Ubuntu (ou Debian) : upgrade ou dist-upgrade ?

closeCet article a été publié il y a 2 ans 7 mois 8 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être obsolètes.

Quelle est la différence entre ces deux commandes ?

  • Laquelle utiliser ?
  • upgrade pour mettre à jour ma distribution ?
  • dist-upgrade pour mettre mon système à niveau ?
  • laquelle est la plus opportune ?

La plupart des utilisateurs préfère en général procéder à la mise à jour des paquets en entrant les commandes suivantes :

sudo apt get update pour mettre à jour la liste des paquets puis

sudo apt-get upgrade pour mettre à jour ces paquets en pensant que la commande dist-upgrade est réservée à la mise niveau de la distribution mais, est-ce vraiment le cas ?

Voici les définitions que j’ai trouvé en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

man apt-get

Upgrade

Dist-upgrade

N’étant qu’à peine plus avancé, j’ai recherché quelques explications complémentaires que j’ai trouvé sur Tech Hamlet.

Apt-get upgrade

Cette commande sera utilisée pour mettre à jour dans leur version la plus récente les paquets déjà présents dans notre distribution. En revanche, si la mise à jour d’un paquet nécessite l’ajout ou la suppression d’une dépendance, apt-get upgrade ne saura gérer l’opération.

Apt-get dist-upgrade

Si un nouveau paquet mis à jour entrainait automatiquement la suppression ou l’ajout de dépendances, cela risquerait d’entrainer certains conflits avec d’autres paquets utilisant ces dernières et on se retrouverait avec un paquet mis à jour fonctionnant parfaitement bien mais empêchant d’autres plus anciens de fonctionner correctement. La fonction intelligente de dist-upgrade permet grâce à son mode de fonctionnement d’éviter ce genre de conflit en gérant l’ordre dans lequel s’effectuent les mises à jour.

Mise à jour en mode graphique

Le gestionnaire de mise à jour d’Ubuntu fonctionne de la même façon que la commande apt-get upgrade. Il peut si besoin est ajouter des paquets mais ne sait les enlever quand cela s’avère nécessaire. C’est pour supprimer ces derniers que parfois il vous propose d’effectuer une mise à jour partielle.

Quelle commande utiliser pour effectuer mes mises à jour ?

Dans un premier temps, il est recommandé d’utiliser la commande apt-get upgrade sans omettre de lire ce qu’elle renvoie avant d’appuyer sur la touche [O] pour lancer la mise à jour afin de voir si certains paquets sont conservés.

Si comme dans la capture ci-dessus un tel cas se présente, il convient alors lancer la commande apt-get dist-upgrade sans oublier de lire attentivement la liste les opérations qui vont s’effectuer avant de valider par la touche [O].

Soyez également prudent si vous devez utiliser ces commandes sur un serveur.

Amusez-vous bien.

13 réponses à Ubuntu (ou Debian) : upgrade ou dist-upgrade ?

  • Colin dit :

    J’ajouterais que les mises à jour de sécurité du noyau ne se font qu’avec apt-get dist-upgrade, comme cela nécessite l’installation de nouveaux paquets.

    apt-get upgrade n’est donc pas suffisante pour garder un système à jour.

  • Serum dit :

    Bonjour

    Honnêtement, j’ai un doute sur le fait que la mise à jour en mode graphique soit l’équivalent de « apt-get upgrade »

    Comme le dit Colin en commentaire précédant, j’avais remarqué également que seule la commande « apt-get dist upgrade » permettait la mise à jour du noyau tout comme la mise à jour graphique.

    Par le passé, j’avais déjà remarqué que la commande « apt-get upgrade » me proposait moins de paquets à mettre à jour que la mise à jour graphique.
    C’est en passant par la commande « apt-get dist-upgrade » que je retrouve la même liste de paquets proposée via la mise à jour graphique.

    Maintenant, y a t il vraiment un risque d’instabilité en utilisant la commande « apt-get dist-upgrade » systématiquement ?

  • Fred dit :

    Bonjour, je pense qu’il faut préférer l’outil « aptitude » à l’ancien outil « apt-get ».
    D’après la documentation officielle, il faudrait faire un « aptitude update » suivi d’un « aptitude dist-upgrade ».

    Sources:
    http://www.debian.org/doc/manuals/debian-faq/ch-uptodate.fr.html
    http://www.debian.org/doc/manuals/debian-faq/ch-pkgtools.fr.html#s-aptitude

  • Serum dit :

    @Fred – Bonjour Fred.

    Les paquets concernant Aptitude ne sont pas installés par défaut dans une distribution xUbuntu.

  • Itsme dit :

    Commentaire original posté par Serum
    Maintenant, y a t il vraiment un risque d’instabilité en utilisant la commande « apt-get dist-upgrade » systématiquement ?

    Pour faire vite : Sur une distribution Ubuntu, et sous réserve de n’utiliser que les dépôts officiels (Pas de PPA), non aucun.

    Ce serait bien davantage le cas sur une distribution Debian Testing par exemple.

  • Hervé Martinet dit :

    Bonjour,

    En effet seule l’option dist-upgrade permet les mises à jour du kernel ! J’utilise donc systématiquement dist-upgrade partout (poste de travail, serveurs en production, …) ! Et ce depuis des années sans jamais avoir eu de problèmes de dépendances…

  • obrowny dit :

    En cas de test de version de développement de ubuntu, le dist-upgrade peut être très dangereux. Parfois se sont des dizaines de maj quotidiennes. Si on fait un dist-upgrade alors qu’un paquet est pushé sur le dépot mais que toutes ses dépendances ne le sont pas encore, alors ça peut être un carnage et virer tout un ensemble de paquets.

    Clapico a donc raison dans ce cas ilo faut bien lire son terminal.
    Dans le cas d’une distribution déjà releasé, le risque est nul.

  • Pierre dit :

    Bonjour, merci pour ce billet et les commentaires.
    Si j’ai bien compris, le dist-upgrade n’est en définitive qu’à réserver à la mise à jour de versions de test mais n’a aucun intérêt pour les versions dites stables?

  • poub246 dit :

    Ce n’est pas une critique envers l’article, mais je me dis que Linux a bien changé : il y a quelques années connaître (entre autres) la différence entre upgrade et dist-upgrade ça faisait partie du minimum syndical pour survivre sous debian et ses dérivés (ne serait-ce que pour une mise à jour avec X qui plante, c’est arrivé à Ubuntu il y a qqs années grande panique chez les utilisateurs…). C’est plus user-friendly maintenant et les utilisateurs apprennent ça au détour d’un blog sans que ce soit indispensable tant mieux pour les nouveaux je ne souhaite à personne les galères de mes débuts :grin:

  • Petite question… j’ai lu que c’était mauvais d’utiliser plusieurs gestionnaires de mise à jour (par exemple un jour apt-get et l’autre jour aptitude). Ma question est donc si un je fais les mises à jour via l’outil graphique, est-ce bon d’utiliser par la suite apt-get ? Merci.

Laisser un commentaire

Blog en pause
pause
Traducteur
    Translate to:

Catégories
Archives
Tout ouvrir | Tout fermer
Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres