Voyager

Linux Lite 1.0.0 Amethyst Final Release ou comment Xubuntu fait des émules

Linux Lite est une distribution basée sur Xubuntu 12.04 LTS et son environnement de bureau XFCE. Cette première version se nomme Amethyst (améthyste) comme la pierre précieuse. Chaque nouvelle version se verra dotée du nom d’un joyau et ce dans l’ordre alphabétique. La prochaine s’appellera d’ailleurs Beryl.

Cette distribution a été créée pour 3 raisons:

  1. Démontrer à tout un chacun la facilité d’utilisation d’un système d’exploitation basé sur GNU/Linux,
  2. Dissiper le mythe de cet effrayant monde qu’est celui de GNU/Linux
  3. Participer à la promotion de cette communauté.

Comme Linux Lite utilise l’environnement XFCE, elle peut sans problème fonctionner sur d’anciennes machines :

  • Processeur 700 MHz +
  • 512 Mio de RAM +
  • 5 Go d’espace disque dur +
  • Résolution d’écran de 1024×768 VGA
  • Un lecteur de CD / DVD ou un port USB pour l’iso.

Il n’existe pas actuellement de version 64 bits mais le projet est à l’étude.

Linux Lite dispose par défaut des applications suivantes : GParted, LibreOffice Writer, LibreOffice Calc, xfburn, VLC Media Player, Firefox avec Flash, Java OpenJDK v6, VoiceMumble Chat, Thunderbird, XChat, Gimp, Leafpad, Xarchiver et permet également d’installer en accès rapide certaines applications indispensables (ou presque). Synaptic a été choisi comme gestionnaire de paquet pour installer d’autres applications.

Vous pouvez bien entendu télécharger l’image ISO de cette distribution en vous rendant sur Linux Distro Community Forums à la rubrique Linux Lite 1.0.0 Final Released.

Si comme moi vous essayez cette distribution en Live-USB, le nom d’utilisateur est « root » et il n’y a pas de mot de passe.

Amusez-vous bien

Live Voyager 12.10 : à consommer sans modération

Beaucoup de monde l’attendait, Rodolphe l’a fait. Après quelques jours de retard par rapport à la date initialement annoncée histoire de peaufiner les derniers détails, Live Voyager 12.10 est enfin disponible au téléchargement.

Live Voyager est une distribution dérivée d’Ubuntu 12.10 Quantal Quetzal fortement inspirée par Xubuntu et son bureau XFCE.

Voyager est une distribution à part dans le monde GNU/Linux car elle n’est pas le résultat du travail de toute une équipe, elle est le fruit du labeur d’un artisan besogneux désireux de faire partager sa façon de concevoir un environnement informatique.

Plutôt que d’imposer un esthétisme figé,  Rodolphe nous propose plusieurs interfaces graphiques permettant à chacun de personnaliser Voyager  selon ses propres goûts, notamment en matière de conky, de choix des couleurs des icônes du tableau de bord inférieur et bien entendu de fonds d’écrans tous plus beaux les uns que les autres.

Firefox est le navigateur internet par défaut. Il est équipé d’un gestionnaire de page de démarrage assez impressionnant.

En ce qui concerne les autres applications, vous trouverez dans cette nouvelle version de Live Voyager Minitubes, Pitivi, FreetuxTv, Vlc, Parole, Darktable, Gimp, Variety, Clémentine, RadioTray, Cheese, Pulse audio Equalizer, Dejà Dup, Grub Customizer, Bleachbit, Pare-Feu Gfuw, Hotot, Thunderbird, Pidgin, Abiword, Gthumb, Synapse, Tilda, Reparateur de Boot , Désinstalleur système d’OS, Y-ppa-manager ainsi qu’une partie Terminal avec Ranger, Vim, Moc, Mplayer.

Je ne saurais que trop vous conseiller de prendre 10 minutes de votre temps pour visionner la vidéo de démonstration de Live Voyager 12.10 afin de vous rendre compte du travail d’orfèvre réalisé.

Pour télécharger ou obtenir plus de d’informations sur Live Voyager 12.10, rendez-vous sur le site de Rodolphe.

Amusez-vous bien.

Voyager 12.04 LTS, le beau travail d’un passionné

Basée sur Xubuntu, il était logique avec la sortie de la version 12.04 LTS Precise Pangolin de voir naître une nouvelle mouture de Voyager crée par l’ami Rodofr sur laquelle on retrouve le fameux bureau XFCE enrichi du dock AWN.


Une des nouveautés marquante de cette distribution est sans conteste Conky Control, le gestionnaire de Conky qui permet d’une part d’en lancer plusieurs simultanément et d’autre part d’en programmer le démarrage automatique lors de l’ouverture de session.


