter à un proxy réseau avec Ubuntu

Mon travail m’obligeant à de fréquents déplacements professionnels, il n’est pas rare que je passe quelques soirées dans différents hôtels qui pour la plupart sont équipés en Wi-fi, ce qui me permet le soir de naviguer sur Internet. Je rencontre pourtant une exception lorsque je suis à Grenoble.

En effet, j’ai pris pour habitude lorsque je travaille dans cette ville de loger et dîner à l’Hôtel Lesdiguières, une école hôtelière qui offre un confort et un cadre exceptionnel au prix d’un hôtel Ibis assorti d’un menu gastronomique à 24,75 €. Comme il s’agit d’une école, ils n’ont pas le droit de faire de publicité mais si vous devez passer par Grenoble, je vous recommande ce sympathique endroit.

Cet établissement ne dispose pas d’un réseau Wi-fi mais on trouve dans chaque chambre un câble Ethernet. J’ai connecté mon ordinateur à celui de la mienne mais impossible de naviguer sur Internet. J’ai alors contacté la réception qui m’a fait porter un document m’expliquant comment modifier mes paramètres réseaux dans Internet Explorer, navigateur dont forcément je ne dispose pas, afin de passer par le proxy de leur réseau.

Dans un premier temps, j’ai modifié les connexions dans Firefox afin de pouvoir naviguer tranquillement.

Cette solution provisoire présentait un inconvénient majeur, je ne pouvais ni  écouter la radio à l’aide de Radiotray, ni utiliser la logithèque, ni même effectuer une commande apt-get-… car seul Firefox pouvait se connecter au proxy de l’hôtel.

En creusant un peu, j’ai trouvé la solution permettant à toute application qui a besoin de se connecter à Internet de fonctionner.

Il suffit en cliquant sur le bouton d’extinction d’aller dans Paramètres systèmes…

puis dans Réseau.

Une fois la fenêtre Réseau ouverte, j’ai choisi « Serveur mandataire » (qui est le nom français de proxy) afin de renseigner l’adresse du proxy de l’hôtel.

J’ai ensuite redémarré ma machine afin que les nouveaux paramètres soient pris en compte et j’ai enfin pu utiliser Radiotray.

Bien évidement, cette solution s’applique également sur le proxy d’une entreprise mais, si d’aventure vous séjournez à l’Hôtel Lesdiguières, sachez que vous utiliserez le proxy de l’école hôtelière qui est le même pour les clients que pour les élèves et que par conséquent certaines adresses internet vous renverront la page…

Amusez-vous bien

 

 

SysPeek, un autre applet pour surveiller votre système Ubuntu

SysPeek, à l’instar d’indicator-multiload que je vous présentais il y a quelques temps est un applet permettant de contrôler vos ressources système depuis le tableau de bord Unity d’Ubuntu.

Il vous permet non seulement de connaître l’utilisation de vos ressources système mais vous alerte également par un changement de couleur lorsque le processeur atteint les 100%.

SysPeek permet également d’accéder facilement au « Moniteur système ».

Cet applet développé par Georg Shmidl n’est pas disponible dans les dépôts officiels d’Ubuntu, vous ne devez donc l’installer qu’en toute connaissance de cause.

Pour ce faire, il suffira d’indiquer l’adresse des dépôts, de mettre à jour la liste de ces derniers puis de lancer l’installation, le tout en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:vicox/syspeek && sudo apt-get update && sudo apt-get install syspeek

SysPeek est désormais disponible dans la rubrique Accessoires de vos applications.

Amusez-vous bien.

Source : OMG Ubuntu

 

Surveillez vos ressources dans le tableau de bord Unity d’Ubuntu 11.04 Natty Narwhal

L’un des reproches régulièrement faits à l’encontre d’Unity est la disparition de la plupart des applets Gnome. Heureusement, grâce à Indicator Multiload, nous pouvons désormais contrôler l’utilisation de nos ressources système.

Cet applet nous permet de surveiller à la fois l’utilisation du processeur, de la mémoire, du réseau, du fichier d’échange, de la charge et du disque dur.

