Supprimez vos anciens et inutiles Noyaux Linux grâce à la logithèque Ubuntu (12.04 & 12.10)

closeCet article a été publié il y a 2 ans 1 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être obsolètes.

Supprimer les précédents noyaux Linux permet d’une part d’augmenter son espace disque, d’autre part de nettoyer le Grub. Chaque fois que l’on effectue une mise à jour d’Ubuntu et qu’il y a un nouveau noyau, le précédent est conservé, ce qui peut rendre bien des services en cas de pépin sur la dernière version. Pour autant, il ne sert à rien d’en avoir trente-six, cela tient de la place pour rien et ça surcharge inutilement votre menu Grub.

En résumé, si vous avez plus de deux noyaux dans votre machine et si enlever ceux en trop en ligne de commande vous fait peur, la solution « Logithèque Ubuntu » est faite pour vous.

La première opération consiste à identifier le noyau utilisé actuellement sur la machine. Pour ce faire, ouvrez un terminal et entrez la commande :

uname -r

En ce qui me concerne, le noyau utilisé à ce jour sur mon PC est le 3.5.0.17-generic

Ouvrons maintenant la logithèque et entrons dans la barre de recherche « linux-image » afin de chercher quels sont les autres noyaux présents.

Lorsque l’on clique sur « Afficher x éléments techniques », une liste apparaît. Prenez le temps d’identifier les anciens noyaux.

Il ne reste plus qu’à les supprimer un par un en prenant garde de conserver les deux derniers.

Une fois ces anciens noyaux supprimés, nous devons mettre le Grub à jour en ouvrant un terminal et en entrant la commande :

sudo update-grub

Les anciens noyaux n’apparaîtront plus dans le menu Grub.

Amusez-vous bien.

Source : Up Ubuntu

13 réponses à Supprimez vos anciens et inutiles Noyaux Linux grâce à la logithèque Ubuntu (12.04 & 12.10)

Laisser un commentaire

Blog en pause
pause
Traducteur
    Translate to:

Catégories
Archives
Tout ouvrir | Tout fermer
Réseaux Sociaux

 

L’April

Top Blogs Ebuzzing

Wikio - Top des blogs - Logiciels libres