Live Voyager 12.04 étant une distribution légère présente l’avantage de pouvoir être installée sur des machines vieillissantes et peu puissantes. Si la liste des applications disponibles ne correspond pas tout à fait à vos attentes, sachez qu’elle bénéficie de tous les dépôts d’Ubuntu 12.04 LTS Precis Pangolin et qu’il est donc possible d’installer toute application se trouvant dans la logithèque Ubuntu.

Synapse a également été intégré pour la recherche rapide d’applications et de documents.

Moi qui suis un fervent utilisateur d’Ubuntu, je me sers régulièrement de Voyager en Live-USB sur l’ordinateur portable fourni par l’entreprise qui m’emploie lors de mes fréquentes nuitées passées dans des hôtels à l’occasion de déplacements professionnels car le boot est beaucoup plus rapide que lors de l’utilisation d’un Live-USB Ubuntu.

Comme à son habitude, Rodofr a intégré dans son travail des centaines de somptueux fonds d’écran permettant à tout un chacun de trouver son bonheur en matière de personnalisation.

Que ce soit pour la télécharger ou pour bénéficier de plus d’information sur cette distribution, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site officiel.

Un grand bravo à Rodofr pour son travail et pour sa capacité à développer une distribution « Made in France » qui commence à s’exporter un peu partout dans le monde.

Amusez-vous bien

Live VOYAGER 11.10 ou quand sobriété rime avec efficacité


Ma curiosité me poussait depuis quelques temps à tester Voyager 11.10, c’est un commentaire sur un précédent billet qui a accéléré ma décision.

Commentaire original posté par Major Grubert
@Clapico : « Vous l’aurez sans doute remarqué »

A tous les insatisfaits, essayez donc Voyager 11.10 qui est basée sur Xunbuntu 11.10 (une personnalisation de Xfce avec tous les avantages d’Ubuntu – PPA entre autres). Je l’ai installée hier, A côté de LMDE(gnome) et Ubuntu 11.10 (Unity/Gnome-shell). Et j’ai été bluffé.

Cette distribution a fait le choix de se passer d’Unity comme de Gnome Shell en utilisant le bureau XFCE de Xubuntu tout en conservant le minimum syndical du système Ubuntu permettant d’utiliser les PPA et de bénéficier des logiciels et mises à jour d’Oneiric Ocelot, le tout avec l’avantage de pouvoir être installé sur des machines plus anciennes et moins performante grâce à la légèreté d’XFCE.

J’ai donc téléchargé l’image iso de Voyager 11.10 afin de me créer un live-USB pour tester cet environnement.

Le bureau que j’ai découvert est sobre et harmonieux. On y retrouve un tableau de bord supérieur avec accès au menu des applications et paramètres du côté gauche et applets du côté droit. Les applications et accessoires sont également accessibles depuis un dock AWN intégralement paramétrable situé sur la partie inférieure du bureau, le tout utilisant le thème Ambiance et les icônes de F-Dark. Est également présent sous le tableau de bord un Conky « monitoring ».

En ce qui concerne les applications installées par défaut, on retrouvera les traditionnels Firefox et Thunderbird mais également Radio Tray pré programmé avec les principales radios françaises, le lecteur audio Clémentine, le lecteur vidéo VLC, Pitivi pour le montage des vidéos, Minitube pour rechercher des vidéos sur Youtube, etc…
Thunar est également présent pour naviguer dans les fichiers et présente là aussi l’avantage de la légèreté.

Les outils systèmes ne manquent pas puisque l’on trouve dans cette rubrique Boot-repair, déjà-dup, Gufw, BleachBit, Hard infos, Grub-Customer, Cryptkeeper…

La partie bureautique m’a surpris puisque si l’on trouve AbiWord comme traitement de texte, tableurs et outils de présentation sont sur le « Cloud » par le biais de Zoho Webservice mais pourquoi pas ? Tout dépendra de l’utilisation de chacun

Il est de toute façon possible par la logithèque installer la suite LibreOffice !

Quant à l’apparence du bureau, plusieurs possibilités de Conkys sont prévus et l’application Screenlets est présente pour intégrer des widgets.

En résumé, j’ai trouvé une distribution bien faite, harmonieuse, rapide et efficace et bénéficiant d’une multitude d’applications permettant une utilisation (presque) sans n’avoir a rien ajouter. Je me suis contenté d’installer le paquet flashplugin-installer qui pour des raisons de licence n’est pas proposé d’origine.

Voyager 11.10 mérite vraiment d’être essayé. Attention cependant car si vous testez cette distribution, vous risquez peut-être de l’adopter.

Amusez-vous bien

Site officiel et téléchargement

Blog en pause

pause

Traducteur

    Translate to:

Catégories

Archives

Tout ouvrir | Tout fermer