Le paramétrage est plus qu’aisé et l’on peut sélectionner les ressources que l’on souhaite voir apparaître dans le tableau de bord ainsi que les couleurs que l’on veut leur attribuer.

Pour le lancement de l’applet au démarrage de votre machine, il suffit de cocher la case autostart dans la rubrique options.

Indicator Multiload n’étant pas présent dans les dépôts officiels Ubuntu mais dans les dépôts Launchpad, il convient de l’installer en toute connaissance de cause.

La procédure d’installation commence par l’ajout des dépôts (version stable) en ouvrant un terminal et en entrant la commande suivante :

sudo add-apt-repository ppa:indicator-multiload/stable-daily

Il faut ensuite mettre à jour la liste des dépôts et lancer l’installation par la commande :

sudo apt-get update && sudo apt-get install indicator-multiload

Pour les plus aventureux, il existe une version bêta disponible en ajoutant les dépôts suivant :

sudo add-apt-repository ppa:indicator-multiload/daily

Amusez-vous bien.

Source : OMG Ubuntu

 

Orange : Assistance Technique = 0/20, Service Commercial = 20/20

Jeudi 8 avril 2011

– Assistance Orange bonjour, que puis-je pour vous ?

– Bonjour Monsieur, je me permets de vous téléphoner suite à des problèmes récurrents de débit ADSL, j’ei en principe un débit de 1M mais tourne régulièrement à 600K et depuis quelques jours c’est plus entre 50 et 200k, pourriez-vous s’il vous plaît vérifier ma ligne internet ?

– Sous quel système d’exploitation êtes-vous ?

– Je ne vois pas le rapport, je vous parle d’un problème de débit sur ma ligne ADSL.

– Oui mais vous êtes sous XP, Vista, 7 ?

– Ni l’un ni l’autre, j’utilise Linux.

– … Ne quittez pas s’il vous plaît.

(Musique d’attente)

– Monsieur Picot ? Nous n’avons personne pour intervenir sur Linux.

– Mais je vous dit qu’il ne s’agit pas d’un problème matériel mais d’un problème de ligne, passez moi quelqu’un de compétent s’il vous plaît.

– Non, je suis compétent.

– Monsieur, vous me prenez pour un idiot, vous êtes un incompétent !

(De rage je raccroche)

Jeudi 8 avril 2011

– Service commercial Orange, Mme R… à votre service, que puis-je pour vous ?

– Bonjour Madame, je souhaite savoir comment résilier ma ligne téléphone + ADSL

– Un instant, je vérifie votre dossier… Vu que vous avez un engagement jusqu’en septembre, deux choix s’offrent à vous, soit d’attendre la fin de l’engagement au quel cas ce sera gratuit, soit résilier de suite mais vous nous serez redevable de la totalité des mensualités restant dues. Pourrais-je connaître les raisons de ce choix ?

– Mais bien sûr Madame, malgré un abonnement pour un débit de 1M, je ne bénéficie que d’un débit agricole dépassant à peine plus celui d’un modem 56K et lorsque j’appelle votre assistance, on me prend pour un imbécile (résumé des explications ci-dessus).

– Un instant, je consulte votre dossier… Mais Monsieur, vous êtes éligible à du 2M pour le même prix et sans renouvellement d’engagement, je me propose d’activer cette fonctionnalité dans la journée et vous devrez rapidement en ressentir les effets,cela vous conviendrait-il ?

– Mais bien entendu Madame, j’aurai jusqu’au mois de septembre pour vérifier si tout fonctionne correctement. En attendant, merci pour votre accueil et pour votre compétence.

– Merci pour le compliment, Monsieur Picot.

– Mais c’est normal Madame, je suis le premier à râler lorsque je suis insatisfait, il est normal de remercier lorsque l’on me propose une solution. Au revoir et merci pour tout.

– Au revoir.

Voici les deux dialogues vécus ces derniers jours avec les services d’Orange. Une heure après mon entretien avec la charmante dame du service commerciale, ma LiveBox était déconnectée. Je n’ai plus eu qu’à la reconnecter et a lancer un test de débit:

  • Page 1 sur 2
  • 1
  • 2
  • >

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April