Rhythmbox

Modifier le lecteur audio du menu son Unity d’Ubuntu

Après un passage avec Banshee, Ubuntu 12.04 LTS propose à nouveau Rhythmbox comme lecteur audio par défaut avec pour conséquence la présence de ce dernier dans le menu son du tableau de bord d’Unity et, même si l’on décide d’utiliser un autre lecteur audio que celui installé par défaut dans Ubuntu, il reste présent.

Si vous souhaitez faire disparaître Rhythmbox de ce menu pour le remplacer par un autre lecteur que vous avez installé, deux possibilités s’offrent à vous : la méthode en mode graphique ou le terminal.

  • La méthode en mode graphique :

Pour utiliser cette méthode, vous devez installer l’application Éditeur dconf (dconf Éditor) que vous trouverez dans la logithèque en recherchant « dconf ».

(vous pouvez installer dconf Éditeur en entrant dans un terminal la commande sudo apt-get install dconf-tools mais comme je parle ici de la méthode en mode graphique…)

Une fois cette application installée, recherchez la dans votre dash et ouvrez la.

 

Naviguez jusqu’à com > canonical > indicator > sound

Cliquez sur [‘rhythmbox’] et remplacez le par le(s) lecteur(s) de votre choix. Dans mon exemple, si je souhaite incrémenter Clémentine et VLC, j’inscris ['clementine', 'vlc']

Renseignez dans « blacklisted-media-players » le(s) lecteur(s) que vous ne voulez pas voir apparaître.

Fermez et relancez votre session pour que la modification soit prise en compte.

 

  • La méthode « Terminal »

Pour faire la même manipulation que celle vue précédemment sans passer par l’Éditeur dconf, il suffit d’ouvrir un terminal et, pour ajouter au menu Clémentine et VLC entrer la commande :

gsettings set com.canonical.indicator.sound interested-media-players "['clementine','vlc']"

Puis blacklister Rhythmbox à l’aide de la commande

gsettings set com.canonical.indicator.sound blacklisted-media-players "['rhythmbox']"

Pour vérifier la liste des lecteurs actifs dans le menu son, entrez la commande

gsettings get com.canonical.indicator.sound interested-media-players

Pour voir les  blacklistés, entrez la commande :

gsettings get com.canonical.indicator.sound blacklisted-media-players

Vous n’avez plus qu’à choisir la méthode qui vous convient le mieux.

Amusez-vous bien.

Source : How-To Geek

 

 

Ubuntu : où en suis-je avec le logiciel libre ?

Cela fait désormais deux ans et demi que j’ai quitté Windows et les logiciels payants, (payés ou piratés) pour migrer sur Ubuntu et ses applications Open Source.

Durant cette période, j’ai essayé et testé différentes applications plus ou moins libres. Mon constat est le suivant : je n’utilise (presque) plus de logiciels non libres.

Voici la liste des applications que j’utilise quasiment tous les jours (je ne parlerai pas ici  nide celles que j’essaye de temps à autre pour voir ce qu’elles peuvent éventuellement m’apporter de plus, ni de celles que je n’utilise que très rarement, ni de celles concernant l’utilisation à proprement parler de la machine).

Applications Open Source

Navigateurs :

  • Firefox pour ses plugins multiples et variés

  • Chromium pour Google Wave uniquement et qui est la version libre de Google Chrome

Clients de communication :

  • Thunderbird sur mon PC fixe
  • Claws-mail sur la clé USB bootable que j’utilise sur mon PC portable professionnel (car plus léger)
  • Gwibber puisqu’il gère aussi bien Twitter qu’Identi.ca

Je n’utilise plus de logiciel de messagerie instantanée.

Photos &Images :

N’étant pas un passionné de graphisme, je n’utilise pas GIMP qui reste pour beaucoup de Linuxiens la Rolls Royce de la création graphique.

Audio & Vidéo :

  • Atunes sur mon PC fixe pour la musique
  • Rhythmbox sur ma clé USB bootable égalementpour la musique
  • Totem pour les vidéos

Bureautique :

  • Open Office pour les diaporamas à la noix (je reste poli) que je reçois par courriel mais aussi pour écrire de temps en temps des courriers officiels. A titre personnel je n’utilise pas de tableur.

Gravure :

  • K3B car je grave une fois par moi dix CD de photos pour des raisons professionnelles et que nos chers administrateurs n’ont pas jugé utile de nous installer un logiciel de gravure digne de ce nom sur les PC portables Windows fournis par l’entreprise. J’imagine que c’est à cause du prix des licences…

P2P :

  • Transmission pour récupérer différentes distributions libres afin de les essayer. Je me demande bien pourquoi j’ai pendant longtemps utilisé Vuze/Azuréus (non libre) bien plus lourd et moins pratique.

Outils système

  • Autoscan pour la surveillance de mon réseau avec une interface graphique conviviale

Applications non libres

Outils système :

  • VirtualBox non OSE pour sa gestion des ports USB
  • PoiLoader qui est le logiciel d’installation des points d’intérêt (entendez les radars) de mon Garmin et qui n’est développé que pour Windows et pour Mac.

En conclusion, je me rends compte que l’Open Source répond à 86,67% à mes besoins quotidiens (vous pouvez recompter, 13 applications libres pour 15 au total). Je pense même que ce ratio, si l’on exclue les aficionados de jeux PC, est meilleur pour un utilisateur lambda qui n’utilisera ni VirualBox, ni PoiLoader ; il suffit pour le vérifier de faire le tour de vos connaissances et de voir de quelle façon ils utilisent (à titre particulier) l’outil informatique.

Plugin Rhythmbox Desktop Art

Il est très simple d’afficher sur son bureau la couverture de l’album et les renseignements sur la chanson écoutée sur Rythmbox.Pré-requis : avoir Subversion ainsi que Python 2.5. : ouvrez une console et tapez sudo aptitude install subversion python 2.5

Ceci étant fait, nous allons écrire dans notre console :

mkdir -p $HOME/.gnome2/rhythmbox/plugins/cd $HOME/.gnome2/rhythmbox/plugins/svn co http://nedrebo.org/svn/rhythmbox/desktop-art

Il ne reste plus qu’à ouvrir Rhythmbox, d’ouvrir le menu Edition => Greffons et d’ activer le plugin Desktop Art.Faites ensuite un clic droit sur la couverture de l’album qui apparait sur votre bureau afin de configurer la position de l’image et l’aspect du texte (préférences).

Cover Roundness = arrondi de la pochetteBackground Color = couleur du fondText Color = couleur du texteText Shadow Color = couleur de l’ombre du texte.Le résultat sur l’ensemble de la page :

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer

Réseaux Sociaux

 

L’April